Andy Rubin a quitté Android pour concevoir des Robots Google

Google travaille à la création de robots: Andy Rubin, l’ex-chef de la division d’Android qui a choisi de quitter son poste en début d’année au profit de Sundar Pinchai, mais est resté salarié chez Google. Depuis le début de l’année, il serait à la tête d’une division Robots Google. Une division qui se fait pour le moment surtout remarquer par le rachat d’autres entités.

Résumé : Andy Rubin n’a pas quitté Google en lâchant la tête de la division Android. Il a simplement changé de projet pour s’attaquer à un des nouveaux chantiers du géant de la recherche: des Robots Google. Cette volonté de fabriquer des robots chez google pourrait avoir des répercussions inattendues et rapides sur le marché grand public.

Est-ce qu’un jour des Robots Google se baladeront dans votre salon pour inventorier votre intérieur ? Fidèle à sa volonté de recherche, il pourrait permettre à son utilisateur de retrouver ses clés sous le canapé ou un livre dans votre bibliothèque. Cette idée est totalement farfelue et je ne suis pas sur d’avoir envie d’un robot Google qui scanne mes affaires personnelles, mais c’est pourtant un futur possible au vu de l’annonce du projet Robots Google par le Wall Street Journal.

Andy Rubin, ex-papa d’Android, a quitté  ses fonctions à la tête du système en début d’année  pour intégrer une division Robots chez Google. Division qui n’apparaît pas vraiment dans les activités du moteur de recherche hormis via le rachat de compagnies extérieures. 7 sociétés tierces ont ainsi été acquises par Google, une bonne manière de créer une équipe efficace pour commencer à travailler sur ce projet.

Si Rubin a quitté Android ce n’est donc pas pour se placer en retrait chez Google, mais peut être pour lancer un projet encore plus ambitieux. Les opportunités en matière de robotique sont énormes et l’ingénieur d’expliquer la nécessité d’avoir une vision à très long terme sur ce segment. « Nous avons besoin d’énormément d’espace et d’une vision à 10 ans. » Rubin compare cette division robotique à celle de la voiture à conduite automatique développée par Google. Au moment du lancement de ce concept de voiture, il s’agissait de science fiction; aujourd’hui le projet final est à portée de main. Autre comparaison avec le monde auto, les essuie-glaces automatiques qui s’allument après avoir détecté la présence de pluie sur le pare brise : cité comme modèle de ce que pourraient faire les robots de google, ces essuie-glaces évitent au conducteur de devoir utiliser son intelligence et baisser son attention pour des tâches simples et répétitives.

Les fondateurs de Google ont ouvert le chéquier pour le projet Robots de Rubin, on ne sait pas quel est le montant accordé mais il doit être assez grand. Si l’homme estime sa vision à 10 ans, la société n’a pas du mettre en place une vision financière à court terme.

6 commentaires sur ce sujet.
  • mAn
    4 décembre 2013 - 19 h 17 min

    À quand la conception de véritables androïdes ? ^^;

    H.S. Pourrais-tu corriger la navigation par tabulation dans le formulaire des commentaires ? La question anti-spam n’est pas prise en compte, m’obligeant à user de la souris. :(

    Répondre
  • 4 décembre 2013 - 19 h 19 min

    @mAn: En fait c’est fait exprès, désolé. c’est pour éviter que les robots spamment des pubs en tout genre ici. Les bots n’ont pas de souris.

    Répondre
  • 4 décembre 2013 - 19 h 31 min

    Google (comme Facebook et équivalents) étant bien la dernière boîte à qui confier sa vie privée, à part les mégalos et les exhibitionnistes qui laisserait entrer leurs robots chez soi ?

    Répondre
  • 5 décembre 2013 - 8 h 28 min

    Bonjour,
    Si le « gRobot » propose de ranger la maison, trier les objets & papiers et faciliter leur recherche, qui ne se laissera pas tenter ? Malgré la menace sur son intimité…

    Répondre
  • 5 décembre 2013 - 12 h 23 min

    Pour l’aide à domicile aux personnes handicapées, je trouve que cela peut être une excellente nouvelle. Et pourquoi pas non plus des prothèses intelligentes (Eh oui… On en parle pas assez, mais certaines maladies font que le nombre d’amputés augmente pas mal dans notre pays (et c’est pire dans d’autres pays… Le diabète de type II fait des ravages).Dans ces cas, une prothèse robotisé et intelligente pourrait donner un confet de vie énorme à beaucoup.

    Ajoutons à ça que Google est assez avancé dans les projets d’intelligence artificielle et hop… Le robot d’assistance pourrait même faire la conversation et surtout prendre des initiatives pour faciliter la vie de beaucoup de personnes en incapacité.

    Tellement d’applications possibles… Bon… certes, on parlera d’intrusion dans la vie privée, etc. Mais -pour l’instant en tout cas- google donne toujours un moyen de rendre ses données personnelles non accessibles à beaucoup de ses services.

    Bref, bon courage à lui et qu’il nous ponde des softs/OS/robots capables d’aider et de rendre le monde un peu plus accessible à ceux qui n’y trouvent plus leur place aussi facilement.

    Répondre
  • 5 décembre 2013 - 20 h 38 min

    Quatrième loi de la robotique :
    Un Robot doit délivrer des publicités ciblées.

    Asimov ne l’avait pas prévu, celle-là !

    @Baldarhion:
    >Mais -pour l’instant en tout cas- google donne toujours un moyen de rendre ses données personnelles non accessibles à beaucoup de ses services.

    voui, ben il faut bien le chercher quand même.
    Aujourd’hui je suis tombé sur ça, par exemple, tu connaissais ? http://www.pcastuces.com/pratique/astuces/3926.htm
    Google garde tout… Certains ont retrouvé toutes les recherches qu’ils ont fait depuis… 2008

    ‘Il y a toujours un moyen’, mais s’il est suffisament planqué, personne ne le trouve.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *