AllWinner rejoint la Fondation Linux

Une bonne nouvelle, ou à défaut, un engagement intéressant. Rejoindre la Fondation Linux pour AllWinner cela peut signifier deux choses. Soit s’engager à concevoir des puces plus ouvertes et plus compatibles avec les systèmes libres. Soit montrer patte blanche dans l’espoir de séduire de nouveaux clients sans vraiment changer de façons de faire.

Le fabricant de puces ARM AllWinner s’engage donc dans un processus positif, rejoindre la Fondation Linux est une bonne chose quand on connait l’opacité de certains développeurs de solutions ARM envers le monde Linux. De plus en plus de solutions AllWinner sont capables de faire fonctionner des distributions Linux, ce qui ne veut pas dire que AllWinner participe toujours de bon gré à ces développements.

AllWinner Technology Logo

La marque ne fournit en effet quasiment aucun code sources, elle viole en outre beaucoup de licences GPU en copiant des éléments sans en distribuer librement le code. Cette arrivée dans la fondation Linux pourrait améliorer cela en rendant plus d’éléments publics et en expliquant les démarches de la marque.

C’est en  tout cas la démarche et l’explication données par AllWinner pour ce rapprochement d’avec le monde libre. Mieux en saisir ses enjeux et ses règles. Cela part donc d’un bon sentiment même si cette adhésion n’est pas la garantie d’une réelle évolution de son comportement. D’autres marques sont membres de cette Fondation Linux et n’ont pas réellement changé leur approche très personnelle du monde libre.

Cela pourrait aussi être le début d’une collaboration fructueuse qui amènera peut être un excellent support de Linux sur les puces de la marque.

6 commentaires sur ce sujet.
  • 15 juin 2015 - 10 h 06 min
  • 15 juin 2015 - 10 h 47 min

    Bénéfice du doute, si ils jouent aux imbéciles ils risquent assez gros au final :)

    Répondre
  • 15 juin 2015 - 11 h 16 min

    Ils ont un sacré culot chez allwinner! Qu’ils donnent les sources qu’ils possèdent déja, de toute façon elles sont en majorité volées depuis des projets libres.
    Allwinner est le pire exemple d’entreprise parasite se servant des logiciels libres sans aucune contreparties. Pourtant je suis plus licence mit ou bsd que GNU, mais qu’ils aient au moins l’honnêteté d’avouer leurs fautes. Et pas d’essayer de les cacher quand on leurs fait remarquer (ce qu’ils ont en fait en essayant d’offusquer leur code).

    Peut être est ce moyen de racheter. A voir. Mais pour convaincre il faut des actes. et quand on sait qu’allwinner fait partie deja de Linaro et que ça n’a rien changé, il vaut mieux ne pas monter trop haut ses attentes.

    Répondre
  • 15 juin 2015 - 12 h 13 min

    C’est étonnant que ça soit un fabricant de puces ARM qui se rapproche de la fondation Linux, et pas la société ARM elle-même !

    NVIDIA va t’il suivre le même chemin ?

    Répondre
  • 15 juin 2015 - 12 h 18 min

    @Sopilou: Nvidia est membre de la Fondation Linux depuis début 2012 si mes souvenirs sont bons.

    Répondre
  • 15 juin 2015 - 15 h 16 min

    @Pierre: pour la licence, c’est GPL (ou LGPL), pas GPU! ;-)

    Une précision également concernant l’accès aux sources (modifiées ou non): la distribution “directe” des sources n’est pas une obligation en soi, il faut (simplement) qu’il existe une offre de distribution éventuellement à la demande, et éventuellement moyennant des frais de distribution (le support pour fournir les sources).

    Bon maintenant avec un web pleinement opérationnel, il n’existe aucune (bonne) raison de ne pas donner accès aux sources directement, mais c’est une autre histoire…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *