AllWinner A33, un autre quad core Cortex-A7 moyen de gamme

Le point le plus intéressant de ce quadruple coeur qu’est le AllWinner A33 n’intéressera probablement pas les utilisateurs finaux; si la puce ne brille pas vraiment par ses performances ou un faible appétit, elle se présente comme une alternative tout en douceur à des puces déjà bien implantées sur le marché de la tablette moyenne gamme.

Les fondeurs ARM tardent à proposer de vraies nouveautés. Où sont les Cortex-A15 en pagaille pour concurrencer les puces déjà établies ? Les Cortex-A17 si prometteurs sur le papier ? Non, on recycle, on recompile, on ré-interprète des licences déjà connues. Cette AllWinner A33 reprend par exemple le schéma du Cortex-A7 déjà rabâché de nombreuses fois par des tonnes de fabricants.

AllWinner A33

Il faut dire que les licences ARM et leur exploitation coûtent cher et qu’il faut les rentabiliser au maximum. La bonne idée de cet AllWinner A33, la vraie seule originalité c’est ‘être en partie la copie de son prédécesseur.

AllWinner A33

Le CORTEX-A7, la recette de l’énorme succès d’AllWinner ?

Cette nouvelle venue en quadruple coeur Cortex-A7 qu’est la AllWinner A33 est en effet compatible pin à pin avec la AllWinner A23 bien implantée sur le marché de la tablette low-cost aujourd’hui; une compatibilité qui va permettre aux fabricants de changer de modèle en glissant juste une nouvelle puce dans leur chaîne d’assemblage à la place de l’autre. Même design, même coque, mêmes composants et une toute nouvelle tablette qui passera l’engin du double au quadruple cœur tout en proposant une autonomie identique puisque ce AllWinner A33 affiche une plus basse consommation que son prédécesseur.

AllWinner A33

La puce embarque un chipset Mali-400 MP2 qui gérera matériellement la décompression vidéo 1080p. Malheureusement, la marque ne vise que des tablettes en 1280 x 800 qui ne pourront pas profiter à plein de cet affichage, à moins de le dériver via une sortie HDMI. Les premières tablettes équipées de cette puce sont prévues pour le mois de Juillet.

J’espère juste que cela contribuera un peu plus à faire disparaître les immondes machines encore vendues  en France en monocœur comme certains modèles sous Boxchip A13, un processeur ARM Cortex A8 également conçu par AllWinner. Je ne  sais pas si la marque en produit encore ou si des stocks trainent quelque part, mais il serait temps que l’entrée de gamme aujourd’hui ne ressemble plus à ça.

 

2 commentaires sur ce sujet.
  • 4 juin 2014 - 15 h 57 min

    >la AllWinner A33 est en effet compatible pin à pin avec la AllWinner A23
    il faut noter cependant que le A33 est en BGA 282 et que le A23 est en BGA 280. Donc toutes les pin du A23 sont sur le A33, mais on ne peut pas le remplacer « juste comme cela », faut refaire un poil la carte mere.

    Répondre
  • 23 juin 2014 - 10 h 04 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *