Un ultraportable Acer Swift 3 AMD Ryzen en approche ?

Alors qu’Acer vient tout juste d’annoncer un Swift 3 sous Intel Core Kaby Lake-R associé à un Nvidia GeForce MX150, la marque serait également en train de travailler à un Swift 3 AMD.

Il s’agit encore d’une information à prendre avec des pincettes, cet Acer Swift 3 AMD n’est listé nulle part pour le moment si ce n’est dans un remontée du test en ligne Geekbench.

Acer Swift 3

Le listing fait apparaître un portable Acer Swift 3 AMD équipé d’un processeur AMD Ryzen 7 2700U. La puce est encore non officielle chez AMD qui n’a pas dévoilé cette gamme. Cela correspondrait donc à un petit bout des solutions que le concepteur de processeur proposerait sur le marché.

2017-10-26 12_09_20-minimachines.net

Cet AMD Ryzen 7 2700U devrait être une solution quadruple coeur associée à un circuit graphique Radeon Vega. Une solution de la gamme Ryzen mobile pour le moment connue sous le code Raven Ridge.

2017-10-26 12_09_31-minimachines.net

Cette gamme serait une série d’APU chez AMD, au contraire des solutions Ryzen pour machines sédentaires qui sont dénuées de processeurs graphiques. Les Ryzen Mobiles embarqueront des circuits graphiques comme à l’époque des solutions AMD Zacate qui avaient fait énormément parlé d’elles face aux Intel Atom de l’époque. Très biens vendues, ces puces dominaient une part du marché netbook en 2011 et 2012. Elles sont longtemps restées sans aucune concurrence. Les AMD E-350 et E-450 ont particulièrement bien fonctionné malgré un TDP largement plus important que les Intel Atom d’alors. Avec 18 watts de TDP, les Zacate étaient gourmands mais proposaient un vrai rendu 3D et des performances de calcul convaincantes. Les Atom N570, sortis en 2011 également, grimpaient à 8.5 watts de TDP mais ne proposaient pas un circuit graphique au niveau.

 

La concurrence va être rude entre les Kaby Lake-R et ces  AMD Ryzen, et si une marque comme Acer nous propose des plates formes identiques sous les deux variantes, la comparaison sera plus aisée en terme de performances mais aussi de chauffe, d’autonomie et… de tarifs.

 

C’est dans tous les cas une bonne nouvelle pour le secteur car l’arrivée d’AMD va injecter un peu de concurrence dans les choix des constructeurs, ce qui sera positif pour les utilisateurs.

Source : Liliputing

12 commentaires sur ce sujet.
  • 26 octobre 2017 - 14 h 05 min

    les ions 1 étaient pas mal non plus pour les netbook (je me souviens de crysis en low 720p)

    quand au sujet, c’est cool de revoir enfin AMD sur le secteur de la mobilité

    Répondre
  • 26 octobre 2017 - 15 h 07 min

    Vivement l’arrivée des APU Ryzen
    Seul les tests des PC portables équipés pourront nous dire ceux qu’ils valent (en espérant que leur intégration soit du même niveau que les APU Intel car en général, à tord, les fabriquants privilégient plus Intel que AMD)

    Répondre
  • 26 octobre 2017 - 15 h 57 min

    Et les résultats ?
    quelqu’un est capable de dire au niveau de quoi chez Intel ils correspondent ?

    Répondre
  • 26 octobre 2017 - 16 h 26 min

    Il y’a des stats détaillées chez cowcotland ou techpowerup (je sais plus) face aux i7 U kabylake R (série 8 / 4 coeurs 8 Threads basse conso)

    Répondre
  • 26 octobre 2017 - 16 h 30 min

    Très bonne nouvelle. J’ai longtemps utilisé un Samsung np305 avec un AMD E450. Très bon compromis taille performance. Vivement que l’on puisse revoir des netbook 10/11″ performants avec ces APU Ryzen

    Sur la gamme supérieure des ultrabook, je suis curieux de voir ce que cela donne par rapport à une config équivalente I7 Kaby lake R (8C/8T)

    Répondre
  • 26 octobre 2017 - 16 h 34 min
  • 26 octobre 2017 - 16 h 43 min

    Effectivement , au niveau d’un Core i7–8550U

    De l’ultrabook haut de gamme quoi ;-)

    Et peut-être avec de bon scores graphiques …

    Répondre
  • 26 octobre 2017 - 17 h 22 min

    La question pour ma part est : quelle est la compatibilité et le niveau de support au niveau du noyau linux avec la solution ryzen et vega ? car si je ne me fie qu’aux oui-dires, les solutions récentes AMD ne seraient pas très bien supportées de manière générale sous linux.

    Répondre
  • 26 octobre 2017 - 17 h 46 min

    @SoftReaper:

    Oui pour l’instant ils attaquent le haut de gamme avec les R7 et R5. On peut espérer voir des APU R3 pour des petites configs

    Pour moi qui fait du calcul scientifique, Nvidia reste quand même incontournable. Ils ont investi depuis des années dans l’écosystème CUDA. Même avec un petit GPU (type 940MX ou MX150) on arrive sur certains type de calculs à être plus performant qu’un core i7.

    Coté AMD malgré le support de OpenCL, l’écosystème autour du calcul GPU est plus léger.

    Répondre
  • 26 octobre 2017 - 17 h 51 min

    c’est l’avantage et l’inconvénient de l’opensource. Tu fais du générique pour tous mais l’optimisation est sacrifié sur l’autel de la compatibilité

    Répondre
  • 26 octobre 2017 - 23 h 52 min

    C’est sur que si AMD revient dans la puce mobile ,les solutions proposées peuvent etre intéressantes au niveau du GPU intégré .

    Petits défauts des constructeurs ,une course a la puissance et un manque d’intégration en ce qui concerne le rapport CPU & GPU .

    Je rajouterai qu’offrir une solution trop puissante coûte en autonomie et chauffe de surcroît .

    Je pense que chez AMD ,il serai peut etre pas idiot d’offrir une puce économique en énergie et puissante en GPU .

    Si chez AMD ,il sont capable d’une bonne puce pour la Xbox ONE ou la PS-4 ,il devrait etre capable d’offrir une puce équivalente au i3 et au i5 pour que les fabricants nous sortent de bonne petites machines a un prix raisonnable .

    Répondre
  • 27 octobre 2017 - 3 h 00 min

    @Dimitri: comme d’hab’ faut un peu de temps pour que ce soit pleinement fonctionnel, ne perdons pas espoir de retrouver une bonne compatibilité linux en mobilité grace à AMD ;)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *