Acer eMachines c’est fini ou la longue agonie du Low-Cost

Les PC eMachines étaient les engins low-cost d’Acer, des ordinateurs entrée de gamme qui récupéraient une partie du savoir faire de la marque qu’ils additionnaient à des formes simples et des fonctions basiques. eMachines c’est fini, Acer abandonne la marque qui va probablement disparaître.

J’en ai lu des remarques sur eMachines, pour ceux qui considèrent déjà Acer comme du très très entrée de gamme, proposer des solutions en dessous n’est tout simplement pas possible. Aussi les PC vendus sous ce nom étaient souvent mal considérés.

Et pourtant, j’en ai testé quelques unes de ces eMachines, à chaque fois avec malgré moi un a priori sur ces produits vendus à des tarifs très agressifs. On a tendance à chercher la petite bête, à vouloir trouver où la machine échoue.Ces à priori se sont souvent révélés faux tant la recette des eMachines fonctionnait bien.

Prenez un engin Acer, retirez lui le superflu et déduisez le prix des composants pas forcément utiles. Ne négligez pas le design mais concevez des formes simples, facile a produire ou mieux, réutilisez des pièces des gammes existantes. Vous aurez fait des économies substantielles que vous pourrez rétrocéder au client en lui proposant un engin limité au strict minimum. C’est exactement le concept des « secondes marques » de voiture de certains constructeurs.

Est-ce que cela veut dire que les engins sont mauvais ou qu’ils vont tomber rapidement en panne ? Pas plus que les autres, les composants sont identiques. Simplement au lieu d’avoir un pied fin et design, vous aurez un pied plus simple sur votre moniteur. Au lieu d’avoir des tonnes de fonctionnalités complexes, votre machine se résumera aux usages les plus basiques.

Le choix de supprimer eMachines est sans doute motivé par la nouvelle politique d’Acer qui se veut désormais plus haut de gamme : La communication a évolué, la marque a sorti des engins comme l’Ultrabook Aspire S7, elle travaille avec Google et propose des solutions désormais reconnues. eMachines devient sans doute un partenaire un peu gênant dans ce changement d’image et il fallait le supprimer.

Mais est-ce la seule raison pour Acer ? eMachines est avant tout une marque Low-Cost et ce marché est en train de se réduire à peau de chagrin. Les netbooks sont morts pour le moment, je ne désespère pas un renouveau du format un jour, et le reste du marché voit ses prix tirés vers le haut de façon dramatique.

Avec eMachines Acer était capable de proposer des engins sobres et efficaces a petit prix. Je me souviens par exemple du EZ-1600 ci-dessus, un All In One 18.5″ très complet  à 349€ sous Intel Atom. Ce n’était pas un  foudre de guerre mais il était bien construit et intelligemment pensé. Il convenait à mon sens à beaucoup d’utilisateurs qui ne cherchent pas un engin haut de gamme mais une machine capable de se connecter pour travailler. La promesse de la marque était donc tenue et ces engins avaient toute leur place au catalogue des revendeurs Français.

Pourquoi Acer arrête t-il alors les eMachines ? Peut être uniquement à cause de ce changement d’image mais peut être également aussi parce qu’il est devenu impossible de proposer du Low-Cost aujourd’hui. Avec Windows 8 et ses licences, avec la montée en puissance du tactile qui aurait été inutile sur ce EZ-1600, avec des composants qui d’un côté ne valent plus rien (mémoire vive, stockage) mais de l’autre qui n’arrêtent pas de gonfler inutilement… Comment peut t-on encore proposer du Low-Cost ?

Le prix des machines augmente, les composants gonflent en conséquence mais est-ce vraiment la solution pour tout le monde ? Beaucoup de marques cherchent un moyen pour continuer a vendre des PC alors que les tablettes prennent de plus en plus de place dans le portefeuille de leurs clients. Une solution évidente est de se démarquer par la performance ou la qualité des machines : C’est ce que tentent les ultrabooks. Mais est-ce pour autant la seule option ?

Il semble désormais impossible de venir proposer des engins à bas prix. Les acheteurs sans beaucoup de moyens vont donc avoir le droit de choisir entre des tablettes dont les prix s’écrasent de plus en plus et des PC beaucoup plus chers. L’un ne remplace pas l’autre mais pour des gens qui ne veulent remplir que des tâches de consultation malgré une ergonomie qui aurait pu les séduire, il n’y aura bientôt plus guère que le choix de la tablette. Entre un objet à la mode  dont le prix d’appel tends a devenir plus proche des 250€ et un engin moyen à 450 voire 500€, le monde du PC n’est pas prêt de retrouver le sourire.

17 commentaires sur ce sujet.
  • 23 janvier 2013 - 10 h 05 min

    Il reste aussi une catégorie, pour combien de temps ?, les hybrides.
    là pour le moment Acer avec sa W700 vends une solution à un tarif « canon » vis à vis de ses concurrents. ceux-ci mettent à 600-700€ de l’atom Z alors qu’acer mets du core I3 voire I5 (en angleterre).
    On est certes à un niveau de prix ultrabook mais quand même
    mais il est clair aussi que le tarif est néanmoins nettement plus conséquent

    cf http://www.acerdirect.co.uk/

    Répondre
  • 23 janvier 2013 - 10 h 36 min

    Outre le fait que Acer est -encore aujourd’hui- souvent considéré comme du low cost, la marque avait aussi racheté Packard Bell qui est également considéré comme du low cost. Avec eMachine, récupéré lors de l’achat de Gateway, cela faisait 3 marques pour lesquelles les nuances de low cost voir ultra low cost étaient souvent difficiles à cerner pour un profane. Avec le marché des PC qui tend à la baisse, maintenir 3 marques dans quasi le même créneaux, c’est un luxe que ne peut plus se permettre Acer.

    Ainsi, l’offre pourrait devenir plus pertinente -au moins aux yeux du consommateur-, avec Acer qui tend à se faire reconnaitre comme une marque de qualité, puis PB comme « second choix » (et Gateway qui remplirait le même office aux US).

    Le monde du PC, au moins celui du portable auquel je m’intéresse plus, est en pleine régression effectivement. Outre le fait, que tu signales, qu’entre un monde tablette moyen entre 200€-250€, et celui des portables 15″ voir 17″ premiers prix à 399€500€, il y avait un créneau dans lequel auraient pu continuer à exister les netbooks. Dommage. Pour ma part, je ne suis pas convaincu que les netbooks à bas coût, tels qu’on les a connus, reviennent prendre leur place.

    D’ailleurs, concernant les pc portables, j’ai constaté un drôle de phénomène dans les magasins physiques : hors ultrabooks, il est quasi impossible aujourd’hui (au moins au bout de la Bretagne), de voir des machines à plus de 999€ en rayon. Les machines aux alentours de 750€ sont en rayon mais pas en stock, il faut commander. Pire encore, à la Fnac Brest, le premier week end de soldes, il n’y avaient aucun portable en 17″ (sauf les machines de « ré-emballes » soldées à 10%). Le peu de machines soldées dans les rayons physiques me semble une preuve que les enseignes stockent sur site à minima. Je ne suis pas sûr qu’à terme cela serve ces enseignes, car par exemple pour moi, quand je me déplace dans un magasin c’est pour acheter un produit disponible, sinon je commande direct sur le site internet de l’enseignes et je me fais livrer à la maison.

    Le monde bouge dans le milieu des portables, c’est sûr, mais dans quel sens, ça c’est une autre question !

    Répondre
  • 23 janvier 2013 - 11 h 12 min

    En somme les e-machines c’était l’équivalant de Dacia pour les ordinateurs:

    je suis en plein dans la cible marketing (comme dacia), pour moi un ordinateur est un outils :
    simple, robuste, fiable, pas trop moche si possible, comme la bagnole.

    MAnu

    Répondre
  • 23 janvier 2013 - 11 h 49 min

    Je crois qu’il faut dissocier « mini » de « low cost ».

    Et même 400€, on se parle d’un ordi, on le garde au minimum 2 ans, ca fait 50 centimes par jour.
    C’est déjà pas très chers. Pour un peu il va couter plus chers en courant consommé qu’à l’achat :)

    Ca reste du low cost, non ?

    Comment faire une économie grâce à taille ?
    Le proc, la ram… c’est le même… la carte mère, ca ne changera pas son prix.
    C’est pas le plastique qui coute…
    Il reste un peu la dalle, mais on voit bien chez Dell par exemple qu’un 17′ n’est pas plus chers qu’un 13 à config équivalente, donc ca ne doit pas faire une grosse différence.

    Au final, on ne peut gagner qu’en mettant des composants d’une classe en dessous.
    Plus petit disque dur, dalle de moins bonne qualité, proc plus léger, peu de RAM… mais du coup, gagner 100€ à l’achat (20 cts /j), pour avoir une machine bourrée de compromis…

    Au final, toujours la même question, pour le petit devrait être moins chers ?

    Répondre
  • 23 janvier 2013 - 11 h 56 min

    … je termine mon commentaire :-)
    Je suis fan du format 11′, vraiment.
    J’ai un MBA, qui m’a couté 1200€, mais il en vaut chaque centime.
    C’est mon outil de travail, il éclate mes serveurs de production qui ont couté le triple il y a 4 ans.

    J’ai aussi un HP DM1, très bien mais pareil, pas spécialement low cost à l’époque.

    Je suis pour les mini machines, mais je préfère un peu plus chers et bien pensé, qu’un prix canon, et une machine qu’on rechigne à sortir.

    Répondre
  • 23 janvier 2013 - 12 h 02 min

    perso avec acer c’est un peu du je t’aime moi non plus.
    J’adore cette marque, gros point fort c’est le meilleur rapport performance/prix du marché, beau design, qualité d’écran convenable, bon toucher du clavier, bios souple de configuration, bonne politique industrielle aussi.
    Mais le défaut ultime est la fiabilité, en 2-3 ans j’en ai 3 qui ont rendu l’ame (carte mère HS, les bricolos du dimanche qui me disent que ca se répare je veux bien, mais ce genre de « bricolage a une durée de vie très limitée), et cétaient pas des entrées de gamme loin de la.
    Je sais que les appareils tehno d’aujourd’hui ont une durée de vie courte par rapport à ce qui se faisait dans les années 90 (j’ai un fujitsu-siemens de 96 indestructible, qui tourne entre 8 et 10 heures par jour), je demande juste que les laptops aient une durée de vie d’au moins 4 ans.
    petite parenthèse, j’ai conscience que la durée de vie toutes marques confondues tend à la baisse (j’ai eu 2 zenbook cramés au bout de 2 mois), mais chez acer selon mes stats perso c’est plus faible qu’ailleurs.
    Bonne journée et merci pierre pour tes articles de qualité.

    Répondre
  • 23 janvier 2013 - 12 h 03 min

    Un bon « low cost », ce n’est pas juste du dépouillement fonctionnel et de la récupération de composants existants, c’est aussi un design intelligent pour aboutir à l’essentiel sans rien sacrifier à la qualité finale (assemblage, par exemple). Force est de constater que Dacia semble mieux y parvenir que Acer, du moins si on se fie à leur image de marque respective. Ce n’est pas l’arrêt des e-machines qui va redorer le blason de Acer, c’est l’amélioration de la qualité de ses produits.

    Ceci dit, je pense quand à moi que la raison de cet arrêt est plus à chercher dans la concurrence des tablettes que dans le repositionnement « haut de gamme » de la marque.

    Répondre
  • 23 janvier 2013 - 13 h 16 min

    j’avais de mauvais a prioris sur Acer. Pourtant je ne suis pas déçu par mon Aspire One 522.
    On a beau faire des calculs de centimes par jour, tout le monde ne peut pas sortir 800 ou 1000€ pour un portable. Je continue à regretter la disparition des netbooks. Pierre a raison, les usages des tablettes et des PC ne sont pas forcément interchangeables, et il y a un tas de choses que je fais facilement sur mon netbook en alternance avec le PC, mais pas sur tablette.

    Répondre
  • 23 janvier 2013 - 13 h 18 min

    Que eMachines repose en paix… C’est grâce à cette marque que j’ai pu avoir mon quart d’heure de gloire sur Blogeee:
    http://www.cnetfrance.fr/bon-plan/le-all-in-one-d-acer-185-tactile-sous-ion-next-gen-de-retour-a-349-39777579.htm
    D’ailleurs, je vous écris de ce PC; aucun souci dessus (et j’espère lui refile run coup de jeune en le passant sous W8, malgré l’écran monotouch)! Ca ne fait même pas deux ans que je l’ai, certes, mais il a bien tourné… plus que mon Asus 1101HA de septembre 2009 qui, lui, vient de rendre l’âme alors que je l’avais plutôt ménagé: pas plus de 10h d’utilisation mensuelle en moyenne (et je ne parle pas de mon 15″ Acer qui tient depuis 2006). Bref, les généralités sur les marques…

    Répondre
  • 23 janvier 2013 - 13 h 27 min

    Bah, c’est dommage car moi je suis content de mon portable e730z, acheté 275€ sans OS, et qui remplit honorablement son office depuis plus de 2 ans (en tournant 10-12h par jour quand même).
    Avec Emachines aurait pu, pourquoi pas, se positionner sur le segment des machines sans OS ou sous linux ?

    Répondre
  • 23 janvier 2013 - 13 h 27 min

    Avec Emachines ACER aurait pu, pourquoi pas, se positionner sur le segment des machines sans OS ou sous linux ?

    Répondre
  • 23 janvier 2013 - 13 h 31 min

    « Les PC eMachines étaient les engins low-cost d’Acer ». Fan de chichoune, on n’ose pas imaginer… Je voulais faire une parallèle avec une version économique de la 2CV, sauf que c’aurait été insulter la 2CV.

    Apres c’est toujours pareil: une marque fait son trou en fabriquant pour les autres, puis en vendant sous son nom en cassant les prix, puis se dit que les marges sont meilleures dans le haut de gamme. C’est ce qu’on fait Dell, Acer, Lenovo, HTC… les prochains sur la liste sont ZTE et Huawei, a moins que Compal et Foxconn se decident a sortir du bois.

    Répondre
  • 23 janvier 2013 - 15 h 17 min

    Quand on pense que ACER, c’est déjà du Low-Cost ;)
    Alors faire du Low-cost à partir du Low-Cost, fallait vraiment en avoir un sacré paquet pour que ça marche :)

    Répondre
  • 23 janvier 2013 - 19 h 14 min

    Client Acer depuis plusieurs années je suis très satisfais de leurs produits notamment le aspire one 722 dont je tape ce message en ce moment et qui après 2 ans de service 10H/Jours moyenne est en pleine forme (pourvu que ça dure ).
    Je regrette moi aussi amèrement la disparition des netbooks 7 9 10 pouces pas cher < 249 euros d ici quelque temps …

    Je pense que la relève viendra des 11 du type 722 amélioré qui pourraient entrer dans cette gamme de prix aujourd'hui avec des processeurs correct exemple
    AMD 450 minimum ou plus récent et le reste qui va bien écran correct en 1366×768 batterie 6-7h ptit disque dur 4 go ram en pourquoi pas Windows 7 la licence se vend toujours j'imagine moins cher que celle de W8 qui sans tactile perd une partie de sont sens?

    Y a 2 ans j ai payé 289 euros mon 722 qui pour moi a un très bon rapport qualité prix/ service rendu / puissance / autonomie etc…

    Un processeur un peu plus pêchu une finition en hausse (aluminium) et un poids en légère baisse et à mon avis y aurais des clients à la pelle.

    Chez acer ou ailleurs je pense qu'il y aura une place entre les tablettes(effets de mode) même si celles ci peuvent couvrir de large usages, et les ultabooks , dans la gamme de prix entre 230 et 330.

    Et des Emachines j en ais vendu pas mal a une époque et pas eu de retours plus que ça … apres c est du low coast supreme niveau finitions, sinon ça marche !

    Répondre
  • 23 janvier 2013 - 20 h 00 min

    emachines était une bonne marque pour ceux qui voulaient pas cher et durable, probablement la meilleure dans ce créneau. Ici pas d’improvisation ou de composants à la mode (« trop jeunes » même). Autant je déconseillais et je déconseille toujours acer dont les dalles, je suis désolé, mais elles sont ignobles, autant je conseillais emachines qui avait les même dalles certes, mais à un prix convenable pour cette qualité.

    Voilà la place est libre, sans doute à cause d’une simple logique comptable.

    Répondre
  • 24 janvier 2013 - 1 h 57 min

    Comme d’autres ici j’achète régulièrement du matériel Acer depuis le début des années 2000, et donc assez logiquement j’ai souvent acquis du eMachines ces dernières années. Je ne compte plus les modèles qui me sont passés entre les mains : eMachines E510 (celui qu’on voit en photo en début d’article), E520, E525 (très classe avec sa finition brillante texturée sur le capot !), G630, EZ1600, EM350 (netbook entièrement mat testé d’ailleurs à l’époque sur Blogeee), EM355, EL1352 (format mini-tour), G443…

    C’était du bon matériel dans l’ensemble, assez fiable (une des tours que j’ai revendues fonctionne toujours très bien 3 ans après, idem pour les portables… je ne peux pas en dire autant des PC signés HP/Compaq en comparaison !). Là où Acer a fait des économies effectivement ce n’était pas tellement sur les composants ou la dalle (au contraire), mais surtout sur la coque ! Le premier modèle (E510, depuis le rachat par Acer) en particulier c’était assez déplorable : plastique qui craque et bordures/jointures abruptes qui « râpent »… Mais ça tient plutôt bien dans le temps étant donné que ce genre de plastique est teint dans la masse au lieu d’être peint. Par la suite heureusement ça s’est bien amélioré au fil des modèles je trouve : meilleures finitions, meilleurs matériaux, design plus recherché etc… et prix plus bas !

    Le dernier PC griffé eMachines que j’ai vu/acheté dans le commerce en ligne remonte au début de l’année passée je crois : c’était le G443 (portable 17 pouces)… qui fut bien vite remplacé par son double signé Acer : l’Aspire 7250 ! Tout simplement le portable 17 pouces le moins cher de l’année 2012 ! Rapport qualité/performance/prix imbattable sous distribution Linpus archi minimaliste (300 € un moment donné sur Topachat) ! A condition de prévoir l’installation d’un vrai système pas trop lourd…

    Les eMachines la plupart du temps c’était ni plus moins que des reprises de châssis/designs d’autres modèles déjà existants en marque Acer… en plus cheap. Rarement des coques originales…

    Là il me reste encore deux portables eMachines 15 pouces achetés en 2009 qui me servent en dépannage… Ils fonctionnent encore très bien, juste tendance à chauffer davantage avec le temps (mais avec un bon dépoussiérage et/ou un changement de pâte thermique ça se règle généralement sans problème).

    Répondre
  • 2 février 2013 - 23 h 50 min

    2 Acer: un netbook et un 13″ Timeline, 1 Alienware m11x et un ultra-portable Fujitsu…
    Bilan: L’Acer Timeline 13″ s’avère le plus robuste de tous !
    L’Alienware m11x prépare son long voyage pour aller faire réparer sa charnière défectueuse…
    Au global et malgré des tonnes de commentaires négatifs, dont beaucoup basés sur rien, le conseille vraiment l’achat de PC de marque Acer.
    Pour finir, mon assoc est équipé, entre autre de PC portable Acer (dont les fameux de 2006-2007) et ils fonctionnent toujours très bien..

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *