5 Ans de support pour les Chromebooks de Google

Alors que le grand public vient de découvrir que les systèmes d’exploitation peuvent mourir avec la fin du support de Windows XP, 5 années de support pour les Chromebooks sont annoncées. Hasard de calendrier, petit coup de pouce marketing ou réelle volonté de Google de suivre à fond ses petits protégés. On ne saura jamais mais la nouvelle est très réconfortante pour les possesseurs de ce type d’engin.

Les EOL (End Of Life) qui définissent la politique de Google en matière de suivi des systèmes de chaque Chromebook viennent d’évoluer. Google a décidé de passer son effort de suivi de 4 à 5 années après la date de début de commercialisation des machines. Un changement qui a souvent pour but de répondre à une interrogation légitime des acheteurs de matériel. Surtout en cette période où beaucoup découvrent que leur système habituel n’est plus corrigé par son éditeur.

Acer Chromebook C720

Ça a été d’ailleurs une révélation pour beaucoup, le fait Windows XP n’ait pas un support éternel a mis le feu aux poudres et de nombreuses entreprises et administrations ont découvert sur le tard qu’ils allaient devoir continuer de travailler avec un système d’exploitation qui se transformerait petit à petit en passoire numérique.

Le chiffre de 5 ans est également une indication intéressante, passer de 4 à 5 ans de support est anecdotique pour les particuliers, leurs garanties se situent en général entre 1 et 2 ans et on peut donc logiquement se demander si le passage de 4 à 5 ans pour leurs machine aura vraiment une incidence sur les ventes.

Mais ce n’est pas le cas des grands comptes, les administrations et autres entreprises qui vont acheter du Chromebook au kilo sont demandeuses de ce type de durée de suivi. Certains contrats administratifs font clairement mention d’une durée minimum de plusieurs années de support. Sans ce précieux sésame, aucun achat de ce type ne pourra être fait. Les machines qui sortiront cette année auront un support logiciel de mise à jour qui durera jusqu’en 2019. Cette évolution est rétroactive et les Chromebooks précédemment acquis auront donc droit à une année de support supplémentaire.

Attention, ce support ne concerne que les mises à jour et patches correctifs du système lui-même. Il ne prends pas en charge le matériel qui est assuré, quant à lui, par une garantie proposé par chaque constructeur.

Source : Cnet et Liliputing

10 commentaires sur ce sujet.
  • 19 mai 2014 - 13 h 39 min

    Microsot reste encore leader sur cette thématique avec un support étendu de 10 ans (pour les particuliers comme pour les entreprises)

    http://windows.microsoft.com/en-us/windows/lifecycle#section_1

    Il me semble que seul Red Hat fait aussi bien… mais à quel prix : 49$ par an…
    Novell n’est pas loin derrière avec un support de 7 ans avec un tarifs de 37€ par an (Pack de 3 ans)
    ubuntu offre 5 ans gratuitement

    Rapporté par an :
    Ubuntu =0 (support non compris juste les maj)
    Microsoft = 12€ support compris
    RH = 35€ (support non compris juste les maj)
    Novell = 37€ (support non compris juste les maj)

    Répondre
  • 19 mai 2014 - 14 h 15 min

    « le fait Windows XP n’aie pas un support éternel a mis le feu aux poudres et de nombreuses entreprises et administrations ont découvert sur le tard … »
    J’en ai un peu marre de voir cette remarque répétée un peu partout : cela fait longtemps que les entreprises et les administrations se sont préparées a la migration sur Seven. En fait elles s’étaient même préparées a une migration sous Vista qui a été souvent repoussée en raison des ressources matérielles nécessaires …

    Bien sur, j’imagine que quelques TPE se sont plaint en imaginant pouvoir continuer a exploiter XP pendant 32 ans pour pas un rond… c’est très français.

    Répondre
  • 19 mai 2014 - 16 h 12 min

    @pipou24: 13% d’entrprises Françaises encore sous XP au 8 avril d’après Qualys, c’est pas anodin tout de même… surtout que ces 13% ce sont 13% d’un parc connecté puisque Qualys ne détecte que les PC connectés. Donc 13% de PC vulnérable dans le temps.

    Répondre
  • 19 mai 2014 - 18 h 15 min

    @pipou24: Non les TPE ont migré ce sont les gros groupes et les administration qui ne migrent pas car elle disposent de logiciels 100
    100% XP qui servent à faire marcher de gros systèmes.

    Par contre ce n’est surement pas ces grand groupes ou administration qui achèterons des ChromeBooks, il faudrait pour cela que Google réponde aux appel d’offres de ceux-ci ce qui ne semble pas être le cas, de plus les contraintes posés (compatibilité des application existantes par exemple) enferme tout ce petit monde dans les OS de chez Microsoft.

    Le monde Linux propose depuis des années un support à 5 ans et ça n’a jamais suffit à faire adopter les OS.

    Répondre
  • 20 mai 2014 - 1 h 12 min

    @pipou24:

    « c’est très français. »

    « J’en ai un peu marre de voir cette remarque répétée un peu partout »

    Répondre
  • 20 mai 2014 - 1 h 23 min

    @Phil: ^^

    Répondre
  • 20 mai 2014 - 1 h 36 min

    Je confirme, des gros groupes sont encore sous xp. Pourquoi: parce qu’ils n’ont pas besoin de plus, et plus ça veut dire des coûts supplémentaires, donc des primes en moins pour les managers et des dividendes en moins pour les actionnaires. On pourrait croire que je me moque et que je fabule, mais non, c’est l expérience de bosser dans des multinationales de 30 000 têtes dans le monde.
    A noter que lorsque nos services ont validé vista, seven venait de sortir, mais tous les outils n étaient pas encore mis à jour. Alors ils ont décidé de sauter une version pour les outils alors on est passé a la validation de seven sans passer par la case outils qui eux resteront sous xp. Mais quand seven à été validé, w8 est sorti… Alors les outils seront validés pour w8 mais il faut d’abord valider w8… Alors les outils sont toujours sous xp… Et ainsi de suite…
    Valider un os ça veut dire quoi pour nous: créer des isos avec les outils par défaut (spywares de sécurité + VPN + drivers du hardware autorisé + scripts + langages) -> le temps de tester, puis développer les spywares puis intégrer tout ça puis ré-tester, pour enfin vraiment valider.
    Tout ça fait le temps de sortie d’un nouvel OS :-/

    Oui les grands comptes ce n’est pas tres reactif, ils ont une inertie inimaginable, surtout quand ça coûte.
    Alors xp a encore de bien beau jours devant lui…

    Répondre
  • 20 mai 2014 - 1 h 51 min

    A noter que nos techniciens réparateurs de bankomats utilisaient encore en 2010 des logiciels qui tournaient sur des disquettes et nécessitaient des disquettes… Alors que leur laptop ne avait plus de lecteur de disquette depuis 4 ou 5 ans…
    Oui ce n’était pas très pratique pour eux. Au moins que ceux qui en avait marre de galerer s achetaient à leur frais un lecteur de disquette usb… Oui à leur frais… Dans une société cotee en bourse…
    Pas une multi française mais une multi américaine…

    Et pour ceux qui se croient plus malin, je rappelle que sur ces machines interdiction de installer quoique ce soit pour se faciliter la vie: le spyware maison veille (note: par contre c’est une vraie passoire pour les vrais spywares et malwares).

    Répondre
  • 20 mai 2014 - 23 h 41 min

    *approuve le_butch silencieusement et se souvient du logiciel de gestion SAV qui tournait sous SCO il y a 3 ans encore….*

    Répondre
  • 21 mai 2014 - 9 h 46 min

    Excepté pour Microsoft qui a supporté Passoire XP pendant 10 ans ( « Ca y est, on a un truc à peu près stable, on le garde ! » ) et a bien foutu la merde dans de nombreuses entreprises et laboratoires en mettant fin au support, la durée de 4 ou 5 ans reste dans la moyenne de ce qui se fait chez la concurrence.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *