3 gammes de machines LG sous Chrome OS en approche ?

3 gammes de machines LG sous Chrome OS en approche ?

LG va t-il proposer à son tour des produits Chrome OS sur le marché ? C’est en tout cas ce que laisse entendre l’apparition de 3 marques déposées par LG appelées ChromeOne, ChromeDesk et ChromeStation. Le fabricant pourrait ainsi rejoindre les marques actuelles sur ce marché particulier des machines employant l’autre système d’exploitation de Google.

Résumé : Si le dépot de ce type de marque peut être juste un geste d’anticipation du marché de LG, n’ayant rien a proposer derrière, il est possible que la récente implication de Microsoft dans la conception de materiel avec les tablettes Surfaces et le rachat de Nokia soit également vu par LG comme une atteinte à la neutralité du fabricant d’OS. Si tel est le cas, la mise en place d’une stratégie de repli avec Chrome OS peut tout à fait être envisagée.

LG Z360

Après Acer, Lenovo, Asus, HP, Samsung et maintenant Toshiba, LG pourrait à son tour venir proposer des machines sous ChromeOS comme alternative au « tout Windows ». L’avantage pour ces marques étant la possibilité de pouvoir profiter d’un système moins cher que Windows et donc de proposer des engins à des tarifs plus abordables. C’est également une philosophie particulière liée à ce système d’exploitation en grande partie basé sur le Cloud qui permet de tirer les prix vers le bas. Le fait d’employer un stockage minimaliste, souvent 16 Go de SSD, permettant de proposer des tarifs très abordables.

LG pourrait donc rejoindre la course Chrome OS engagée depuis quelques années maintenant et cela sur toutes les gammes de machines : Les noms choisis en dépôt, ChromeOne, ChromeDesk et ChromeStation, pouvant convenir aussi bien à des portables qu’à des All-In-One ou des PC de bureau. La classe de produit liée à ces dépôts ne laisse pas trop de doutes :

Class 9: Projectors; head phones; mobile phones; television receivers; speakers for television; universal serial bus (USB) drives; monitors for computers; laptop computers; computers; digital versatile disc (DVD) players; portable hard disk drives for computer; apparatus for recording, transmission or reproduction of sound or images; computer application software; audio receivers; settop boxes; car speakers; speakers for home theaters; audio-video (AV) receivers for home theaters; convertible computers; tablet computers

Google mise beaucoup sur Chrome OS et ces derniers temps le système semble vouloir sortir de son image de « simple navigateur ». L’apparition d’applications plus lourdes, de fonctionnalités avancées et de nombreuses options allant de la gestion du tactile à l’exploitation sous forme de bureau vont dans ce sens. Il ne faut plus grand chose pour que le système de Google puisse trouver enfin un plus grand public. La force commerciale de Google et l’implication des écosystèmes des marques dans Android pouvant également expliquer cet intérêt soudain pour Chrome OS.

Source : TMWatch via Engadget

20 commentaires sur ce sujet.
  • 22 octobre 2013 - 13 h 08 min

    tu copie CNET maintenant.
    et surtout arrête avec chrome os tout le monde s’en fou.

    Répondre
  • 22 octobre 2013 - 13 h 20 min

    @princeofsky: Je pense que vous vous trompez, et sans prendre mon cas pour une généralité, il me semble que ChromeOs intéresse beaucoup de monde comme solution en mobilité.

    Répondre
  • 22 octobre 2013 - 13 h 29 min

    @Lyscanthrope: C’est juste mon troll débile habituel. j’attend de savoir si mon dépot de plainte est recevable pour me débarrasser définitivement de cet énergumène qui se croit à l’abri derrière un Proxy ^^

    Répondre
  • 22 octobre 2013 - 13 h 57 min

    Je ne sais que penser des Chromebooks car je fais parti des personnes qui ont cru au concept du smartbook avec le Toshiba AC100 … et qu’on a abandonné en route (aucune MAJ officielle). J’attends donc de voir avant de me lancer de nouveau.

    Répondre
  • 22 octobre 2013 - 14 h 28 min

    @acisi: Dans l’esprit c’est tout de même radicalement différent. chromeOS est en constante évolution et ce n’est pas le constructeur qui la décide mais bien Google qui fait évoluer son produit. On est d’ailleurs face à d’autres problématiques liées du coup.

    Répondre
  • 22 octobre 2013 - 15 h 48 min

    « On est d’ailleurs face à d’autres problématiques liées du coup.  » Tu m’enlèves les mots de la bouche. Sans un système efficace et séduisant pour pc familiaux, Google n’aura que la portion congrue de l’écosystème pc+tablette+phone. Windows 8 familial et mobile (portable et tablette) commence à devenir sérieusement aboutit, je teste un Windows phone acheté à la base pour sa qualité photo de nuit (vous devez deviner)et je suis très surpris du fonctionnement coopératif de cette machine et de mon pc principal.

    Répondre
  • 22 octobre 2013 - 15 h 54 min

    @Dadoo: Oui, Microsoft se remue on dirait. Et il bouge plutôt bien. La concurrence a toujours du bon.

    Répondre
  • 22 octobre 2013 - 18 h 12 min

    @princeofsky : « chrome os tout le monde s’en fou. » Déjà tu as tout faux. Je suis le seul et unique malheureusement pour toi, qui s’intéresse particulièrement à ChromeOS, au point d’acheté un, bientôt. Dommage pour toi ! LOL
    Et je suis loin d’être le seul, surtout en pensant installer quand c’est possible une distribution Linux à coté.
    Plus sérieusement, ça m’étonne plus cette nouvelle. C’est derniers temps je test les applications de Chrome (hors connexion), qui fonctionne sur mon bureau Ubuntu et Windows 8. franchement, ça commence à être très sérieux, même si, il n’y a pas encore mes outils créatives préférés comme Photoshop, AE, Première, Indesign… Mais je pense que c’est juste une question de temps, puisse qu’on a déjà des petites applis sympa dans le domaine (d’Autodesk par exemple).

    Répondre
  • 22 octobre 2013 - 18 h 31 min

    @Dadoo: « Sans un système efficace et séduisant pour pc familiaux, Google n’aura que la portion congrue de l’écosystème pc+tablette+phone. »
    Google à conscience de cela, le résultat commence déjà à apparaître au fur et à mesure, par étape. Regarde ton navigateur d’ailleurs, on nous prépare à une transition. Sur mon PC sous Windows 8, cohabite l’esprit de ChromeOS, avec des applications pour Chrome qui s’ouvre sur mon bureau. Et pire, les même applis fonctionnent dans mes fenêtres sous Ubuntu correctement. Je joue à « Cut the Rope », ouvre Wunderlist, test Sketchpad, fait des conférence avec Uberconférence qu’importe l’OS. On se trouve face à un vrai cheval de troie pour nous préparer à accepter petit à petit ChomeOC malgré nous. Le grand public suivra, car Google à les moins de convaincre.
    D’ailleurs, je trouve que Google possède la meilleure stratégie pour avenir. Une politique qui consiste à utiliser des technos qui fonctionnent sur la plupart des plateformes, pour s’imposer dans le paysage et rassurer les futurs acheteurs de Chromebook. Il y a quelques mois, j’avais guère confiance pour acheter u, mais aujourd’hui, je me dis qui sait avec les nouveautés qui arrivent…

    Répondre
  • Gab
    22 octobre 2013 - 19 h 37 min

    Pierre, je trouve ca très bien qu’on sorte du monopole Windows sur les PCs. Mais je suis pas super enchanté si c’est pour n’avoir que le choix d’aller vers Google. A une époque, le slogan « don’t be evil » leur allait bien. je suis un peu moins convaincu maintenant (meme si j’utilise pleins de services google et que j’ai un nexus 4 et nexus 7 et j’avais acheté à ma maman un AC100). Ce que j’aimerai vraiment, c’est que les fabriquants de PC puissent sortir en meme temps qu’un chromebook une version Ubuntu (ou autre linux simple d’utilisation, pourquoi pas JoliOS si on veut vraiment du cloud…). Honnetement, je vois pas pourquoi ils le font pas. Si les gens sont prêt à quitter Windows, autant avoir plus de liberté. Est ce que Ubuntu est plein compliqué à utiliser que ChromeOS ? je pense pas. Qu’est ce qu’apporte ChromeOS par rapport à Ubuntu avec un navigateur Chrome (voir avec un navigateur tout court) ? (je connais pas trop Chrome OS). On peut tout aussi bien utiliser les services Google sans ChromeOS. Non ?

    Répondre
  • 22 octobre 2013 - 19 h 48 min

    @Gab: Le probleme n’est pas et ne sera jamais dans la qualité du code nbi dans les désirs des utilisateurs. Le problème est dans al force de frappe des editeurs. tout le monde bossait avec Microsoft sans état d’âme parce que Microsoft faisait son boulot d’éditeur et aidait au mieux les fabricants qui ont toujours été trop mauvais/feignants/prés de leurs sous pour développer un OS pour eux.

    Du coup le seul truc qui compte pour les fabricants c’est de trouver un OS avec un partenaire qui leur tiens la main : Microsoft, Google…

    Le soucis c’est que jamais un Samsung ne voudra travailler avec Lenovo qui ne veut pas aider HP qui ne veut pas voir Toshiba qui ne s’entends pas avec Acer. Vu comme ça on comprends pourquoi personne ne s’est assis à la même table qu’un éditeur comme Canonical pour travailler sur une solution en commun.

    La donne va ptet changer de manière spécifique avec SteamOS si la mayonnaise )prend mais ce n’est pas sur. Les seuls a tenir la barre d’un OS couplé à un hardware c’est Apple. Personne n’ose parcourir leur chemmin car il est désormais trop risqué de s’y engager.

    Alors ChromeOS en remplacement de Windows ce n’est pas forcément la meilleure solution, mais malheureusement c’est la seule viable aujourd’hui à l’échelle commerciale.

    Je ne suis pas prêt de lâcher mon Windows…

    Répondre
  • Gab
    22 octobre 2013 - 20 h 14 min

    @Pierre Lecourt: Peut être que Samsung poussera Tizen sur ses PCs ? Ils doivent bientot sortir un smartphone. Ils ont aussi parlé d’électroménagé connecté avec Tizen. Si le smartphone marche, il y a aura aussi des tablettes. Et Asus avait voulu sortir un netbook sous Tizen. Il est sorti au fait ? Donc samsung pourrait envisager d’avoir des ordinateurs sous Tizen dans un futur pas si lointain. Et Tizen est sans doute plus ouvert à un développement coopératif qu’Android ou ChromeOS. HP avait peut être essayé quelque chose de similaire avec WebOS. On a vu ce que ca a donné ! Dell a sorti des PCs sous Ubuntu et je crois que Lenovo fait pareil. Mais surtout en Chine (voir l’Inde) je crois. Steam OS, je sais pas trop. Est ce qu’il pourrait y avoir un mode pour lancer un vrai OS, et pas uniquement la version « jeu » ? Mais ca peut effectivement changer la donne. Après il faut voir à combien sont les PCs SteamOS. Si ce sont des PCs de gamer à 1000€ ou plus…

    Répondre
  • 22 octobre 2013 - 20 h 22 min

    @Gab: Samsung tout seul n’arrivera a rien. Tizen, pourquoi pas mais Tizen tout seul c’est mort. il faut un OS multimarque d’ou le possible succès de SteamOS.

    Je ne crois pas que Steam soit assez bête pour vouloir que des machines de fous avec des prix a partir de 1000$… Je pense qu’avec Linux justement, et un hardware bien codé dans une optique de jeux, SteamOS peut devenir un vrai OS spécialisé et afficher de bonnes perfs « sur mesures ».

    Mais SteamOS n’est pas un vrai OS c’est un système uniquement axé sur le jeu. Et ca fait une grosse différence, ca tape plus sur le budget console pas celui des PC.

    Répondre
  • 22 octobre 2013 - 20 h 58 min

    J’avoue que je ne crois pas trop en Google, d’une part leurs ambitions démesurées sont toujours aussi effrayantes dès qu’on y réfléchit, d’autre part leur volonté de fermer leurs produits va leur nuire.

    Vous qui voulez un chrome book, cela vous rassure de savoir qu’en cas de désir, vous pourrez y installer un Windows ou un linux ; ben en fait vous ne pourrez (probablement) pas : boot loader bloqué, ssd trop petit, absence de pilotes…

    Enfin, le business model de Microsoft a fait et continue de faire ses preuves : vente liée, asphyxie ou rachat de la concurrence, vente à perte si nécessaire (xbox pendant près de 2 ans !) et maintenant et c’est nouveau : des produits excellents. Même leur procédure de demande de privilèges est exemplaire : là où Google nous force à accepter tout en block (apple aussi), Microsoft détaille, explique et quémande les autorisations au cas le cas… Et si on en refuse une partie, on garde quand même un produit exploitable.

    Bref c’est une approche méthodique, progressive, ciblée (ne nous leurrons pas aussi agressives que les autres) mais au final très américain quoi…

    C’est vrai aussi que Microsoft a l’habitude de merder sur les détails, mais cette fois-ci, ils ont déjà merdé aux coups précédents, donc la concurrence sera rude et -à mon avis- pas mal d’acteurs majeurs vont y perdre des plûmes.

    Répondre
  • Gab
    22 octobre 2013 - 22 h 28 min

    @Dadoo: J’ai aussi cru comprendre que les pilotes Android (ou ChromeOS) ne pouvaient pas marcher sous linux, pourtant, c’est le meme kernel. J’y connais pas grand chose, mais je comprends pas trop pourquoi… J’avais aussi cru comprendre qu’Ubuntu phone réussissait à utiliser les pilotes Android. Parce qu’il utilise beaucoup d’élément d’Android pour pouvoir réutiliser les pilotes justement ? Bref, si vous pouvait me donner une bonne explication de comment tout cela fonctionne (ou plutôt ne fonctionne pas !), je suis intéressé.

    Répondre
  • 22 octobre 2013 - 22 h 42 min

    En fait sans être un spécialiste, j’ai recherché s’il serait possible d’utiliser un chromebook avec un autre OS. En résultat, même si c’est le problème des pilotes qui t’interpelle, il y a en fait de multiples façons pour Google d’empêcher l’installation d’un autre OS sur une machine Google.

    Les pilotes par exemple sont des morceaux de code qui font la liaison logicielle entre le matériel et l’OS. Windows8 qui gère bcp de matériels antiques en comprends des milliers pour plusieurs gigas de données !

    Les autres OS sont soit très limités par le peu de variété de leur matériel (apple), soit par le fait que les pilotes sont propriétaires à une marque et qu’il est interdit même si cela reste possible de les modifier pour les adapter à un autre OS. Il risque de vous manquer au mieux la gestion de l’accélération vidéo ou du rendu 3D gpu, au pire le wifi ou le son ou encore autre chose.

    Il est aussi possible de faire de l’émulation d’un système à l’intérieur d’un autre, mais dans tous les cas que j’ai pu voir, l’émulation consomme de 10 à 100 fois plus de ressources machine que le code exécuté nativement.

    Il faudra donc être très prudents avant de se laisser tenter, et si en certains ont l’intention de faire du multi-boot, ben tenez nous au courant, mais je n’ai pas le moindre tips pour vous y aider !

    Répondre
  • 22 octobre 2013 - 23 h 19 min

    Moi j’adore les news chrome OS, j’adhère complètement.
    Continue comme ça pierre :)

    Répondre
  • 23 octobre 2013 - 0 h 38 min

    @Pierre Lecourt: « Mais SteamOS n’est pas un vrai OS ‘c’est un système uniquement axé sur le jeu.’ Et ca fait une grosse différence, ca tape plus sur le budget console pas celui des PC.  »

    c’est un logiciel utilisant un Ubuntu/Linux « modifié » pour le jeu, il est donc possible d’utiliser simultanément une ou plusieurs sessions SteamOS et/ou bureau de votre choix depuis n’importe où (après configuration)

    GNU/Linux power \o/

    mÔnsieur je suis pas près de quitter Windows :D

    Répondre
  • 23 octobre 2013 - 0 h 42 min

    @H2L29: Je doute. Si SteamOS n’est qu’un makeUp d’Ubuntu cela va doit à l’echec. Je suppose que le but est d’alléger le système au max pour le rendre uniquement compatible avec le gaming et des matériels certifiés comme les consoles, les Apple, les Amiga ou les Next. Si ce n’est pas le cas, je ne vois pas l’intérêt.

    Répondre
  • 24 octobre 2013 - 18 h 32 min

    Ubuntu n’est qu’un makeup de Debian… GNU/Linux est déjà très léger et la polyvalence n’alourdit pas le système autrement qu’en espace disque. Sony a fait le choix BSD par soucis de licence, la difference avec ces 2 OS n’est pas vraiment technique.

    Cela dit on n’a pas encore d’iso sous la main pour se faire une idée mais comme Android il sera sans nul doute possible accéder à une console pour modifier le système à sa guise

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *