ZOTAC ZBOX CI521 : Une autre idée du luxe en matière de PC

Le silence est d’or, c’est la phrase consacrée lorsque l’on veut mettre en valeur cette chose rarissime qu’est l’absence de nuisance sonore. Que cela soit un avion qui passe trop bas, un voisin qui bricole un dimanche matin, un chien qui aboie ou un PC qui turbine, le bruit peut être une vraie source de souffrance au quotidien. Le Zotac ZBOX CI521 est un ordinateur de bureau à la fois compact et absolument inaudible.

Vous l’avez surement déjà vécue cette scène, ce moment où l’on éteint son ordi un soir, après une longue journée de boulot. Ou quand tout le monde est couché et que la maison est d’un coup paisible.  Ce moment où l’on comprend que l’on a enduré le bruit lancinant d’une ventilation forcée à travers les grilles d’aération d’un PC. On ne s’en rend pas forcément compte quand on bosse avec mais plutôt quand on l’éteint. Là, on prend la mesure de toute la nuisance que l’on s’est imposée pendant plusieurs heures.

ZOTAC ZBOX CI521

C’est généralement à ce moment là que l’on serait prêt à beaucoup de sacrifices pour travailler, jouer, surfer, lire des vidéos ou quoi que ce soit d’autre avec un PC, en conservant ce silence. C’est exactement ce que vise ce ZOTAC ZBOX CI521 nano, proposer un engin dénué de toute ventilation mais pour autant capable de proposer de bonnes performances.

Le coeur de la machine repose sur un processeur un peu particulier, un Intel Core M-5Y10c. Une puce double coeur, quadruple threads cadencée de base à 800 MHz et capable de grimper à 2 GHz en mode Turbo. Il dispose de 4 Mo de mémoire cache et profite d’une finesse de gravure de 14 nanomètres. Ce processeur a la particularité de fonctionner avec un TDP de 4,5 watts et donc de pouvoir être dissipé de manière totalement passive. Son processeur graphique est un Intel HD 5300 cadencé de 300 à 800 MHz.

ZOTAC ZBOX CI521

Contrairement à son habitude, ZOTAC livre la machine avec un équipement mémoire et stockage complet ou dans une version juste équipée de mémoire vive. La ZOTAC ZBOX CI521 nano Plus au prix public de 499€ embarquera ainsi 8 Go de mémoire vive DDR3L sur deux canaux et un SSD format M.2 de 60 Go. Un peu maigre niveau espace mais l’engin dispose d’un emplacement 2,5 pouces supplémentaire pour lui adjoindre un SSD. Vous pourriez également lui ajouter un disque mécanique mais la machine se mettrait alors à faire du bruit et ce qui reviendrait à jeter un anchois dans une flûte de champagne.

ZOTAC ZBOX CI521

Le SSD fourni dans la version Plus n’est pas une merveille 

La version ZOTAC ZBOX CI521 nano tout court est vendue à un prix public de 399€ sans stockage mais toujours avec ces 8 Go de mémoire vive DDR3L. Il faudra donc ajouter un espace de stockage par vous même, ce qui peut être une solution plus économique ou en tout cas plus adaptée à vos besoins. Les deux versions sont livrées avec les pilotes nécessaires à une installation de Windows 7, 8.1 et Windows 10 mais sans le système ni sa licence. A vous d’installer votre propre système ou de choisir une distribution Linux.

ZOTAC ZBOX CI521
Le reste de la configuration est classique pour du ZOTAC, c’est à dire excellente d’un point de vue connectique et réseau : Pas de fausse note, que des composants rapides. Le Wifi est ainsi de type 802.11 AC et profite d’une antenne externe,  il est couplé à un module Bluetooth 4.0. Ses débits sont excellents et avec une couverture Wifi du même gabarit, la solution est suffisamment véloce pour venir à bout de transferts lourds et exigeants. La partie Ethernet est, quant à elle, confiée à une double prise RJ45 au format Gigabit. De quoi adresser deux réseaux différents pour piloter un NAS sur un réseau privé d’un côté et un accès à Internet de l’autre par exemple. Là encore, aucun goulet d’étranglement, c’est rapide et fiable.

ZOTAC ZBOX CI521

Quatre ports USB 3.0 sont disponibles, répartis par paires de chaque côté de l’appareil, deux sorties vidéos sont également présentes avec un DisplayPort1 et un HDMI2, tous deux plein format. En façade, on retrouve également un lecteur de cartes SDXC, une sortie casque cachant un dispositif S/PDIF Toslink optique via un adaptateur fourni et une prise microphone.

ZOTAC ZBOX CI521

Deux leds sont visibles, la première affiche les accès au stockage tandis que la seconde signale l’activité Wifi. On retrouve également un récepteur infrarouge qui, même si la solution est livrée sans télécommande, pourra permettre de piloter cet engin à distance via un périphérique compatible. Un équipement très complet donc qui contraste avec les dimensions de l’engin : 12,7 mm de côté pour 4,5 cm d’épaisseur.

ZOTAC ZBOX CI521

ZOTAC ZBOX CI521ZOTAC ZBOX CI521

Le châssis est réalisé dans une structure en ABS en forme de cage très ajourée. Des ouvertures en forme d’hexagones dessinées sont la marque de fabrique de cette gamme fanless chez le constructeur. Sous celles-ci cependant, on retrouve des grilles de protection en métal plus fines pour éviter la prise de poussière de la machine. Ce ZOTAC ZBOX CI521 nano fait ainsi suite à d’autres appareils déjà sortis chez le constructeur par le passé et présentés au Computex 2014.

ZOTAC ZBOX CI521

ZOTAC ZBOX CI521ZOTAC ZBOX CI521

Le gros intérêt de la solution est donc lié à l’étrange alchimie que présente ses performances, son encombrement minimal et le fait qu’il ne fasse absolument aucun bruit en fonctionnement. L’ouverture et l’installation sont aisés, ZOTAC  a mis en place tout un système pour faciliter l’emploi de sa solution.  Pas besoin de tournevis, par exemple, pour ouvrir le châssis. les quatre pieds en caoutchouc situés sous le châssis servent de vis à main. Il suffit de les ôter pour accéder rapidement aux composants internes.

ZOTAC ZBOX CI521

Une documentation détaille les opérations nécessaires à la mise en place de la machine.

Cette facilité d’accès est appréciable puisqu’elle rend l’installation des éléments nécessaires dans la machine fortement facilité. En effet, il n’y a rien de compliqué dans la manipulation de l’engin, le fait que la mémoire vive soit pré-installée est lié à sa configuration particulière. Le processeur, soudé à la carte tout comme la mémoire vive, est ainsi placé sur le dessus de la machine, sous un gros dissipateur en aluminium lui même en contact avec une plaque métallique au travers d’un pad thermique. Seuls le stockage et la carte Wifi sont donc accessibles.

ZOTAC ZBOX CI521

Qu’il s’agisse d’une version prête à l’installation d’un système ou de la version sans stockage, les efforts à fournir pour ajouter du stockage sont simplissimes. Quatre vis à main à enlever, quatre vis cruciformes de petit format à ôter pour enlever la cage qui sert de support au format 2,5 pouces et c’est tout ce qu’il y aura à faire. Finalement, le plus long et compliqué sera d’installer un système d’exploitation.

ZOTAC ZBOX CI521

Après être entré dans le BIOS de l’engin pour lui demander de démarrer sur une clé USB ou un support optique USB, il suffit de démarrer la machine pour commencer l’opération. Après quelques minutes d’installation, vous devrez installer les pilotes fournis sur DVD et sur clé USB3 pour finir l’opération. Temps mesuré pour une installation de Windows 10 64 Bits, 17 minutes sur le SSD fourni, redémarrages compris.

ZOTAC ZBOX CI521

On remarque que la plaque est légèrement séparée de la grille en haut du châssis. Tout est fait pour laisser respirer la solution tout en la protégeant de la poussière. Les seuls éléments accessibles sont donc le SSD 2,5 pouces qui s’installe à travers un adaptateur métallique pour le fixer à la structure ainsi que le SSD au format M.2 qui sera un petit peu plus difficile à intégrer.

ZOTAC ZBOX CI521

ZOTAC ZBOX CI521ZOTAC ZBOX CI521

Rien de formidablement compliqué non plus, 4 vis cruciformes doivent être enlevées pour accéder au support. A noter qu’une documentation fournie4 détaillée en image indique l’ensemble des opérations nécessaires à l’installation des deux types de stockage.

ZOTAC ZBOX CI521ZOTAC ZBOX CI521

ZOTAC ZBOX CI521ZOTAC ZBOX CI521

ZOTAC ZBOX CI521

Des composants facilement accessibles…

Et vous voilà alors avec une machine capable de démarrer en moins de 8 secondes sur Windows 10 et surtout d’effectuer la plupart des tâches demandées à un PC moderne sans faire le moindre bruit.

ZOTAC ZBOX CI521

ZOTAC ZBOX CI521  ZOTAC ZBOX CI521

Pas le plus petit décibel, pas même un sifflement électrique en provenance de l’alimentation externe. Pour peu que votre solution soit équipée d’un ou de deux SSD et non pas d’un disque mécanique, vous n’aurez pas le moindre souffle de bruit en provenance de l’engin. Et pourtant, la solution en a suffisamment sous le pied pour proposer de grandes choses, techniquement parlant.

L’excellent SteamWorld Heist sur la plateforme fanless

La combinaison Core M-5Y10c et 8 Go de mémoire vive offre des performances tout à fait suffisantes pour la plupart des tâches d’un PC classique sous Windows 10. Traitement de texte, surf, bureautique, retouche d’images et même jeux légers. Il n’est pas question de lancer les derniers titres 3D ou d’effectuer des opérations nécessitant un calcul lourd, mais pour les opérations courantes, le ZOTAC ZBOX CI521 se comporte parfaitement bien.

Pour reprendre une machine qui fonctionnait dans le même état d’esprit, le Shuttle XS35V4 également fanless et testé par le passé, les performances globales en terme de 2D et de calcul sont presque deux fois supérieures. En bureautique, cela se sent très rapidement avec des ouvertures de fichiers hyper rapides, une navigation bien plus fluide et des capacités plus souples pour des applications très gourmandes. Une session de Photoshop est étonnamment fluide, un  essai de manipulation de fichiers 3D tout autant. Les manipulations de Scratch ou d’une bibliothèque Arduino se passent sans problèmes.

Au niveau jeu, l’avantage est aux titres anciens : Les Left 4 Dead II, Diablo III, Torchlight II, Burnout Paradise tournent sans soucis. La plupart des titres indépendants également. Mais  ne comptez pas trop sur la plateforme pour lancer un jeu 3D de dernière génération sans grosse baisse de régime en terme d’images par seconde. Impossible de lancer un Dishonored sans passer en très très basse définition avec un minimum de détail si on veut rester au dessus des 25 images par seconde.

Pour la vidéo directe ou le streaming, l’engin est également capable de se comporter de manière tout à fait satisfaisante sans jamais poser de problèmes en Full HD. Il n’y a qu’en le repoussant dans les limites d’un affichage 4K hyper gourmand en H.265 HEVC que la machine commence à pâlir. Les films les plus lourds, avec un très fort bitrate (Comme Jellyfish ou l’extrait d’Elysium dans la vidéo ci-dessus), posent clairement soucis à la solution Core M qui fera alors sauter beaucoup trop d’images pour être exploitable. Pour le reste et dans l’ensemble des films 1080 ou en H.254, aucun soucis à noter sous la dernière version stable de Kodi. En streaming, les solutions FullHD et 1440 p sont exploitables, le format “4K” de Youtube est mal pris en charge. Avec une télécommande compatible, on retrouve donc un excellent confort en vidéo.

ZOTAC ZBOX CI521

Il est appréciable de se rendre compte que les efforts du constructeur payent en terme de dissipation thermique. Le ZOTAC ZBOX CI521 a beau être poussé au maximum de ses capacités pendant plusieurs heures, il se comportera toujours de manière très satisfaisante sans jamais baisser sa vitesse de fonctionnement à cause d’un effet de Throttling. La puce donne toujours le meilleur de ses performances. Ici un test poussant le processeur à 100% de ses fonctions de calcul affiche une température stabilisée sans poser de problèmes à l’ensemble.

ZOTAC ZBOX CI521

ZOTAC ZBOX CI521ZOTAC ZBOX CI521

Merci au gros dissipateur en aluminium qui vient coiffer le processeur et la mémoire. Lui même est en contact avec une plaque métallique située sous le châssis en ABS, l’ensemble est tiède mais jamais être brûlant.

Investir dans un Mini PC fanless de ce type est t-il alors une bonne idée ? Suivant votre profil, cela pourrait être le meilleur investissement possible. Non pas à cause d’un ratio de performances qui sera toujours à l’avantage d’un PC ventilé à prix égal mais bien par le confort apporté par un engin qui ne fait pas de bruit. Travailler au quotidien avec un PC peut vraiment être une source de fatigue auditive. Troquer le ventilateur et l’encombrement d’une tour pour une solution de ce type sera alors un réel gain de confort. Vous pourriez sans doute trouver plus rapide sur le marché avec un PC classique mais comme cet engin est tout à fait capable d’aller au but des tâches habituelles de manière confortable, l’investissement dans cette autre forme de luxe est à prendre en compte.

Vous pourrez trouver le ZOTAC ZBOX nano CI521 à 399,95€ chez LDLC ou à 337,37€ chez Amazon Allemagne. En associant cette solution à un SSD rapide au format 2,5 pouces, vous obtiendrez une solution tout à fait convaincante.

Le ZOTAC ZBOX nano CI521 Plus à 499,95€ chez LDLC.

Notes :

  1. max 2560 x 1600 @ 60Hz
  2. Max 4096 x 2160 @ 24Hz
  3. Un très bon point pour la marque qui fournit une clé dédiée à cet usage puisque les solutions ZOTAC n’ont pas de lecteur optique. A noter que la clé USB n’est pas exploitable comme une clé normale mais ne jouera que le rôle de “porte pilotes”.
  4. Et également disponible en ligne.
35 commentaires sur ce sujet.
  • 4 juillet 2016 - 22 h 29 min

    Les i3 ou i5 descendent à moins de 15w avec quelques réglages et même sans 25w ça passe large avec un simple ventirad 12cm à pas cher dont on vire le ventilateur. En micro atx y a moyen de faire bien plus performant et moins cher mais moins compact. Le gros du budget c’est l’alim passive mais y a moyen de prendre une alim non passive qui n’allume pas son ventilo quand elle n’a pas chaud. Ma prochaine config sera passive, le silence on s’y fait ma config très silencieuse montée il y a 5 ans ne me convient plus malgré le changement des ventilo par le neuf.
    Je suis toujours à la recherche d’un clavier plus silencieux (la touche espace…) et d’une souris silencieuse qui tienne plus de 6 mois (j’ai essayé toutes les nonoise, la nexus. Toujours une électronique cheap qui bouffe de la pile et crève en quelques mois. Les filiaires c’est un peu mieux)

    Répondre
  • 4 juillet 2016 - 22 h 58 min

    matthieu, que conseilles-tu en configuration mini atx?
    J’ai déjà le ssd pour info.
    Merci!

    Répondre
  • 4 juillet 2016 - 23 h 48 min

    Salut

    J’ai un Zotac pour mediacenter mais avec ventilo, et il est bien possible que je passe sur du fanless comme celui-ci. Il a l’air pas mal.

    Surtout si c’est pour manger du homard avec la charmante demoiselle…

    Répondre
  • 5 juillet 2016 - 7 h 08 min

    J’ai une configuration miniITX très silencieuse, mais pas passive. Il y a une infinité de choix… pour faire du presque inaudible. Faites l’inventaire de vos contraintes initiales (lecteur, nbre de disques, carte graphique) et encombrement souhaité.

    Plus le boîtier sera petit / contraintes thermiques, plus l’installation sera technique, et peux conduire à une ventilation augmentée pour dissiper la chaleur. Je préfère toujours un boîtier plus grand avec 1-2 ventilateurs sous-voltés, que le boîtier le plus petit possible avec un mini-ventilateur (au final toujours plus bruyant, surtout en charge).

    Je recommande de privilégier les PC avec entrée d’air par le bas et éjection par l’arrière, avant et côtés fermés. Il est possible de prévoir un 14cm en aspiration au bas du boîtier et un ventirad de bonne capacité de dissipation (Noctua est une marque sure, qui a surtout l’avantage de très bien documenter ses différents ventirads / puissance du processeur ; et aussi d’être testée partout sur Internet). Tous les ventilateurs peuvent alors être sous-volté (donc il est plus simple de prendre une carte mère et ventilo avec des prises PWM – noctua fourni souvent des réducteurs de bruit).

    Mais franchement, les choix sont multiples, des plus petits boîtiers moyen tour au plus petits miniATX nécessitant une alimentation SFX et un lecteur slim.

    Répondre
  • 5 juillet 2016 - 8 h 55 min

    c’est clair qu’un tapis thermique c’est assez cher. Mais tellement plus efficace pour dissipé la chaleur. encore faut-il prendre une bonne. PAs trop grosse, pas trop plate. Mais bon en general les caracteristique sont mis dans la datasheet.

    Répondre
  • 5 juillet 2016 - 9 h 14 min

    Le graal, ce mini-PC ?

    Répondre
  • 5 juillet 2016 - 9 h 20 min

    @Dliryc: Le Graal, mmmh, je pense que le Graal est plus dans une machine 100% sur mesures mais attention, cela coûte assez cher de réunir les bons composants pour du fanless durable et de qualité.

    Répondre
  • 5 juillet 2016 - 9 h 36 min

    Selon les commentaires sur ldlc attention au choix du SSD au format M2, il doit de plus se limiter à une longueur de 60 mm.

    Mais il semble selon la formulation du descriptif commercial, qu’il soit possible d’utiliser uniquement un disque sur l’emplacement 2.5′ . Dans ce cas vus les tarifs des SSD 2.5′ en ce moment ça devient bien tentant

    Répondre
  • 5 juillet 2016 - 9 h 47 min
  • 5 juillet 2016 - 9 h 50 min

    Et pour une config fanless mais un peu plus “large” Streacom va bientôt proposer son chassis DB4 qui est (je trouve) très design :
    http://www.streacom.com/products/db4-fanless-chassis/
    Ca permet de monter en gamme sur les composants, mais reviendrait aussi bien plus cher que les config barebone zotac.

    Répondre
  • 5 juillet 2016 - 9 h 59 min

    ‘LLo,
    & peut-être aussi tester ça dans un environnement non-climatisé en “été 2003 like” (même si cela n’est pas vraiment le cas cette année..!) à recréer, pour être sûr…

    Répondre
  • 5 juillet 2016 - 10 h 00 min
  • 5 juillet 2016 - 10 h 03 min

    je suis surpris qu’en affichage 4k h265 quelques fichiers lui pose problème.
    en effet pour un mediacenter uniquement, je trouve l’investissement encore trop chere.
    surtout si il faut le remplacer dans quelques années à cause de la democratisation de la 4K.

    est ce que la sortie video est une HDMI2.0 supportant le CEC ?

    Répondre
  • 5 juillet 2016 - 10 h 36 min

    Bonjour,
    Ah quel dommage qu’il n’y ait pas 2 emplacements 2.5′ au lieu d’un m2 et un 2.5′ !
    Cela fait longtemps que je cherche une machine fanless et celle-ci me semblait parfaite (pour moi) sans cette histoire de m3.
    Mais bon, on s’en rapproche…
    Sinon, je vois qu’il faut installer des drivers. C’est pour W seulement ? Moi je suis sous Linux Mint depuis un bout de temps et je n’ai pas l’intention de changer. Donc je cherche une machine 100% compatible linux.
    Je ne poste pas souvent donc j’en profite pour un petit bonjour/merci à Pierre que je suis depuis bien longtemps et qui m’a fait acheter un EeePC 701 (que j’ai toujours) et contribué ainsi à me faire passer sur Linux ;)

    Répondre
  • 5 juillet 2016 - 10 h 42 min

    @djdav: 100% des fichiers que tu “trouveras” en 4K seront lus a priori. Pour les tests je lui fait manger des fichiers particulièrement violentes en bitrates ou d’encodage très lourd. Si on cherche vraiment a planter un lecteur avec un fichier vidéo, on trouve toujours un truc a lui donner :)

    Répondre
  • 5 juillet 2016 - 10 h 42 min
  • 5 juillet 2016 - 10 h 48 min

    @Pierre : sur amazon.com le CI545 en barebone nu est à 509USD. Plus cher c’est sûr mais pas excessif vu le hardware derrière. Le CI543 est à 370USD ce qui me semble un meilleur compromis toutefois.

    Répondre
  • 5 juillet 2016 - 10 h 56 min

    @seil: Total net pour le CI545 : 581,57€ avec les taxes :(

    Minimachines

    Répondre
  • 5 juillet 2016 - 11 h 05 min

    @Pierre Lecourt: ouch !!!

    Effectivement c’est une autre histoire, mon “vieux” Zotac IQ01 (refroidissement actif mais µproc i7 4770T, 16Go DDR3, SSD 512Go) m’était revenu à un peu plus de 900€. Et c’est vraiment un autre territoire en terme de performances…tout en restant très silencieux en utilisation net/bureautique (moins quand DXO optics tourne à plein régime en traitemenr “prime” ;-)

    Répondre
  • 6 juillet 2016 - 0 h 18 min
  • 6 juillet 2016 - 0 h 50 min

    @Sebastien: Cette machine là ne sera pas plus apte à lire les fichiers que je lui envoie… La seule machine qui lit ces fichiers aujourd’hui, c’est la Shield TV.

    Répondre
  • 6 juillet 2016 - 14 h 08 min

    Donc du h265/x265 avec un débit “raisonnable”, ça passe sans souci ? Y compris en 4K ?

    Répondre
  • 6 juillet 2016 - 14 h 30 min

    @Oral-B: Ben oui, enfin je sais pas où vous trouvez vos films 4K, mais moi je télécharge des samples plus ou moins balaises a décoder et seuls les plus lourds posent problèmes. Maintenant un fichiers de 4 Go de 2 minutes c’est assez rare sur le marché.

    Répondre
  • 6 juillet 2016 - 14 h 40 min

    @Pierre: Oui, je sais bien… Je voulais juste savoir si le décodage HEVC passait bien sur cette machine dans des conditions “normales”, hors tests extrêmes (qui effectivement arriveront toujours à mettre une bécane à genoux). Si c’est le cas, ce ZBox pourrait faire un chouette remplacant pour mon HTPC actuel, un Zotac ION fanless d’il y a un paquet d’années et qui commence à dater :)

    Répondre
  • 6 juillet 2016 - 14 h 43 min

    @Oral-B: Ah ben face à une solution Atom + ION, oui ça va te faire du changement !

    Répondre
  • 7 juillet 2016 - 3 h 03 min

    La version plus récente en core i3 est à 371.38 Euros est vendue par Amazon sur Amazon.com avec un délai de 2 à 4 semaines seulement. Ce modèle venant des U.S. pourra-t-il fonctionner en France avec un simple adaptateur de prise US? Merci pour votre réponse.

    Répondre
  • 7 juillet 2016 - 9 h 44 min

    @Eric: 369,99$ pour être exact.
    http://amzn.to/29jzsSR

    L’engin sera compatible oui, mais à condition de payer les 9€ de port et 71€ de Taxes.

    Minimachines

    Répondre
  • 7 juillet 2016 - 10 h 05 min

    Merci de votre réponse. Dans mon panier, le total est bien 371…Reste la question de l’alimentation qui est “single DC” selon le site de Zotac, donc à mon avis incompatible avec nos 220V et seulement fonctionnelle avec les 110V des States. Attention donc aux mauvaises surprises.

    Répondre
  • 7 juillet 2016 - 11 h 00 min

    @Eric: Ill faut aller au bout du panier pour avoir la surprise.

    Sinon, c’est bien compatible, l’adaptateur secteur est 110-220V sans soucis.

    Répondre
  • 10 juillet 2016 - 13 h 38 min

    ATTENTION ne pas utiliser suspend sur ubuntu!

    Un défaut apparemment pas propre à Zotac touche également ce ci521.

    Le mode mise en veille sur ubuntu semble être mal géré et rend le PC inutilisable : plus moyen de le booter, même après l’avoir débranché, avoir appuyé sur le bouton reset de la carte mère, avoir enlevé le ssd, avoir attendu, etc.

    Ce même défaut fait l’objet de nombreux threads sur les NUC intel (google “Ubuntu Suspend > Dead NUC”)

    La solution serait d’enlever la pile cmos, ce qui a la désagréable conséquence d’annuler la garantie.

    Et encore faut-il savoir y accéder, je n’ai pas trouvé pour l’instant.

    C’est mon second ci521 sur lequel cela arrive, j’avais retourné le premier suite à ce même problème.
    Et encore une fois cela semble assez générique au regard de ce qu’on peut lire sur les forums intel NUC.

    En conclusion: super PC quand il fonctionne, vraiment. Mais ne PAS utiliser suspend sous ubuntu.

    Répondre
  • 26 juillet 2016 - 16 h 13 min
  • 27 juillet 2016 - 22 h 34 min

    pour complément d’information:
    – débrancher la pile permet bien de ressusciter la machine
    – après une mise à jour du BIOS le problème a – pour l’instant- disparu

    A noter: le démontage pour accéder à la pile oblige à déchirer l’autocollant de scellée (et entraine la perte de la garantie), et en ce qui me concerne arrachage du fil du bluetooth dont l’antenne est collée au boitier, et dont le fil d’antenne est particulièrement fin et fragile

    A part ces désagréments ce Zotac ci521 est vraiment top !

    Répondre
  • 6 novembre 2016 - 19 h 42 min

    Bonsoir.
    Je voulais tout particulièrement remercier titi. Tu m’as sauvé ma journée et mon zotac zbox nano ci540. J’ai eu le bon goût d’installer Ubuntu en dual boot avec w10. J’ai installé le suspend sur le bouton d’alimentation. Patatra, je ne pouvais plus allumer l’ordi. Après démontage, débranchement de la pile (pas facile à faire) et rebranchement, ça fonctionne. Un ÉNORME merci. Prochaine étape : retirer le suspend.

    Répondre
  • 18 décembre 2016 - 20 h 03 min

    @Jean-Philippe: J’ai acheté mon Zotac ZBOX CI521. il est resté dans la boîte un mois et demi, car je n’avais pas le temps de m’y consacrer. Ca y est, j’ouvre la boîte. Je voudrais installer la distribution Linux Mageia 5, et pour l’instant je me casse les dents.
    Je veux faire une installation depuis une clé USB, mais je ne parviens pas à configurer correctement le BIOS pour pouvoir booter sur la clé. J’ai essayé toutes les configurations, qq chose m’échappe.
    Si vous avez une idée…
    Yves

    Répondre
  • 13 janvier 2017 - 21 h 51 min

    La réponse à ma question : il faut préparer la clé USB en chargeant l’ISO à l’aide du logiciel isodumper, et non de la commande dd. La clé USB comprend alors deux partitions, dont une petite partition type EFI
    J’ai réussi l’installation de la distribution Mageia 5.1

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *