Ubuntu ARM sur tablette ou netbook, une révolution a venir ?

Ubuntu ARM sur tablette ou netbook, une révolution à venir ?

Mark Shuttleworth, le fondateur de Canonical qui édite Ubuntu a récemment indiqué son intérêt pour la Google Nexus 7, la communauté de développeurs Ubuntu n’a d’ailleurs pas attendu la bonne parole pour se plonger dans les entrailles numériques de la tablette et aujourd’hui les premières expérimentations du genre portent leurs fruits. Bientôt un Ubuntu ARM solide ?

Un développeur Ubuntu nommé Victor Palau a publié une  vidéo laissant apparaître une version de son système Linux  tourner sur la Google Nexus 7. Cette petite tablette abordable dispose d’un processeur Tegra 3 quadruple coeur performant, d’1 Go de mémoire vive et de 8 Go de stockage au bas mot.

Comme il est possible d’accéder à son Bootloader et donc de changer Android pour une autre solution logicielle. Cela fait d’elle la candidate et cobaye idéale pour tester de nombreuses solutions alternatives à Android. A commencer par cette version d’Ubuntu ARM.

Si la vidéo ci-dessus est juste encourageante, l’auteur ne montre pas grand chose si ce n’est que la version actuelle du système n’est pas vraiment adaptée pour fonctionner sur une tablette Android 7″ en 1280 x 800. On découvre tout de même qu’Ubuntu tourne sur l’engin. Par tourner j’entends que la gestion du multi-bureaux est active et qu’il est possible de lancer un navigateur comme Firefox sans que la machine crashe.

Si l’interface n’est pas parfaite ce n’est qu’une question de lifting et d’optimisation pour que cela aille mieux. Cela veut dire tout simplement qu’un engin équipé d’un Tegra 3 et « ouvert » par son fabricant au niveau de ses sources pourrait basculer d’Android à un système d’exploitation libre.

nexus-ubuntu-revolution

L’air de rien, c’est une véritable petite révolution qui entraîne beaucoup de changements dans le paysage informatique. Si Windows 8 RT sort de manière imminente sous ARM, il faut que les éditeurs de systèmes libres puissent lui emboîter  le pas.

Est-ce qu’un jour nous aurons des tablettes sortant d’office avec un système comme Ubuntu dans le commerce ? Il me vient à espérer qu’un constructeur s’intéresse à un format type portable, épaulé par un ARM puissant, peut être un Cortex-A15, pour enfin trouver des engins accessibles, libres, légers, silencieux et performants.

Source : Phoronix

29 commentaires sur ce sujet.
  • 22 octobre 2012 - 16 h 40 min

    Reste la question de la 3G: Canonical a t-il prévu de développer/porter le code correspondant où se limitera t-il aux tablettes wifi ?

    Répondre
  • 22 octobre 2012 - 16 h 42 min

    Cette révolution sonnerait-elle la fin des processeur x86 ? Parce que moi perso si c’est stable je passe sur de l’ARM de suite. Toshiba avait vue juste !… trop tot.

    Répondre
  • 22 octobre 2012 - 16 h 58 min

    Quand je lis la conclusion de l’article , je pense tout de suite à la news concernant le nouveau chromebook sous arm … non ?

    Répondre
  • 22 octobre 2012 - 17 h 15 min

    @mahikeulbody: la 3G fonctionne sous GNU/Linux Ubuntu, la 4G aussi d’ailleurs :D après ça dépend surtout du support du contrôleur embarqué

    ce que je remarque de très important dans cette vidéo c’est le possible support de l’accélération matérielle sur Nvidia Tegra et ça c’est super

    Répondre
  • I4U
    22 octobre 2012 - 17 h 43 min

    Je viens d’installer Lubuntu 12.10 sur un AC100: les progrès accomplis sont assez impressionnants:
    1) lancement en environ 30″;
    2) 274Mo libres pour les applications;
    3) un taux d’occupation du processeur entre 0 et 3% au repos;
    3) une réactivité très satisfaisante;
    4) il est possible d’utiliser le pilote nvidia pour l’accélération matérielle.
    5)Gestion du multitouch sur le touchpad;

    Il reste des limites:
    1) la lecture des vidéos n’est pas encore fluide même avec l’accélération matérielle (d’une manière génante);
    2) il y a un problème avec le logiciel de mise à jour;
    3) certaines applications mettent encore trop de temps à démarrer.

    Pour le reste, l’appareil n’a jamais été aussi agréable à utiliser.

    Répondre
  • 22 octobre 2012 - 17 h 56 min

    Ubuntu sur tablette, cool ! Mais…

    la plupart des applications de la logithèque Ubuntu ne sont pas, à mon avis, réellement utilisables en tactile sur d’aussi petites diagonales. En face, Windows RT n’est pas beaucoup mieux loti à ce jour mais la force de frappe de MS va faire que le marketplace Windows RT va rapidement s’étoffer. Je doute malheureusement qu’il en soit de même coté logithèque Ubuntu, Canonical ayant sans doute moins le pouvoir de persuader un grand nombre de développeurs d’adapter leurs applications que Microsoft.

    Répondre
  • 22 octobre 2012 - 18 h 00 min

    @I4U: Ton avis m’intéresse : au delà du fait que ça soit fluide ou pas, est-ce que l’utilisation tactile des applications classiques telles que Firefox, Nautilus, Rythmbox, Libre Office, etc… est réellement confortable ou bien un peu « limite » ?

    Répondre
  • 22 octobre 2012 - 18 h 18 min

    J’ai une tablette Asus TF300T qui n’attend plus qu’une version Ubuntu ARM puisse être installée dessus pour la rendre enfin utilisable comme un Netbook/Smartboox

    Je rêve aussi d’un ubuntu ARM 12.10 installable et exploitable sur le futur Chromebook Google/Samsung … oui je prend tout de suite :-)

    Répondre
  • 22 octobre 2012 - 18 h 24 min

    On peut ajouter que les équipes d’Ubuntu travaillent sur une interface utilisateur et une version du système spécifiquement dédiées aux mobiles et tablettes…cependant pas avant fin 2013 / début 2014 au plus tôt.

    C’est mieux que rien, mais à mon avis c’est trop peu, trop tard…d’autant plus qu’il va falloir recoder l’UI de toutes les applications tierces (clients mails, navigateurs…)

    Répondre
  • 22 octobre 2012 - 18 h 29 min

    @Simon JB: Je vois mal Canonical re-coder l’UI des applications tierce (puis ensuite maintenir ces UI au fur et à mesure des évolutions des applications). Il va falloir convaincre les développeurs de faire une version « tablette » et ça, c’est pas gagné… Et comme on passe quand même plus de temps sur les applis que sur Unity…

    Répondre
  • Gab
    22 octobre 2012 - 18 h 31 min

    Je trouve ca très bien, mais ca fait déjà 2 ans qu’on en parle… Au moment ou l’AC100 est sorti, Ubuntu tournait déjà « plus ou moins » dessus. Et depuis 2 ans, on n’a pas vraiment vu de progrès très net (pas tout à fait vrai, voir I4U plus haut).
    J’espère donc vraiment que cette fois sera la bonne. Vu que Windows RT arrive, et que des chromebook ARM sont aussi la, je n’ai plus trop de doute.
    Une version spéciale d’Ubuntu 13.04 pour installer sur Asus TF200/300/700 et sur Chromebook en Cortex A15 ?
    Il faut sans doute aussi un peu de bonne volonté de Nvidia (Tegra3) et des autres fabricants de puces ARM pour les drivers…

    Répondre
  • 22 octobre 2012 - 19 h 10 min

    @mahikeulbody: je peux aisément te prouver le contraire sur une diagonale encore plus petite qu’un 7″ 1280×800, (3″ 320×480 par exemple) c’est sûr que si tu ne cherche pas à adapter l’UI à ton périphérique et tes besoins que tu ne trouve pas ça confortable, mais c’est toute la force de GNU/Linux d’être adaptable de façon simple moyennant l’ajout d’applications aidant à la personnalisation de rendre l’UI confortable à une utilisation tactile quel que soit le bureau choisi de LXDE à KDE en passant par gnome et e17… florence par exemple est un très bon clavier virtuel, et le clic droit peut très bien se faire par un appui long ou en multitouch

    Répondre
  • 22 octobre 2012 - 19 h 18 min

    Je serais bien intéressé pour une install de Ubuntu sur une touchpad HP … C’est possible ? Il y a des tutos pour ça ? C’est pleinement fonctionnel ?

    Répondre
  • 22 octobre 2012 - 19 h 20 min

    @H2L29: Pour moi l’UI du bureau n’est pas le problème n°1 même si c’est ça qu’on voit en premier, c’est l’UI des applications et dans ce domaine je ne vois pas bien quels ajouts on pourrait faire pour y remédier (hormis le clavier virtuel). Je suis sous Ubuntu/Unity à la maison et j’ai du mal à l’imaginer sur le Galaxy Note de ma femme (encore une fois, je ne parle pas du seul bureau).

    Répondre
  • fpp
    22 octobre 2012 - 19 h 33 min
  • 22 octobre 2012 - 19 h 45 min

    Ouah, si un Ubutnu ARM voit le jour, ça va donner une nouvelle jeunesse à toutes les tablettes Androïd!
    Je pourrais bien me laisser tenter « à nouveau » par une tablette si ça se faisait… Une petit Lenovo A2109… Miam!

    Répondre
  • I4U
    22 octobre 2012 - 23 h 29 min

    @mahikeulbody: L’AC100 n’a pas d’écran tactile. Mais les applications ne sont pas prévues pour le tactile: chromium 22, Gnome Player, Abiword etc.
    Je parlais de l’AC100 parce qu’il reflète l’état d’avancement du portage d’une déclinaison d’ubuntu – probablement la mieux adaptée à l’AC100, mémoire limitée à 512Mb, A9 dual core, format smartbook – sur la plateforme ARM.
    Les progrès réalisés depuis la version 11.10 sont considérables et le système est suffisamment abouti pour être utilisable (sous réserve de la résolution des quelques problèmes metionnés).
    Pour répondre à la question: l’usage est clairement celui d’un appareil avec clavier (à l’inverse de l’OS d’origine – Android 2.1 qui était très mal adapté au format smartbook), pas celui d’une tablette.

    Répondre
  • I4U
    22 octobre 2012 - 23 h 47 min

    @mahikeulbody: L’UI est à repenser complètement pour un appareil tactile, mais il me semble qu’Ubuntu avait été retravaillé pour le tactile (8.04). Mais je pense que sans une interface repensée en profondeur, ça sera aussi pénible à utiliser sur une tablette qu’Android l’était sur l’AC100!

    Répondre
  • 23 octobre 2012 - 15 h 59 min

    A une epoque, j’ai fait un peu dans le CM7, Linux… sur tablette, téléphone, PC pas prévu pour… Conclusion: ca ne marche jamais suffisament bien. Par-dela l’install souvent bien tarabiscotée (et mal expliquée), je me suis systématiquement retrouvé avec des problèmes:
    – fonctionnalités non supportées (pas de wifi, bluetooth, camera…)
    – bugs (idem, wifi vraiment pas fiable, plantages OS…)
    – problemes divers (autonomie en chute libre, ergonomie pas bonne…)

    Souvent des problemes de drivers, tout ça. En plus les devs ont tendance a penser que « ça a tourné une fois, pas tout mais bon » = « ça marche », en fait pour un utilisateur comme moi, « ça marche » = « tout marche, parfaitement, régulierement ».

    Bref, si en théorie j’adorerais une tablette Linux avec OpenOffice, en pratique J’ai laissé tomber. Deja, vu l’incapacité d’Ubuntu a sortir un truc convaincant sur PC classique, je ne vais pas en plus arreter de respirer en attendant un truc potable sur tablette.

    Répondre
  • 23 octobre 2012 - 16 h 30 min

    @I4U:

    Exactement.
    J’ai testé sur ma transformer aussi. Outre le fait que ça marche pas super bien (il faut passer par la ligne de commande pour activer le wifi, pas de mise en veille quand on rabat l’écran…), l’interface n’est pas totalement utilisable.

    Alors oui, on peut jouer sur l’accessibilité, agrandir les boutons, afficher un clavier virtuel, etc…mais difficile de se départir de la sensation que c’est du « bricolage ». C’est utilisable, mais ce n’est pas agréable, contrairement aux systèmes conçus spéficiquement pour le tactile (iOS, android, Windows 8).
    Au final, oui on peut faire plus de chose – surtout en branchant une souris mais si c’est pour retrouver les emmerdements d’un environnement windows (autonomie déficiente, usages pensés pour les raccourcis claviers etc…) sans avoir les avantages, non merci.

    Développer une VRAIE UI tablette, ça ne sera pas une mince affaire; si le bureau fonctionne bien mais dès que tu lances le navigateur ou le gestionnaire de fichier tu te retrouves avec des micro-boutons et une navigation non adaptée, ça va faire fuir tout le monde. La flexibilité des environnements de développement linux est une chose, mais aller convaincre tous les dev de refaire leur UI en est une autre.

    Répondre
  • 23 octobre 2012 - 20 h 20 min

    « Deja, vu l’incapacité d’Ubuntu a sortir un truc convaincant sur PC classique »

    source ?

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 14 h 51 min

    Si je comprends bien, si Ubuntu sur ARM en général ne pose pas trop de problème, la difficulté majeure serait de le porter sur tablette, essentiellement pour des raisons de UI ?

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 15 h 56 min

    @eeegr: @eeegr: Oui. Plus précisément pour des raisons de UI des applications, lesquelles ne sont pas (sauf quelques exceptions) développées par Canonical. Donc même si Unity devenait utilisable en tactile sur de petites diagonales, le problème serait loin d’être réglé. C’est d’ailleurs le même problème pour les tablettes Windows 8 (i.e. le « vrai », pas le RT) : il peut faire tourner toute la logithèque win32 mais c’est pas forcément très utilisable.

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 16 h 00 min

    …oui alors, pour terminer mon raisonnement :

    Je me demande comment MS a réussit à, en quelques mois, à adapter son OS au tactile ET à l’architecture ARM, ainsi qu’à fournir un catalogue suffisamment complet d’applications compatibles ?
    Canonical n’est pas MS, loin de là, mais tout de même le boulot semblait pas si démesuré…
    Manque d’envie de Canonical d’y aller au tactile ? Peur de se frotter à Google et MS ? (sans compter Apple)

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 16 h 32 min

    @eeegr:
    1) Le catalogue RT est, à ce jour, TRES lojn d’être étoffé (aucune comparaison possible avec la logithèque Android, iOS ou win32).

    2) Mis à part Office et Skype, le « boulot » n’a pas été fait par MS mais par les éditeurs des applications, ce n’est donc pas une question « d’envie d’y aller » de la part de Canonical, c’est plus une question d’envie d’y aller de la part des développeurs de la logithèque « Linux ».

    Répondre
  • 29 octobre 2012 - 10 h 33 min

    Avec un peu d’avance, Canonical propose une procédure simple pour installer Ubuntu 12.10 sur la Nexus 7 :

    https://wiki.ubuntu.com/Nexus7/Installation

    Cela permet d’avoir un Ubuntu complètement opérationel sur votre tablette Nexus 7.

    Attention, fonctionnel ne veut pas dire optimisé ! Rien n’a été modifiée pour un usage en tactile. L’interface reste donc Unity.

    Car le but de Canonical de proposer cette version est d’avoir suffisamment de retour sur le fonctionnement du kernel, l’usage de la batterie, des capteurs … sur la tablette cible qu’est le Nexus 7. Ceci afin de préparer les version Ubuntu ARM à venir qui soient vraiment adapter à l’usage mobile/tablette.

    Avec cette procédure existante, on peut espérer avoir un version d’Ubuntu capable de fonctionner sur Tablette/Netbook type Transformer TF300 …

    On croise les doigts :-)

    Répondre
  • 29 octobre 2012 - 16 h 40 min

    […] 7, un exercice qui ne séduira probablement qu’une minorité d’utilisateurs mais qui ouvre la voie à des engins différents. Canonical a mis en ligne un guide pour installer Ubuntu sur la tablette Nexus 7 étape par étape. […]

  • 31 décembre 2012 - 23 h 11 min

    Le vrai problème est que la tablette ne sert à rien pour produire. Ca reste un simple outil de consultation, inutile et bâtard, situé entre le smartphone plus pratique, et le netbook plus puissant et versatile…

    Bref, un piège à con, trop grand pour la poche, et trop petit pour le confort visuel (sérieusement, il faut être fou pour imposer des résolutions aussi élevées sur des engins aussi petits !).

    Beaucoup de gens se font rouler dans la farine avec ses engins, mais s’ils ont plus de sous que de neurones, c’est leur problème !

    Répondre
  • 19 février 2013 - 10 h 23 min

    […] en Octobre 2011 qu’Ubuntu arriverait un jour sur les smartphones, les tablettes et les TV. Au début d’année il manifestait son vif intérêt pour la Nexus 7 de Google. Il persévère dans cette voie depuis lors et on a vu […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *