Test Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Les tablettes Android se suivent et se ressemblent et parmi elles, la gamme de solutions familiales de Lenovo poursuit sa lente évolution. La Lenovo Yoga Tab 3 Pro fait partie de la troisième génération de la gamme de solutions familiales de la marque, une génération qui embarque, cette fois-ci, un pico projecteur pour des usages originaux.

Dire que j’aime la série Yoga Tab de Lenovo est un euphémisme, la gamme de tablettes de la marque offre un usage on ne peut plus complet et permet surtout de découvrir une ergonomie particulière au format tablette. La marque a fait un choix original et probablement assez difficile, celui d’intégrer la batterie dans une charnière très imposante qui défigure le design habituel de ces engins.

Présentation vidéo

Caractéristiques techniques Yoga Tab 3 Pro

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Processeur Intel Atom X5-Z8500 : Quadruple coeur cadencé à 1.44 GHz max 2,24 Ghz, 3 Mo de cache
Chipset graphique Intel HD 12 EU
2 Go de mémoire DDR3L
32 Go de stockage eMMC
Ecran 10,1 pouces IPS 2560 x 1600 pixels tactile capacitif
Capteur avant 5 MP / arrière 13 MP
Enceintes Dolby Atmos (4 enceintes JBL en façade)
Wifi 802.11 a/b/g/n/ac double bande, Bluetooth 4.0, GPS – Glonass
1 port Micro USB 2.0 OTG
Lecteur de cartes SDXC (Max 128 Go)
1 port jack 3,5 mm casque
Batterie 10 200 mAh (Deux modules, un 6200 mAh/ 3.75V et un 4000 mAh / 3.8V )
667 grammes
24,7 cm de large, 17,9 cm de profondeur et de 5 mm à 22 mm d’épaisseur
Charnière rotative avec béquille embarquant un pico projecteur  854 x 480 pixels
Livré avec chargeur secteur de charge rapide, câble USB, livret de garantie
Android 5.1 Lollipop, passage vers Android 6.0 en cours
Prix public 499€, disponible à 449,99€

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Introduction

La Yoga Tab 3 Pro ne change pas le format des tablettes Android de la marque. Sur le côté le plus large de l’écran se profile un long cylindre qui, en plus de signer ce produit, lui offre une foule d’avantages. Il embarque tout d’abord la batterie de la machine. Une batterie de taille imposante qui permet de profiter d’une très bonne autonomie. Ce renflement permet également de placer la connectique et les boutons de l’interface sur ses extrémités. Et enfin de glisser un système très pratique de béquille pour positionner la tablette debout. Sur ce modèle particulier, Les équipes de Lenovo réussissent en plus à intégrer un pico-projecteur.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Le choix d’une tablette qui ne ressemble pas à une tablette

Lenovo a fait mouche avec ce format, les tablettes Yoga fonctionnent bien, séduisent et offrent de nombreuses possibilités d’usage. Mais proposer une tablette qui ne ressemble pas à une tablette à un gros désavantage par rapport aux concurrentes. Le public les rejette a-priori, parce que différentes de l’idée qu’ils se font d’une tablette. La solution trouvée par le constructeur pour outrepasser ce réflexe a été tout d’abord de montrer l’intérêt de la béquille sur sa solution. Mais après deux excellents modèles qui travaillaient cette voie, il a fallu un peu innover. D’où l’idée de proposer plus. Plus qu’une béquille, plus qu’une bonne batterie, plus qu’une tablette même en la combinant avec un pico-projecteur.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Design et ergonomie

Le format de base ne change donc pas. La construction est faite sur une base d’aluminium rehaussée d’éléments plastiques ton sur ton. Le dos de la solution évolue cependant puisque Lenovo a recours à une finition simili cuir à la place du dos en ABS habituel sur cette gamme.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Un choix pas inintéressant puisqu’il offre une bonne prise en main de la tablette tout en évitant de sentir l’éventuelle chauffe du processeur embarqué. Un questionnement se pose d’ailleurs à ce propos, cette “surcouche” ne pose t’elle pas de soucis de surchauffe par rapport à une tablette classique ? Apparemment non, la solution ne se fait jamais tiède dans les doigts, même lorsque le pico projecteur est actif.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Bords arrondis, batterie cylindrique, larges boutons ronds. La tablette joue sur cet aspect doux et agréable pour séduire. Un point important de son esthétique vient de ce cylindre que la marque ne peut pas gommer. Elle essaye d’en faire donc un atout.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Avec, pour commencer, cette possibilité d’utiliser la batterie cylindrique comme une poignée permettant une prise en main agréable en mode portrait. Il est plus facile de tenir d’une main un objet comme celui-ci, avec un poids déporté vers la poignée, qu’un engin dont le poids est uniformément réparti. En mode portrait, on a la batterie en main, la principale source de poids de la tablette. En mode paysage, on se sert toujours de cette poignée que l’on tient à deux mains. Mieux, on déploie la béquille pour la poser sur un support.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Une tablette posée sur une table ce n’est plus une tablette et c’est ça qui est bien

Debout ou posée en lutrin, la béquille est l’argument phare de cette solution puisque avec cet avantage, la Yoga Tab 3 Pro passe d’un objet à un autre. Si tous les avantages de la tablette sont là. On est également face à un écran mobile. Une ergonomie pratique qui ofre des possibilités très intéressantes.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

L’angle de positionnement est large, ce qui permet de profiter de l’engin pour différents usages : Comme cadre photo, comme écran télé ou cinéma. Mais aussi pour travailler en disposant un clavier Bluetooth juste en face. La tablette est parfaite pour tous ces usages, elle libère l’utilisateur de la saisie permanente, et le plus généralement à deux mains, d’un engin 10 pouces. Posée à plat, légèrement surélevée par la batterie ou la béquille comme un lutrin, la solution devient parfaite pour la lecture ou pour le surf.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Enfin, avec la webcam en haut et la batterie arrondie en main, c’est un outil aussi efficace pour la vidéo conférence que pour la lecture de documents numériques : Bédé ou PDF, photos ou fichiers texte, la Lenovo est un vrai instrument de lecture malgré son format orienté multimédia.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

La béquille cache un autre élément important, le lecteur de cartes MicroSDXC qui acceptera une extension facile allant jusqu’à 128 Go. La petite trappe qui sert à cacher la carte s’ôte d’un coup d’ongle et protège bien ce dispositif. Elle est elle même cachée par le pied en métal de la béquille ce qui rend la solution très robuste.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Bien sur, c’est moins accessible qu’un lecteur de cartes situé sur la tranche de la tablette mais c’est également beaucoup moins facile à extraire involontairement. Et puis, à priori, on ne remplace pas ce type de carte très souvent puisqu’elles servent d’extension de stockage.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

La béquille propose donc trois usages de base, debout ou en lutrin sur un support et en mode lecture avec sa prise en main. Un autre usage est également possible avec le trou pratiqué au centre de la coque. C’est le cas depuis la seconde génération de cette tablette et cela permet de la suspendre à un crochet en face de vous. Détail anecdotique ? Pas vraiment. Son usage en divers endroits salissant n’en devient que plus aisé. Adossée à un mur dans un garage, pour bricoler ou en cuisine avec un simple petit crochet, la tablette fait parfaitement ce pourquoi elle a été conçue. Que se soit pour lire un PDF technique tout en diffusant de la musique en streaming. ou regarder une recette en vidéo en faisant des pauses régulières pour s’activer de son côté.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Cette béquille est une trouvaille sans concurrence sur le marché et Lenovo a parfaitement raison de capitaliser dessus depuis plusieurs générations de tablettes. Cette signature profite même d’évolutions bienvenues. Si les premiers modèles n’étaient pas forcément faciles à ouvrir, surtout pour les plus jeunes, avec un geste difficile de rotation du cylindre rond pour décoller la béquille de son support. La nouvelle a hérité d’un bouton poussoir qui apparaît dans le trou pratiqué pour pouvoir suspendre l’engin et qui dégage de quelques centimètres cette béquille. Il ne suffit plus alors que de dégager la béquille, beaucoup plus facile.

Un écran de très belle qualité qu’il faut dompter

L’écran est vrai un atout pour cette tablette, un bon point puisque Lenovo aurait pu être plus radin sur ce poste en estimant que l’option pico-projecteur était un argument suffisant pour ne pas faire évoluer son affichage depuis la dernière Yoga Tab 2 Pro. Avec 300 points par pouces, la dalle de 10.1 pouces de diagonale affiche un très beau 2560 x 1600 pixels parfaitement pris en charge par la machine. Le contraste est bon et la luminosité poussée à fond est clairement trop forte en intérieur.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

La colorimétrie demande un peu d’apprentissage. Lenovo a créé des profils sur ses tablettes. une solution pour adoucir l’écran dans certains cas ou les rendre plus vifs dans d’autres. Cela permet de faire ressortir au mieux les possibilités de la dalle mais demande à jongler d’un profil à l’autre suivant les usages. Pas toujours très facile puisque le principe de Lenovo est de faire coller un ajustement de couleur à une position de la tablette. En mode lutrin, elle n’affichera pas la même chose qu’en mode béquille ou en mode tablette. Même la béquille repliée, qu’elle soit en portrait ou en paysagé la tablette ne se comportera pas de la même manière.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Si les couleurs manquent d’un coup de vitamines, si les verts et les rouges sont un peu pâlichons ou si le blanc est un peu jaune, alors il faut aller dans la barre latérale intelligente et forcer le bon affichage. Après tout on peut avoir envie de regarder une vidéo en mode lutrin ou en format liseuse… Comme on peut avoir envie de lire autre chose qu’un texte et rechercher des images très vives.

Rien d’insurmontable et il est d’ailleurs possible de ne pas utiliser cette option, mais une fois que l’habitude est acquise cela devient agréable à utiliser.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

A noter que la tablette a sérieusement perdu en largeur depuis le premier modèle pour une diagonale équivalente. Lenovo a travaillé les bordures de l’engin pour les rendre moins larges. La tablette est donc moins encombrante que par le passé.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Déceler un pixel relève du défi, un peu comme chercher un pixel dans une botte de pixels. Il faut loucher sur la dalle pour voir les formes se construire. Les textes sont très fins, les images bien définies et les films  s’affichent avec beaucoup de présence.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Un système sonore très honnête

Présence soulignée par la distribution sonore à la fois ample et précise. Le son est vraiment un poste de plus en plus intéressant sur ces engins, depuis la rentrée des classes 2015, quasiment tous les constructeurs proposent des produits qui ne relèguent plus la partie sonore en arrière plan.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Ici Lenovo a fait appel à JBL pour proposer une solution stéréophonique certifiée Dolby Atmos distribuée sur quatre haut parleurs. Les précédents modèles étaient déjà très bon mais la Yoga Tab 3 Pro est vraiment bluffante sur ce poste. Les effets de Surround, pilotés par une interface graphique simple à prendre en main, sont excellentissimes. Le résultat claque. Des jeux prennent de l’ampleur et on se fait vraiment doubler à droite ou à gauche dans un jeu de course. On entend une taverne s’animer avec des protagonistes tout autour de soi et des chopes de bières qui s’entrechoquent dans HearthStone.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

La qualité globale du son est très bonne. Clair, lisible et détaillé dans les aigus et les médiums, il pèche néanmoins dans les basses, comme souvent dans les tablettes. Le manque d’espace disponible pour des enceintes d’une taille suffisante pour assurer des graves riches donne un son plus creux et faible que sur un portable. Du très classique sur tablette mais heureusement ici bien compensé par l’effet d’amplification lié aux quatre enceintes qui donnent du corps à la solution.

Cette qualité sonore profite également d’une belle puissance, les quatre enceintes JBL assurent un travail efficace de ce côté là. Je soupçonne que cette implantation en surnombre, quatre enceintes en façade au lieu de deux, se soit justifiée par la présence du Pico Projecteur. Il faut assurer un bon volume sonore pour épauler l’affichage externe. Le mode cinéma projeté n’est possible uniquement que si la tablette est capable d’assurer également la bande son.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Pico projeter depuis une tablette, gadget ?

Je me méfie toujours des appareils qui proposent du “2 en 1” puisque c’est souvent une bonne façon de vendre un appareil qui fait mal les deux choses qui sont implantées dessus pour plus cher. La première tablette de Lenovo qui avait vu un Pico Projecteur venir s’implanter dans son châssis ne m’avait ainsi pas franchement séduit. Avec une image projetée sur le côté on ne faisait pas face à l’écran de la tablette pour contrôler l’image. Un détail qui me semblait être une aberration.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Sur la Lenovo Yoga Tab 3 Pro le Pico Projecteur est placé à un emplacement plus logique, il envoie une image en face de l’écran de l’utilisateur. Permettant à celui-ci de regarder ce qu’il se passe en face de lui et l’écran de la tablette en même temps. Il profite également de la béquille qui contient le système de projection. En la dépliant plus ou moins on oriente le pico projeteur plus ou moins haut ce qui permet d’ajuster au mieux la disposition de l’écran.

Un usage plus logique notamment pour les professionnels qui pourront envoyer des images et les analyser de manière plus aisée sur le petit écran. Il n’est cependant pas possible d’envoyer deux images différentes sur les deux affichages.

L’autre usage classique est évidemment plus familial. La possibilité de poser la tablette sur une table de nuit pour regarder du fond de son plumard un  épisode de série avant de s’endormir vient rapidement à l’esprit. Dans ces conditions d’usage idéales, la tablette est un allié de choix avec un vrai usage pratique. D’autant que l’on aura alors la possibilité de recharger l’objet et de se faire réveiller par une alarme ensuite.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Mais même au quotidien, pour un affichage impromptu, le fait d’embarquer un pico-projecteur embarqué peut avoir du sens. Vidéos Youtube à partager entre amis, images capturées avec la tablette ou depuis un autre appareil, projets à partager, dès que l’on est plus de deux devant la tablette, l’affichage externe peut prendre le relais. Le Pico Projecteur est invisible dans la tablette, propose une image de grande diagonale et reste totalement autonome. Autant d’éléments qui apportent un véritable intérêt à la solution.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

D’un point de vue technique, la solution n’est pas merveilleuse. On a affaire à un pico-projecteur sans réel espace disponible pour une lampe haut de gamme. En fait la solution est logée dans le cylindre puis projetée à travers une lentille après un reflet dans un miroir.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

En pratique l’image projetée n’a pas la force d’un pico projecteur moyen de gamme classique. Lenovo indique 50 lumens seulement et pour profiter d’une belle image pas trop délavée, il faut donc faire le noir complet. En lumière tamisée, dans une pièce un peu éclairée, l’image est évidemment dégradée mais reste lisible.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

En clair, c’est le cas de le dire, il est possible de partager un graphique bien contrasté sur un mur blanc dans un pièce pas totalement plongée dans le noir avec la tablette. Mais il sera clairement préférable de tenter d’assombrir le lieu si il s’agit de regarder une vidéo pour en saisir les détails.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

La gestion du focus est manuelle, via une interface à l’écran qui s’active soit en laissant longtemps le doigts appuyé sur le bouton qui sert a démarrer la vidéo projection, soit en faisant glisser une barre de menu latérale installée logiciellement par Lenovo.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Dans les deux cas, une molette virtuelle apparaît à l’écran et on modifie le focus en tournant le doigt autour de celle-ci. On peut allumer et éteindre le pico de la même manière. Une gestion basique de la géométrie de l’image projetée est faite naturellement suivant l’inclinaison de la béquille. En supposant que vous avez en face de vous un mur bien droit.

L’image projetée peut atteindre 70 pouces nous indique Lenovo, en pratique elle peut aller même au delà mais pour avoir une image exploitable sans effets baveux désagréables, il vaut mieux rester cantonné à une cinquantaine de pouces. Dans cette diagonale l’image n’est pas au niveau d’un vrai vidéo projecteur mais reste tout à fait regardable.Les noirs sont certes un peu délavés, les couleurs manquent de piquant et la définition reste faible puisque l’image est un 854 x 480 pixels. Mais on prends beaucoup de plaisir à manipuler cette solution avec des films ou des séries en grand format à défaut d’être en simple HD.

Les jeux, pilotés via une manette Bluetooth, peuvent s’avérer également assez amusants. Improviser une partie de BreakNeck en Hot Seat est assez stimulante. Un jeu de réflexion à plusieurs tout comme un multijoueur de BombSquad font toujours leur petit effet avec plusieurs manettes Bluetooth autour de l’écran. Enfin, un simple logiciel de dessin permet de se faire un petit pictionary grand format entre amis. Le dessinateur s’active sur l’écran pendant que les autres devinent sur l’image projetée.

Pour être tout à fait franc il ne faut pas acheter cette tablette en recherchant un vidéo projecteur de salon satisfaisant à 100%. Il s’agit d’un outil de dépannage et d’un produit 2 en 1 pratique parce que concentré dans un design plus compact que la première Yoga Tab 10.1 pouces. Elle est tout à fait capable de vous fournir une image grand format et assure un affichage franchement bluffant si l’on prend en compte l’intégration de l’objet. Mais ça n’en reste pas moins un outil en deçà d’une simple solution de pico-projection moyen de gamme.

Tout l’intérêt est dans la simplicité d’utilisation , la possibilité de lire un film dans une belle diagonale sur un mur ou un plafond via un streaming en ligne (Youtube, Netflix) ou local (DLNA, UpNP). Ou via un stockage interne sur carte ou sur la mémoire de la tablette. Cela ouvre des perspectives intéressantes à condition que l’on n’espère pas avoir dans un engin de cette taille un produit remplaçant une solution qui coûterait deux ou trois fois son prix.

Passer d’un affichage 10 à 50 pouces reste un petit miracle technologique si l’on prend en compte l’écart de poids entre la première génération de cette Lenovo Yoga Tab et la dernière. On est passé de 615 grammes pour le modèle historique à 667 grammes pour la nouvelle. De 26,1 cm de large à 24.7 cm pour une profondeur identique. Une belle réussite technologique qui ne se traduit pas par une autonomie si différente des modèles précédents.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Une autonomie dans la moyenne.

La présence du Pico-projecteur a un impact direct sur la batterie, mais il serait injuste de comparer cette solution en activant la projection face à des tablettes plus classiques. Surtout en considérant le fait que cet usage n’est pas forcément un usage mobile et nomade. On ne projettera rien sur un écran en en baladant tout comme il est difficile d’imaginer un usage mêlant mobilité et projection.

La batterie 10200 mAh offre donc une autonomie moyenne. Si la tablette est un véritable chameau avec une excellente gestion de la décharge lorsque elle est en veille, à l’usage elle oscille entre 8H20 heures de fonctionnement continu Wifi allumé et luminosité à 70% et 9H55 en coupant le Wifi avec une luminosité à 50%. Lenovo indique 18 heures d’autonomie mais cela fait partie d’un schéma d’utilisation différent, plus réaliste d’ailleurs que d’imaginer la tablette en fonctionnement sans interruption pendant presque 10 heures. certes la Lenovo Yoga Tab 3 Pro à une béquille qui permet de la poser pour s’en servir mais on imagine mal rester autant de temps devant ce petit écran. Ma pratique est plus sobre mais en usage classique, si on accumule des périodes d’utilisation de 10 ou 20 minutes tout au long de deux journées, la batterie offre alors environ 16H30 d’autonomie. Ce chiffre peut bien sur varier d’une recharge à l’autre puisque cela dépend réellement de votre usage. Quelques sessions de jeu 3D peuvent mettre plus rapidement à genoux l’engin que de rapides coup d’oeil à sa page Facebook d’heure en heure.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Des chiffres au demeurant pas vraiment exceptionnels mais dont la tablette n’a pas a rougir puisqu’ils restent dans la bonne moyenne des 10 pouces du marché. En actionnant la projection, la batterie est évidemment plus sollicitée et l’autonomie s’en ressent. Il est néanmoins possible de regarder deux longs métrages ou quatre épisodes de série sans qu’elle ne crie grâce. A noter que la recharge est étonnamment rapide, grâce au chargeur d’origine. L’utilisation d’un chargeur d’une autre marque ne propose pas cette option.

 

On remarque d’ailleurs que la tablette chauffe plus en rechargeant avec le materiel livré par Lenovo, signe de l’utilisation d’un ampérage plus fort comme sur les solutions QuickCharge de Qualcomm par exemple. Le Yoga Tab ,n’est pour autant absolument pas estampillée d’un quelconque logo de ce type de protocole.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Rien de grave et cette chauffe est bien temporisée par le revêtement simili cuir de la tablette ce qui donne la possibilité de charger celle-ci pendant qu’on l’utilise, la batterie étant alors dans un bilan positif, elle se recharge encore pendant son usage.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Des performances très correctes

A l’intérieur de cette Yoga Tab 3 Pro, on retrouve une puce Intel Atom, un bébé de la nouvelle génération  Cherry Trail du fondeur, un Atom X5-Z8500. Un processeur gravé en 14 nanomètres disposant de quatre coeurs cadencés à 2,24 GHz et de 12 unités d’exécution graphique. 2 Go de mémoire vive accompagnent cette machine, ce qui parait peu mais reste toutefois totalement suffisant.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Dans la pratique ce n’est pas la machine la plus véloce du marché, ce n’est clairement pas le but recherché par Lenovo. Il s’agit d’une tablette familiale qui saura tout faire de manière fluide et agréable puisque, en règle très générale, ce sont les applications les plus gourmandes qui baissent leur capacités pour rester fluides à l’écran.

C’est le cas des jeux notamment. Un titre comme Asphalt 8 est parfaitement fluide sur la Yoga Tab 3 Pro même si la qualité graphique est largement en dessous de ce que propose une Shield  Tablet K1 de Nvidia. La destination de la Lenovo est de faire un travail familial tandis que la Nvidia se concentre sur le jeu. Des applications comme Virtua Tennis, BreakNeck, BombSquad, HearthStone ou Clash Of Clan sont parfaitement jouables.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Tout comme sont possibles les usages classique de navigation web où Chrome supporte largement une douzaine d’onglets en parallèle. Des usages bureautiques classiques, la lecture de gros PDF ou de BD numériques  avec l’excellent Perfect Viewer, se passent sans problème. Un régal de ne pas être ralenti dans sa lecture par un processeur trop peu véloce. Nous ne sommes pas dans une configuration qui manque de muscles mais dans un très bon moyen de gamme.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

L’usage vidéo est également maitrisé et cela devient un régal sur un écran de cette définition. La puce d’Intel prend en charge le format H.265 sans soucis et si les fichiers Ultra HD sont parfois indéchiffrables suivant certains codecs, la Full HD est parfaitement bien lue, totalement fluide. A noter que l’usage du pico-projecteur ne pose pas de soucis avec un fichier haute définition, la tablette l’affichera à la bonne dimension sur l’écran externe sans ralentissements ni problèmes techniques. La projection n’est pas liée à l’usage d’une application particulière, c’est l’exact reflet de ce que propose l’écran IPS de la tablette et donc toutes vos applications préférées s’y afficheront.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Double capteur photo de qualité pour des usages quotidiens

Le capteur frontal est un solide 5 mégapixels bien défini et assez lumineux. L’usage de ce type de capteur est assez simple ici, il s’agit de faire de la vidéo conférence classique. Le positionnement sur le côté de la tablette peut ainsi paraître étonnant puisque l’on perd l’avantage de la béquille qui aurait permis de poser la Yoga et de converser à plusieurs. La marque a préféré un usage plus classique en solo et faire de la batterie la poignée nécessaire à la bonne tenue de la tablette.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Evidemment amis gauchers, si vous préférez utiliser votre main droite pour tenir l’objet et glisser l’index de la main gauche, pas de bol le positionnement est pile inverse, fait pour la majorité de droitiers qui domine le monde… Pour eux, l’usage est un vrai régal. Le pouce de la main gauche se retrouve sur le bords de l’écran tandis que que le reste des doigts est replié derrière la bosse de la batterie. La prise en main est ferme, bien équilibrée et agréable puisque la fatigue est faible. La main droite est libre pour pianoter le tactile. La camera se retrouve en face de vous et vous avez un correspondant qui vous voit correctement sans qu’il ait l’impression que vous regardez ailleurs. La capture sonore est également très bonne.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Le capteur arrière est un 13 mégapixels tout aussi efficace. La question habituelle est de se demander pourquoi mettre un capteur arrière sur une 10 pouces et la réponse est toujours la même.

Si il est possible de faire des clichés numériques au quotidien, d’enregistrer des vidéos, ce n’est pas forcément pour remplacer un appareil photo ou un smartphone qui rendront un service plus naturel lorsqu’il s’agit de garder les souvenirs des êtres qui vous sont cher.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Cela est bien entendu possible mais reste légèrement bizarre. La manipulation d’un objet de plus de 10 pouces de diagonale pour prendre une photo crée forcément une barrière entre le sujet et vous.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Le véritable usage de ce capteur est donc ailleurs : Dans la conservation de données. Documents papier, ouvrages de bibliothèque, documentations techniques, garanties, tout peut ainsi être indexé par la tablette ne quelques secondes et rester parfaitement lisible à l’écran ensuite. Numériser votre quotidien et le synchroniser dans le cloud est possible et on retrouve alors l’ensemble de ses factures classées par ordre chronologique, directement accessible. En employant les bonnes applications comme CamScanner, il est possible de redresser facilement les clichés, les éclaircir et les sauvegarder dans des formats légers.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

En matière d’objets, la tablette se débrouille également très bien : Parfait pour agrandir les détails d’un schéma électronique, pour garder une trace d’un montage avant de le défaire, pour enregistrer des détails, des références d’objet ou autre. A l’usage, un double capteur de qualité n’est pas du luxe, c’est un vrai plus pour l’utilisateur de la tablette, un réel outil au quotidien et ici encore la Lenovo Yoga Tab 3 Pro s’en sort haut la main.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Les réseaux

Derrière l’écran, on retrouve un Wifi de type 802.11a/b/g/n/ac, sur deux bandes. Un wifi rapide donc et d’une très bonne portée. Comme souvent sur les 10 pouces, les concepteurs de la tablette ont l’espace nécessaire pour placer correctement les antennes Wifi dans l’engin et proposer ainsi une meilleure couverture du réseau. Pas de déconnexions intempestives, une longue portée et des débits très efficace, la tablette est parfaitement à l’aise en Wifi. Que l’on soit limité à un réseau Wifi N ou via un réseau Wifi AC elle offre d’excellents débits.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Son Bluetooth est très classique, un V4.0 tout ce qu’il y a de commun, mais il supporte bien le transfert sonore avec une belle portée tout comme il accepte sans soucis deux manettes Bluetooth connectées ainsi qu’un clavier au même format.

Le GPS enfin, si on n’est pas sur de sa grande utilité sur un format 10 pouces, est tout à fait efficace. Son réveil à froid est rapide : 40 secondes pour capturer suffisamment de satellites pour un positionnement très précis. Cela peut être pratique lorsque l’on est perdu au milieu de nulle part, à la recherche d’un hôtel au milieu d’une ZAC au nom imprononçable où on est censé rencontrer des clients pour une présentation pico projetée. A chaud, à la sortie d’un tunnel par exemple, il est immédiat et l’application Navigation de Google Maps retombe sur ses pieds en un instant.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Lenovo Yoga Tab 3 Pro : Conclusion

Cette troisième génération de la gamme ne m’avait pas séduit, le passage de l’Atom Bay Trail à l’Atom Cherry Trail apportait une petite évolution de performance mais sans réelle révolution technique. Grand fan de la solution Yoga Tab, j’ai pourtant passé mon tour.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

L’arrivée de ce nouveau modèle ne me fera pas craquer non plus mais il faut dire que je suis équipé d’un vidéo projecteur et de plusieurs tablettes, ce qui fait de moi un mauvais exemple. Pour autant, je dois reconnaître que cet objet est franchement une réussite d’un point de vue usage et technique. Il a tout ce qui peut plaire à une famille : Il servira autant à faire des recherches en ligne, s’aider dans ses devoirs, jouer, se distraire en écoutant de la musique, en affichant un film en streaming ou en le projetant pour toute la famille. Ce sera également un outil qu’un professionnels pourrait transformer en couteau suisse multimédia. Avec un clavier Bluetooth, la solution offre des avantages intéressants à l’usage. Sur le terrain, pour un encombrement de tablette, on a une machine à speech qui pourra aussi bien tenir le rôle de prompteur que de projecteur de poche.

Capable de tout faire plus que correctement, elle propose une belle ergonomie avec une béquille toujours aussi pratique et  d’une réserve suffisante de performances pour voir l’avenir sereinement. Ma première 10 pouces dans cette gamme accuse désormais son âge mais reste en bon état, parfaitement exploitable. C’est un appareil dur à cuire qui vous accompagnera longtemps.

Lenovo Yoga Tab 3 Pro

Reste le problème du prix de cette machine, à 499€ prix public, elle se situe dans le haut du panier face à la concurrence. Cela s’explique bien sur par ce côté pico projecteur qui est venu gonfler le tarif de ce qui reste une bonne tablette moyen de gamme.

Cela rend plus simple la conclusion autour de cette machine, si vous ne pensez pas vous servir de cette option, passez votre chemin. Mais si vous avez toujours rêvé d’afficher en grand format dans votre salon, que vous avez un beau mur blanc et une belle collection de films, alors la Lenovo Yoga Tab 3 Pro vaut son prix. Encore plus si cette tablette est destinée à un usage familial ou professionnel.

La Lenovo est disponible à 449.99€ chez Amazon france, une petite baisse de tarif par rapport à son prix public qui la rend plus abordable.

22 commentaires sur ce sujet.
  • 5 février 2016 - 13 h 50 min

    Dis voir, Mr Lenovo, tu veux pas faire la même avec, en plus, un port USB plein format et une sortie HDMI ? Nous serions alors dans le “presque parfait”…enfin, pour moi :-)

    Répondre
  • Aaa
    5 février 2016 - 14 h 07 min

    Comme quoi on est tous différents : j’ai retourné ma Yoga 2 au bout de quelques jours – impossible de m’habituer à cette charnière qui selon moi déséquilibrait complètement la tablette et contrariait la prise en main.

    Répondre
  • 5 février 2016 - 14 h 25 min

    @yian-yian: je plussois (deux fois pour le port hdmi ^_^).

    @Aaa: chez nous, tout le monde a adopté ce format (Yoga Tab2 10″) que ça soit pour la prise en main ou une utilisation avec sa béquille. C’est toujours bien d’avoir le choix et que certains designs se démarquent du format classique de “l’ardoise numérique”.

    @Pierre : tu devrais tester “Challenger Comics Viewer” (https://play.google.com/store/apps/details?id=org.kill.geek.bdviewer&hl=fr). Il est très complet (entre autre avec le support OPDS : de quoi utiliser ta RaspberryPi en serveur Ubooquity ;) ), efficace et open source.

    Enjoy !

    Répondre
  • 5 février 2016 - 14 h 48 min

    2 go de ram quel dommage

    Répondre
  • Xo7
    5 février 2016 - 16 h 03 min

    Septique puis fan des le déballage, j’ai du racheté une 10 pouces tab 2 a madame pour sa cuisine car j’ai gardé la 8 pouces tab 2 pour moi ! Heureusement les prix soldés m’ont aidé a faire ce double achat ! Le poids de la batterie se fait beaucoup plus sentir sur la 10 pouces. Reste plus qu’à mettre en place un point d’accrochage au mur et revoilà la paix dans le ménage !

    Répondre
  • 5 février 2016 - 17 h 45 min

    Par contre, les constructeurs semblent avoir abandonné l’idée de tablettes Android en 12 ou 13 pouces. C’est un peu dommage, la lecture des BDs dessus est plus agréable et une Yoga Tab 3 Pro 1380 m’aurait bien plu… sans projo.

    Répondre
  • 5 février 2016 - 19 h 26 min

    Perso, je la verrais bien dans mon lit avec la projection d’un film au plafond :D
    Sinon superbe vidéo (et test)! J’adore!

    Répondre
  • 6 février 2016 - 0 h 08 min

    Sympa les Logitech z550 dans la salle de travail ;)

    Répondre
  • 6 février 2016 - 12 h 12 min

    j’ai la version une (celle prise en photo en comparaison avec ce modèle en snapdragon fullhd)
    usage uniquement bd et lecture (donc sur-dimensionné pour cela)
    et un peu de web et bureautique – j’ai le clavier-cover bluetooth (WPS office, lis aussi les pdf d’ailleurs et ne pose pas de soucis de mise en page pour le format MS)
    J’ADORE cette tablette
    je suis aussi fan de pico (chez moi c’est des philips) et c’est vrai que le fait de tout avoir sur une seule machine, c’est intéressant (bon, moi j’utilise mes pico pour de la projo en formation et le soir à l’hôtel avec mon pc sur le plafond donc x86 avant tous, mais c’est pas bête du tout)

    la tablette est plus compacte, et vu l’évolution (surtout en compacité), à mon avis, si cela continue comme cela, dans 2 gen, je re prendrais une yoga
    le format est juste parfait pour moi
    au fait, pour mes ebook et bd, j’utilise une appli de kervala (ancienne habituée ici) qui marche merveilleusement bien et d’une legerté absolue (en plus de ne demander AUCUNE permission pour lire ses BD
    https://play.google.com/store/apps/details?id=net.kervala.comicsreader&hl=fr

    Répondre
  • Bug
    7 février 2016 - 8 h 17 min

    Merci pour le très bon test Pierre Bravo , la tablette n’est pas parfaite mais comme tu le dis toi même peux intéresser pas mal de monde en vue de son offre type pour la famille bien complète .

    Répondre
  • 7 février 2016 - 9 h 50 min

    Pour ce qui de la projection au plafond avec un pico projecteur, je ne sais pas si c’est moi, mai j’ai les yeux qui me picotent au bout de 10-15 min, ce qui rend le visionnage moins agréable. Y’a des fois ça passe, et des fois non. Ça vous fait pas ça a vous ?

    Plus dans le sujet, moi j’ai toujours ma yoga tab 8 depuis 2012, acheté grâce au test de pierre et à l’ODR quelque mois plus tard :D

    Répondre
  • 7 février 2016 - 18 h 47 min

    Holà pierre, super test ! J’ai également la version 8 pouces (première gén) acheté il y a 2 ans (en suivant tes conseils avisés) avec l’ODR à 99euros et j’en suis très satisfait, mais la batterie ne tient plus la charge…Du coup, sa grande sœur me fait de l’œil mais j’ai une petite question :

    – Elle est à 449e sur Amazon, mais il y ait indiqué qu’une ODR Lenovo est en cours jusqu’au 26 mars (http://www.amazon.fr/b/ref=amb_link_205571567_3?_encoding=UTF8&ie=UTF8&node=9222748031&pf_rd_m=A1X6FK5RDHNB96&pf_rd_s=hero-quick-promo&pf_rd_r=14FWSWMR3P4N4YS03DVE&pf_rd_t=201&pf_rd_p=802073847&pf_rd_i=B015MOQP02) : La tablette n’ou reviens donc à 399euros ou c’est déjà compris dans le prix de vente Amazon ? Si ce n’est pas le cas, la tablette deviens vraiment très intéressante à ce tarif !

    Merci encore pour tout ton travail et courage pour la suite !

    Répondre
  • 7 février 2016 - 19 h 15 min

    Jolie Tablette ,puissante sur Android reste a voir si LENOVO la sortira en WINDOWS 10 .

    Le prix me semble plutôt Haut pour du materiel Android .
    C’est vrai que j’ai pas besoin du pico projecteur et pas plus besoin d’un APN de 13 megapixels incorporé .

    A 350 cela reste du luxe mais c’est un maximum convenable .

    Répondre
  • 8 février 2016 - 10 h 06 min

    @joffreymaz:

    Bonjour joffreymaz

    Dans la mesure ou c’est une ODR et que le remboursement se fera par Lenovo en décalé les 50 euros te seront remboursés ultérieurement (donc à déduire des 449)

    Cordialement

    Répondre
  • 10 février 2016 - 14 h 33 min

    L’une des seule avec la HP pro slate 8 et son duet pen qui me font ressentir une émotion dans cet océan de banalité technologique.

    Je dois bientôt remplacer ma Hp touchpad et ma Gnote 8, je ne trouve rien d’intéressant.

    Répondre
  • 17 mai 2016 - 19 h 02 min

    Petit déterrage en espérant qu’il ne sera pas perdu…

    @Pierre Vous avez un avis positif sur les tablettes yoga de lenovo et bien sûr cela m’a incité à m’équiper de cette dernière tablette dernier cri.
    La tablette n’est pas parfaite mais comme une 1ère rencontre on pardonne les défauts pour profiter des avantages indéniables de la qualité de construction au form factor.
    Mais voilà que je cohabite avec depuis bientôt 5 mois et quelques mises à jour. Rien y fait je voulais un peu y croire mais aucune mise à jour ne règle le problème de lenteur de la tablette.
    Alors qu’elle est plutôt bien dotée, impossible de naviguer correctement avec. Je me limite à un onglet! Et ça se permet toujours de ramer voir même de force-close.

    Je suis aussi déprimé par l’absence de réponse sur leur propres forums officiels : https://forums.lenovo.com/t5/Android-Yoga-Series-Tablets/Lenovo-Yoga-Tablet-3-Pro-Serious-memory-issues-bug-report/td-p/2224202/page/57

    Bien sur, je ne vous tiens pas responsable. Mais si vous avez quelques contacts pouvez-vous nous informer sur ce qui se passe pour leur lead tablet de 2016?

    Répondre
  • 10 août 2016 - 1 h 22 min

    Bonjour, je me permet tout comme Aiur de déterrer ce test et mettre en avant un point essentiel qui ne peut pas apparaitre dans les : qu’est ce que ça don e avec le temps? Réponse : une tablette qui rame, ce dès un redémarrage et une navigation avec un seul onglet. Aucune maj ne fuite, la communauté Anglo-saxonne râle, et il y a une sorte de tabou autour de cette non-performance de la tablette qui doit vraiment être diffusée. Je suis preneur de toute information susceptible de rendre ma machine un minimum utilisable. Pour info mon smartphone HTC m8 (moyen de gamme année 2014) est de loin plus fluide. Est-ce normal?

    Répondre
  • 25 octobre 2016 - 12 h 01 min

    Déterrage ter avec une ma de la machine. Là ça devient plus qu’intéressant pour le même tarif.

    [MAJ 19/10/2016] Mémoire vive et espace de stockage doublés

    Selon notre confrère Les Numériques, qui le tient de l’un de ses lecteurs, Lenovo aurait procédé à une discrète mise à jour de la Lenovo Yoga Tab 3 Pro, sans changer sa référence. La mémoire vive passe ainsi à 4 Go au lieu de 2 Go. Et l’espace de stockage passe à 64 Go (au lieu de 16 ou 32 Go). Le lecteur de Les Numériques indique aussi que la puce d’origine serait remplacée par une puce Intel Atom x5-Z8500 (4 cœurs 64 bits à 2,24 GHz). Mais pour nous, c’était déjà la puce d’origine. C’est celle que nous spécifions dans nos tableaux depuis la sortie de cette tablette en septembre 2015…

    Répondre
  • 5 novembre 2016 - 11 h 53 min

    Concernant la MAJ:
    Sur le site Lenovo, il y a bien deux références distinctes pourtant…
    ZA0F0060SE pour l’ancienne et ZA0F0106SE pour la nouvelle.
    Les deux au même prix…

    Répondre
  • 8 novembre 2016 - 13 h 41 min

    pierre je te déteste !! j’ai acheté cette tablette et du coup ben j’ai aussi acheté un petit projo dédié Led en SD pour voir sur mon ecran de projection aussi acheté
    je l’avais prise pour les bds en 24*32 car mon asus 8p (2000*1500) etait pas assez grosse pour que ca soit lisible snas zoom…genre les alix c ecrit petit, un astérix c pas génant :)
    et aussi les magasines via mon abo epresse.fr (geo c bien mais faut un grand ecran)
    j’ai testé le projo pour voir…c top meme si on voit le manque de reso…65p en sd contre 42p fhd sur ma tv forcément
    mais c regardable

    un petit souci du a ces abrutis d’orange : impossible d’utiliser orangetv avec elle !! l’appli refuse de se lancer si le projo est allumé car elle considère que c un double affichage
    heureusement les applis replay (+direct) des groupes m6/tf1/france tv marchent …mais adieu beinsport via orange tv en grand ecran sur le mur :/

    du coup le projo dédié c pour tester avec le minipc windows…la j’aurais mes chaines orange lol :)
    sinon tres bonne tablette, bien meilleur en veille que l’asus (en mode avion + eco, l’asus se vide de 25% en 6-7h !!!), un poil lourde mais la bequille qui fait poignée c pratique
    dommage juste que sur un modele a 450euros on n’ait pas 3Go de ram..ca se ressent un peu :/
    ma microSD 64go en exfat ne passe pas, obligé de la reformater en fat32 ce qui est assez génant…l’asus n’a pas ce probleme ni tous les smartphones android ou wm10 que j’ai eu !?

    Répondre
  • 8 novembre 2016 - 13 h 42 min

    @mebfr:
    merde j’ai acheté la mienne y’a pas longtemps …la maj niveau ram aurait été top :)

    Répondre
  • 28 décembre 2016 - 17 h 49 min

    Bonjour, je ne sais pas combien vous paie Lenovo pour faire l’éloge cette daube?
    Çà chauffe à mort et ça lag à tout va.
    L’autonomie est ridicule, le marketing annonçait 18 H???
    Elle est archi buguée, incapable de faire une sauvegarde dans la carte SD. Celle ci s’effectue dans la mémoire de la tablette, bonjour la restauration après réinstallation. En plus 30mn de CandyCrush fait planter la tablette un comble!
    Oser vendre ça 459€ c’est du vol!

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *