Surface RT et Pro : Des ventes en dessous des prévisions de Microsoft

1.1 million de tablettes Microsoft Surface RT vendues, c’est peu en regard du marché actuel de la tablette mais c’est paradoxalement aussi une belle réussite. bien entendu cela n’est pas suffisant surtout lorsque l’on décortique ce chiffre. Mais la tablette n’est pas l’echec absolu annoncé par certains analystes. Le résultat est même un peu encourageant.

1.1 million de tablettes Surface RT, à vrai dire je m’attendais à pire ! La version RT de la tablette utilise Windows RT, un système d’exploitation tout neuf de la part de Microsoft qui a tout à prouver puisque son écosystème est pour le moment quasiment désert. 400 000 surface Pro, sous Windows 8, au vu du prix de la bestiole et de la récente mise sur le marché, le chiffre reste honorable.

 Windows RaTé

Je ne peux pas m’empêcher de penser que ces tablettes Surface ne sont pas là pour détrôner les concurrents de Microsoft mais plutôt pour les inciter à se jeter dans le bain. Pour Windows RT, c’est raté, le système est a mon sens déjà en phase terminale si ce n’est en mort clinique. Les principaux acteurs marchent sur des oeufs en pratiquant une langue de bois plus ou moins soutenue suivant leur importance et les relations tissées avec Microsoft.

1.1 millions de Surface RT vendues c’est pas mal, beaucoup de fabricants de tablettes auraient aimé avoir ces type de chiffres de vente en 2012 pour des tablettes Android. L’engin est sorti fin Octobre 2012 et il aurait été très intéressant d’obtenir la courbe des ventes mois par mois de cette tablette car je ne pense pas qu’elle aille crescendo. A mon sens la version Pro de la Surface à sans doute tué la version RT.

Quel intérêt reste t-il à Windows RT ? A la Surface RT ? Le staff de Microsoft agitait ses grands bras marketing en début de semaine avec l’apparition de l’application officielle Twitter sur la RT. Super, les gens qui ont acheté fin Octobre de l’année dernière leur tablette RT peuvent enfin tweeter avec l’application officielle. Quel engouement de la part des développeurs ! Surtout quand il s’agit d’une application phare des usages quotidien d’internet aujourd’hui. Quand donc vont arriver les portages des applications bancaires ou autres micro développement éléments plus spécifiques ou localisés sur Windows RT si Twitter à mis 5 mois à programmer la sienne ?

L’écosystème est pour le moment pauvre et, au mieux, il ne fera que rattraper l’offre iOS et Android. Une vraie problématique pour Microsoft qui sait pertinemment qu’il sera difficile voire impossible de venir chatouiller les deux mastodontes. Quand à les dépasser…

Le vrais soucis de la surface RT est finalement plus grave : Son intérêt logiciel est limité par la concurrence et Microsoft a tué son intérêt materiel en sortant la version Pro. Pourquoi choisir une version de Surface RT alors que la Surface Pro est disponible ? Pour le prix ? Certes la version sous Windows 8 est bien plus chère mais elle est aussi bien plus capable.

Je ne pense pas que l’argument prix tienne réellement puisque la tablette Surface RT n’est pas vraiment un achat cautionné par un excellent tarif face à la concurrence Android / Apple. Les acheteurs peuvent avoir une tablette plus complète, mieux desservie en terme d’applications pour moins cher. Les personnes qui se sont procuré la Surface RT ont surement été surtout intéressés par l’innovation qu’elle proposait mais je ne pense pas qu’ils soient très nombreux a avoir eu l’ambition de se servir de l’engin avec autant de pertinence qu’un portable classique ou une tablette concurrente.

Décollage réussi pour Windows 8 et son écosystème tablette

La Surface Pro est quand à elle bien plus pertinente : Son catalogue d’application est énorme et le travail effectué d’intégration par Microsoft est exceptionnel pour amener un Windows 8 tactile dans un engin aussi fin et épuré.

Reste que comparer les ventes de la surface Pro à celles de l’iPad c’est à mon sens se tromper de débat, Apple a vendu plus de 20 millions de tablettes – dont certaines sont aussi chères que la Surface – à ses clients, mais l’image et le catalogue de la tablette d’Apple ne sont pas du tout les mêmes. On savait dés le lancement que les ventes de surface RT resteraient confidentielles face aux tablettes d’Apple.

La vraie question reste la pérennité de Windows RT : Quasi abandonné part les  autres constructeurs, boudé par les développeurs, finalement assez peu mis en avant par Microsoft, l’impression d’un échec annoncé reste très forte. Pour la Surface Pro, ce n’est pas si grave, l’objet ne doit pas devenir le fer de lance de la marque mais juste inciter les constructeurs a proposer des tablettes ou des hybrides sous Windows 8. Et de ce côté on ne peut pas dire que Microsoft a échoué dans sa mission.

Il est possible que Windows RT finisse aux oubliettes, l’arrivée des prochaines générations de processeur Intel et AMD apportera encore plus d’autonomie et de possibilités aux machines sous Windows 8. Cela pourrait donner le coup de grâce à cette version sous ARM de Windows. Reste à savoir comment va se comporter le marché face à Windows 8 et aux engins qui cherchent à se rapprocher des tablettes. A mon sens un portable qui imite une tablette fait vendre plus de tablettes et moins de portables. Il est possible que le résultat de tout cet acharnement a vouloir séduire les utilisateurs de PC de la même façon que les utilisateurs de tablettes finisse mal pour les fabricants de PC.

23 commentaires sur ce sujet.
  • 15 mars 2013 - 17 h 53 min

    Personnellement je n’en suis vraiment pas déçu :)

    Je voulais une tablette qui en fasse un peu plus et je l’ai trouvé.

    Je comprends toujours pas ceux qui râlent de pas avoir d’appli type Facebook, twitter et cie quand on peut tout simplement accéder à ces services/sites avec le navigateur et avoir l’expérience au complet…
    Enfin bref…

    Ah si…avec la surface je peux ouvrir mon navigateur web (avec plusieurs pages), 2-3 pdf + Word + excel et le tout en simultané via l’interface bureau classique.

    C’est ce qui m’a décidé de la prendre.

    En mode « productivité » elle écrase complètement la concurrence.

    Répondre
  • 15 mars 2013 - 17 h 57 min

    Windows RaTé… respect, je m’en veux de ne pas y avoir pensé

    Répondre
  • 15 mars 2013 - 18 h 21 min

    @fractal: Tu as acheté laquelle ?

    Répondre
  • 15 mars 2013 - 18 h 26 min

    @Pierre : La RT ^^

    Répondre
  • 15 mars 2013 - 18 h 30 min

    @fractal: ouille :D Mais ce n’est que mon avis !

    Répondre
  • 15 mars 2013 - 18 h 34 min

    En fait, pour savoir si le concept prend vraiment, il faudrait avoir une idée du nombre TOTAL de transformables sous Windows 8 vendus par les différents constructeurs dans les prochains mois – bien que l’offre soit encore balbutiante, et surtout beaucoup trop chère pour toucher un large public (n’est pas Apple qui veut).

    Je suis d’accord avec toi, Win RT n’a guère d’avenir, et sur un portable classique, l’apport de Win 8 par rapport à Win 7 est nul, voire négatif pour l’utilisateur lambda qui n’a pas envie de perdre du temps à se familiariser avec une nouvelle interface.

    Mais avec la Surface Pro, MS a montré le chemin de ce que pourrait être une vraie offre innovante utilisant toutes les possibilités de Win 8. Et c’est sur le développement de ce marché que le succès (ou pas) de Win 8 devra être jugé.

    C’est le type de machine que je voudrais bien me payer si j’en avais les moyens…
    ou si je n’avais pas déjà dépensé presque l’équivalent en achetant un portable + une tablette ces 2 dernières années – pour m’apercevoir que ça me gave de transférer fréquemment des données de l’un vers l’autre, et encore plus de les synchroniser via le cloud, et que finalement il y a des périodes où je n’utilise que le PC (quitte à avoir sur les genoux une machine d’1,5 kg au lieu de 300 g alors que suis simplement en train de surfer) et d’autres où je n’utilise que la tablette (quitte à renoncer à produire quelque texte que ce soit qui dépasse deux lignes…)

    J’avais été tenté par le Transformer, mais freiné par le manque d’applications de productivité sur Android – et aussi parce que je trouvais ça trop grand par rapport à l’usage que j’ai d’une tablette.
    Et je n’ai pas été assez patient.
    Mais je regrette l’époque où j’utilisais une seule machine, qui avait l’avantage d’être un PC (même faiblard) et de pouvoir être tenue d’une main et utilisée au doigt (ou au stylet).

    Proposez-moi un équivalent Surface Pro en 7″ à moins de 500€ et je craque :)

    Répondre
  • 15 mars 2013 - 18 h 45 min

    @Pierre : Au pire si l’avenir deviens franchement sombre pour la RT, espérons qu’un petit génie de chez XDA porte Ubuntu Touch dessus :)

    @Yves95 : Il y a une rumeur comme quoi la prochaine mise à jour de Windows 8 (ou blue) prendra en charge les écrans inférieur à 10 pouces…Wait and see ;)

    Répondre
  • 15 mars 2013 - 18 h 58 min

    Petit oubli rédactionnel à prendre en compte (tout petit pas frapper), microsoft est le seul constructeur aujourd’hui qui ait le droit à l’erreur, pire à plusieurs erreurs.

    Le cas de la xbos est édifiant, à sa sortie un joli flop bien mérité pour une console moche grosse et chaude. Et puis après quelques versions et un sav exemplaire (remplacement à domicile en quelques jours), la voici qui caracole en haut des courbes des ventes…

    Pour les gens microsoft conserve une image de sérieur et de survie dans le temps. Ils peuvent bien se permettre de vendre à perte pour occuper le marché et finalement en profiter quand il sera aligné à leur proposition.

    Si windows8 arrive sur des minimachine de 7 pouces, on sera assez contants non ?

    Répondre
  • 15 mars 2013 - 21 h 17 min

    Question « productivité », je ne pense pas que la Surface RT écrase la concurrence, car cette dernière inclue les portables windows classiques 11″… et à un prix 2 fois moindre.

    Quant au format 7″, je doute des engagements de certains ici à sortir leur CB :

    D’abord, un petit écran rend nul l’avantage Office. On ne produit pas sur un écran si petit.

    Et on retombera sur le problème de l’offre logiciel, toujours inférieure.
    Voyez l’ipad mini : Ses acheteurs insistent finalement toujours sur son coté plus mobile, car il n’y a rien à dire pour les softs, copies conformes du grand modèle.
    Pour la Surface mini , imaginez-vous utiliser une application desktop sur un écran 7″ ??

    Au final, combien de temps pour Win8 : 2 ans, alors que les Leap Motion ou lunettes Google auront énormément progressé et peut rendu obsolète Metro.

    Répondre
  • 15 mars 2013 - 21 h 26 min

    @ Dadoo :
    en gros, oui : si MS réussit avec Win 8 ce qu’ils ont raté avec XP Tablet PC il y a 6 ou 8 ans.
    Faut dire que point de vue rapport qualité / prix, les UMPC de l’époque ne valaient pas ce qu’on peut espérer d’un transformable Win 8 aujourd’hui. Et surtout l’interface Tablet PC n’était pratiquement utilisable qu’au stylet, et n’apportait pratiquement rien (si ce n’est le clavier virtuel) par rapport à un XP de base.

    Mais, pour généraliser l’usage Win 8 en mode tablette (et sans stylet), encore faut-il que les applis suivent – il n’y pas que pour Win RT que c’est vrai. Parce que, si on se retrouve à ne pouvoir lancer que des applis conçues pour le bureau Win 7 classique, bonjour l’utilisation au doigt; et sur un écran 7″, bonjour les yeux (ou le zoom + scrolling permanent)…

    Répondre
  • 15 mars 2013 - 21 h 54 min

    @fractal je peux faire pareil avec mon netbook a 200 euros !

    Répondre
  • 15 mars 2013 - 23 h 06 min

    @mike

    on Parle ici d’une tablette. Niveau productivité je ne pense pas qu’il y ait mieux comparer a l’ipad ou Android.
    la fonction snap aussi est très bien sur la et pour diviser l écran en deux.
    la prochaine fois tu devrais comparer a un portable 18pouces ou pire un pc de bureau.
    les gens essayé la au moins quelques semaines avant de parler.apres vous pourrez faire un avis plus constructif.
    Czrte il manque quelque applis. Mais la surface a le full web. Que marche treeeeees bien.
    travailler sur wird marche très bien. Rien que pour la type cover ou la touch, le produit est excellent. Tout comme la finission de la tablette. A des année lumière du plastic .
    brancher sur un écran 27pouce le soir,me permet de surfer en toute tranquillité ou regarder des film hd.
    un autre argument de poids, le port usb. Je branche mon disque dur, il est dessuite reconnu.de même que mon imprimante et mon appareil photos. Je peux lire les fichiers raw en natif.
    et le multi tache a des années lumière de la concurrence.
    Essayer la,pour vous faire votre avis.

    Répondre
  • 16 mars 2013 - 8 h 09 min

    @puma la surface est censsé concurencer le macbook air ,
    et niveau productivité un netbook a 200 euros est 2x plus éfficace qu’une tablette surface .
    la fonction snap je l’ais sur mon netbook ,
    je l’ais essayé la surface clavier horrible , tres cher, pas d’apps = nul.
    Bref tout ce que tu fait avec ta surface je le fais avec un netbook a 200 euros .

    Répondre
  • 16 mars 2013 - 10 h 00 min

    @mike

    tu as essaye combien de temps le clavier??sérieux même les tests sur le touch clavier sont unanime.il faut un petit temps d adaptation. Le tout marche très bien..ne t en déplaise.la frappe est confortable.

    Répondre
  • 16 mars 2013 - 10 h 11 min

    Je ne vois pas d’ou la surface est sense rivaliser avec le macbook air!!!Oo
    Dans ce cas la compare le avec la surface pro!Je doute que ton netbook sera en faire autant vu la puissance. Compare ce qui est comparable. La surface rt est une tablette 10pouces, extrement agreable.apres si t’es content avec ton netbook t’en mieux pour toi.

    Est je te dirais niveau productivite la surface pro est 100 fois plus productive que ton netbook.

    Ouverture d’eaprit un peu. Enfin bref pour le clavier tu me fait bien rire.

    Répondre
  • SGT
    16 mars 2013 - 11 h 00 min

    Financièrement Microsoft a largement le temps d’attendre quelques années, comme le cite un commentaire, en prenant l’exemple de la X Box. De là on ne peut espérer que du bon de la part de Microsoft avec Windows 8.5, 9 et suivants mais cela ne se fera pas en un jour.

    – Windows 8 en l’état est plus une énorme version bêta, une version qui se veut poser les ponts vers des usages futurs plus mobiles et tactiles pour certains devices tout en essayant de préserver l’existant que la révolution que Microsoft a voulu faire croire. D’où une schizophrénie malheureusement difficilement évitable et qui satisfait à moitié (en étant positif) tout le monde

    W8 est prometteur mais ce n’est pas fait pour l’usager pro de sa machine sous W7 et XP, ou du grand public (gros manque de cohésion et contextualisation entre W8 RT/W8 Legacy): un exemple serait de faire des tuiles plus petites en usages W8 Desktop et un démarrage d’office en mode Legacy quand c’est un desktop ou un hybride avec sa tablette connectée au clavier ; le menu démarrer serait le bureau RT amélioré et mieux organisé. Des améliorations tactiles ont été apportées en mode Legacy mais il y a encore beaucoup à faire. Le skin Legacy graphiquement n’est pas raccord avec l’univers RT, on devait pouvoir disposer parallèlement au skin W7 d’un skin RT pour Legacy. Résultat des courses l’opposition en terme d’interface entre les univers RT et Legacy (gui garde des allures de Windows XP)crée un fort sentiment d’opposition (conscient ou non) et non pas de cohésion.

    Concernant les tablettes full RT peut-être auront-elles une chance en version 8.5 mais avec des prix drastiquement revus à la baisse et une meilleure compatibilité RT.

    – les processeurs Intel mobiles adéquats ne sont pas là : l’Atom actuellement utilisé est trop peu puissant pour faire tourner W8 Legacy et les versions Ivy Bridge pas assez autonomes. Et les deux sont trop chers, que cela soit dans une optique grand public ou professionnel.

    Ce qui fait que si on ajoute ces deux facteurs par exemple, il est inévitables les solutions Microsoft W8 hybrides sous base Intel soient à 25 % satisfaisantes actuellement. Et encore on n’applique pas les critères d’ergonomie machine…

    Si Microsoft améliore drastiquement W8 (ce qu’il fera inévitablement) et si les processeurs Intel et AMD font des progrès en terme de puissance/autonomie/prix (ce qui devrait être le cas en fin d’année 2013)on pourra espérer petit à petit dépasser les 50% de satisfaction d’usage et atteindre les 75%.

    Ensuite chaque machine (desktop, laptop, combo, hybride…) implique des réflexions drastiquement différentes. L’usage des dalles tactiles reste très limité sur un laptop, même combo ou réversible sans impliquer un surcoût justifiable).

    Question solutions hybrides, les constructeurs devront faire preuve s’une meilleure imagination. Seul Microsoft avec sa Surface Pro a vraiment pensé la chose. Les autres se sont contentés de rajouter des dalles tactiles avec des concepts combos trop lourds ou bizarroïde et de mettre au goût du jour leurs hybrides mais sans vraiment réfléchir (machines trop lourdes, trop chères, pas toujours bien équipées, et pas assez autonomes). La Surface Pro II sera certainement beaucoup plus convaincante. Et on peut imaginer des tablettes Surfaces pro 7¨faisant office de vrai PC une fois connecté chez soi ou au bureau à un moniteur clavier et souris s’affichant directement en mode Legacy et un stylet Wocom (W8 de part sa filiation Tablettes PC est très en avance dans sa gestion du stylet et il y avait les études Microsoft Journal). Mais là également attention aux accessoires, qui dit Pro dit également dock pro qui permettrait de faciliter ces usages, or ce n’est pas le cas.

    Enfin la solution universelle n’existe pas, le succès de Samsung qui multiplie les formats et solutions sur Android en est la preuve. Les constructeurs doivent trouver les mini et micro marchés rentables avec le marketing qui va bien (une bonne machine ne suffit plus de nos jours). Un des points noirs des laptop est la piètre qualité des écrans et l’autonomie qui stagne, il faut généraliser les écrans IPS et ne pas se perdre pour les laptop dans le tactile et le « Retina » qui sont des options trop coûteuse en l’état. Toujours sur le segment laptop on devrait également avoir des chargeurs plus légers et des connecteurs d’alimentation magnétique (genre Apple, Microsoft Surface …). Enfin sur des solution pro on aimerait plus de solutions 16:10 (voire 4:3) et non pas ce 16:9 qui est un usage grand public multimédia, même si Microsoft joue la carte de la latéralité dans ses gestures et fonctions…

    Outre les formats et fonction adéquats aux usages il reste aussi la question du prix. Si Apple se met a produire de l’iPhone pas cher après avoir succombé aux mini tablettes ce sera une preuve supplémentaire que la machine universelle, en l’état de la technologie, ne peut pas exister…

    Le futur est prometteur mais sommes peut-être parfois un peu trop impatients, allié au fait que les constructeurs nous poussent à une consommation par moments pas toujours justifiée.

    Répondre
  • 16 mars 2013 - 11 h 38 min

    j’avais une Windows Surface. j’étais très emballé au début mais la manque de support efficace de Flash m’a rebuté car je n’ai pas finalement pas pu regarder les compétitions de egaming ou streaming dessus.
    Mais il semble que le flash soit supporté nativement maintenant. Ce qui relance mon intérêt pour cette tablette.
    Il faut que Microsoft comble les lacunes de la RT comme un lecteur video complet.

    Répondre
  • 16 mars 2013 - 12 h 24 min

    De toutes façons, les tablettes de tonton Ballmer ne sont en fait qu’un véhicule pour ce qui compte vraiment: la plateforme Métro (qui a encore changé de nom depuis).
    Comme d’habitude chez MS, la version 1.0 de Métro ne dispose même pas de la moitié de ce que font les concurrents (ni publicité à l’intérieur des apps, ni « in-app purchases »), mais Ballmer s’en fout complètement. Il a tout le temps et tout l’argent du monde pour faire de Métro 2 et 3 un succès asphyxiant. C’est l’histoire de Windose 1.0 qui recommence. Rappelez-vous qu’OFFICE avait été porté sur Windows 2.0 mais pas 1.0. Ne vous attendez donc pas à Office sous Métro avant la version 2.
    En attendant, achetez la version 1 et ne vous posez pas trop de questions.
    Quant à tous ces OEM (Asus, Acer) qui ont osé refuser de fabriquer toutes les tablettes win8 ARM que Ballmer exigeait, ils auront leur châtiment lorsqu’Android aura été éliminé.

    Répondre
  • Alx
    16 mars 2013 - 13 h 21 min

    @pumaa: je suis on ne peut plus d’accord avec toi et je trouve dommage que microsoft ait sorti un tel produit avec un tel potentiel et qu’ils ne l’ont pas plus promu
    La sortie de la pro brouille les cartes en proposant un vrai windows 8, c’est con parcequ’au final le RT n’ a pas eu ni le temps ni le support lui permattant de s’installer et de montrer son potentiel, et sincèrement, la pro souffre de défauts du a la précipitation : 4h d’autonomie, stylet, 2 ventilateurs… C’est n’importe quoi.
    Ils auraient du attendre 1 an et mettre toute l’énergie sur RT pffff

    Répondre
  • 18 mars 2013 - 9 h 29 min

    J’ai eu l’occasion de toucher windows 8 sur un portable classique pour la première fois ce week-end afin de dépanner un utilisateur de base pour une utilisation pro : lire ses mails sur gmail et faire se compta.

    Je savais en regardant les tests que Windows 8 était pas une référence au niveau ergonomie, mais j’imaginait pas une telle catastrophe!

    Des passages entre metro et l’ancien bureau, des zones avec des controles cachés et en meme temps des fenetres style windows classique, Le windows store qui rame, des interfaces tellement épuré qu’on voit pas trop la hiérarchisation des données…

    Résultat l’utilisateur lambda ne comprend rien dans ce bordel ergonomique.

    Pourquoi ne pas avoir garder metro que pour windows RT et avoir garder l’interface classique pour Windows 8.

    Et que dire de la surface pro avec ce système, avec un poids excessif pour une tablette et une autonomie ridicule comme défaut. Je ne vois pas sauf cas particulier dans quel cas il y a réponse à un besoin.

    Répondre
  • 26 mars 2013 - 22 h 27 min

    Au prix vendu, c’est normal.

    Répondre
  • 12 avril 2013 - 10 h 22 min

    […] ? Je ne suis pas sur que la taille soit l’élément déterminant du problème. Pour Windows RT on l’a vu, c’est le système lui même qui est souvent mis à […]

  • 18 avril 2013 - 11 h 12 min

    […] Tellement faible qu’Ed Bott ironise : En 2 ans de présence sur le marché, les Chromebooks ont une présence en ligne inférieure à celle  de Windows RT depuis Janvier 2013… Windows RT qui n’est pas tout à fait considéré comme une réussite flamboyante en terme de …. […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *