SteamOS : Valve lance son propre système et clame son indépendance

Vous êtes vous déjà demandé quel système d’exploitation utilisait la Playstation ? La Xbox ? Pensez vous que le joueur moyen se pose ce genre de question avant de démarrer une partie ? Valve annonce SteamOS, son propre système d’exploitation, et sur son créneau très particulier, il pourrait bien prendre le large face à la concurrence.

Résumé : Après plusieurs signes d’émancipation, Valve semble vouloir prendre ses distances des systèmes d’exploitation en place. Lancé avec Windows, développé avec Mac OS,consolidé en s’ouvrant vers Linux, Steam cherche désormais a totalement s’émanciper en lançant son propre système d’exploitation. Développé autour d’un noyau Linux, ce nouveau venu permettra à Valve de ne plus dépendre ni d’Apple ni de Microsoft pour vendre des jeux.

steamos

SteamOS : Qu’importe le flacon, pourvu qu’on puisse jouer.

Avec des titres aujourd’hui quasi identiques sur consoles et PC, on ne se pose plus la question du support mais celui de l’ergonomie  de son interface. Valve l’a bien compris et après les rumeurs d’une SteamBox, voilà que la société distributrice de jeux se lance dans un système d’exploitation propre totalement orienté vers l’usage vidéoludique.

Valve présente cela comme un moyen pratique de fournir le meilleur système possible pour sa future plate forme. Les mots sont bien choisis, le distributeur indique juste rechercher le meilleur moyen de faire venir Steam “dans le salon”,un mouvement déjà plus qu’amorcé avec son mode Big Picture.

En filigrane on devine la volonté de Valve de passer à la vitesse supérieure, de s’émanciper des systèmes existants. Cela lui permettra de coller au plus près des besoins de son univers, de tout sacrifier au jeu en “oubliant” les impératifs techniques d’un système traditionnel. C’est exactement ce qui fait la force de certaines distributions Linux très spécialisées comme Openelec pour la lecture multimédia.

SteamOS sera gratuit, probablement bien optimisé et, sans aucun doute, largement supporté par les principaux fabricants de matériels PC. Car le système de Valve assurera la construction de nouvelles machines, et donc de vente de pièces détachées, pour venir équiper les salons.

En zappant les éléments techniques non indispensables au système comme l’impression ou la gestion de tonnes de périphériques inutiles, pour se consacrer uniquement au jeu, le système améliorera sensiblement les performances d’un titre développé pour SteamOS. Ainsi, pour un même materiel, il est possible qu’un jeu tourne mieux sous SteamOS que sous Windows ou MacOS. Un point clé pour comprendre l’objectif de Valve qui s’emploie déjà a optimiser la partie graphique mais aussi les performances audio et réseau de son nouveau projet.

Valve promet une interaction entre joueurs, éditeurs et fabricants de matériels. Les fabricants impliqués dans SteamOS pourront travailler directement a améliorer les performances de leurs produits pour un titre en particulier ou coller aux besoin d’un autre. Un nouveau jeu emploie un dispositif 5.1 très particulier pour le son, il sera possible pour un fabricant de développer une mise à jour pour mieux le prendre en compte. De la même manière les éditeurs pourront adapter leurs titres pour qu’ils fonctionnent au mieux sur une configuration de performances moyenne très répandue. Valve disposant probablement grâce à SteamOS d’un indice de performance moyen du parc installé en temps réel. Enfin, les joueurs pourront probablement profiter de la plateforme pour remonter au mieux et “grandeur nature” des bugs logiciels et matériels aux éditeurs et fabricants.

Steam Box

SteamOS promet déjà des fonctionnalités avancées intéressantes : Le Steaming Local  qui vous autorisera à voir une autre machine sous Steam depuis votre minimachine sous SteamOS. En clair, si votre PC actuel, une machine très orientée jeu, est déjà très puissante, pas besoin de réinvestir des sommes folles pour en bénéficier sous la télé. SteamOS sera capable de “voir” votre PC en réseau local sous Steam et de profiter de sa puissance pour l’afficher ensuite, en streaming, sur votre grand écran. Possible donc d’imaginer un mini PC silencieux et peu coûteux en relais d’un gros PC qui n’aura pas besoin de changer de place.

Cette machine sous SteamOS, que Valve oriente clairement vers un usage sous la télévision, aura des capacités de lecture multimédia complètes et pourra offrir de la lecture de films et musiques situés localement mais également l’accès à des services en ligne : On pense évidemment à Netflix, Amazon, Spotify ou YouTube. Valve ne va pas se contenter de distribuer des jeux si elle a les moyens de proposer d’autres contenus et de percevoir sa dîme au passage.

SteamOS permettra en outre de partager vos jeux, avec les autres membres de votre famille. Si quelqu’un veut jouer à un de vos titre, il pourra le faire depuis sa machine sous le système de Valve. Ce partage sera évidemment contrôlé et géré par les possesseurs des comptes : Ainsi nul risque de voir un titre dédié aux plus grands entre les mains d’un enfant trop jeune.

SteamOS sera gratuit, se mettra à jour automatiquement et évoluera en permanence. De la même manière il permettra de faire évoluer les jeux, ses mises à jour et rendra le tout plus simple a exploiter : Rapprochant en cela le monde du PC de l’expérience du jeu console.

Steam Box

Reste a savoir si le public suivra Valve dans cette aventure et combien de personnes seront prêtes à acheter un système pour le dédier uniquement au jeu. Si la finalité de beaucoup de machines est clairement ludique, un des arguments majeurs pour faire passer la pilule de l’investissement d’un PC aujourd’hui est clairement dans l’ensemble des services que peu rendre une de ces machines. Avec un PC transformé en console, pas sur que tout le monde accepte de suivre le mouvement. Bien sur, il devrait être possible de couper la poire en deux, faire un système de double démarrage partageant un ordinateur traditionnel en machine de jeu. Mais avec des Steam déjà implantés, quel intérêt pour l’utilisateur de passer à SteamOS en redémarrant son PC ?

Reste donc un dernier point, celui d’une SteamBox, déjà largement évoqué. Si Valve propose son propre matériel ou, c’est plus probable, il décide de labelliser des matériels existants comme SteamBox ou compatibles SteamBox, il y a probablement moyen de proposer d’office une solution SteamOS plus simple à mettre en oeuvre.

Mais dans tous les cas, malgré une très bonne idée de départ, un système orienté à 100% pour le jeu qui exploiterait un materiel traditionnel de PC, Steam se retrouve face à un problème d’œuf ou de la poule. Il faut des SteamBox pour déployer SteamOS. Et il faut SteamOS pour que les SteamBox soient autre chose que de simples PC.

Plus d’infos sur SteamOS

36 commentaires sur ce sujet.
  • 24 septembre 2013 - 9 h 27 min

    Question : “Mais avec des Steam déjà implantés, quel intérêt pour l’utilisateur de passer à SteamOS en redémarrant son PC ?”

    Réponse : “En zappant les éléments techniques non indispensables au système comme l’impression ou la gestion de tonnes de périphériques inutiles, pour se consacrer uniquement au jeu, le système améliorera sensiblement les performances d’un titre développé pour SteamOS. Ainsi, pour un même materiel, il est possible qu’un jeu tourne mieux sous SteamOS que sous Windows ou MacOS. ”

    Pour le coup tu donnes la réponse :)

    Répondre
  • 24 septembre 2013 - 9 h 42 min

    @silent auben: Oui, même si pour le coup je parle surtout de machines ayant un certain potentiel de puissance.

    Répondre
  • 24 septembre 2013 - 10 h 11 min

    Arf, on commençait à y voir clair entre Windows, Mac OS et Android, voici qu’on ajoute encore à l’hétérogénéité des systèmes d’exploitation et aux problèmes que cela implique…

    M’enfin si ça fait du boulot à domicile pour les informaticiens :-)

    Répondre
  • 24 septembre 2013 - 10 h 30 min

    Avant de parler hardware, il faudrait déjà que les logiciels soient prêts ! J’attends que mes titres favoris sortent sous Steam @Linux pour les acheter… en attendant, je me contente des vieilles versions.
    A terme, c’est pour remplacer la Wii du salon + jouer sur n’importe PC de la maison (tous sous linux).
    Tant que je ne peux pas jouer sur mon PC, pas SteamBox… :(

    Mais je ne sais pas si nous sommes nombreux à voir les choses comme cela…

    Répondre
  • 24 septembre 2013 - 10 h 34 min

    @Dliryc:
    L’avantage de Steam, c’est que c’est multi-plateforme ! si ton jeu est porté, tu peux jouer comme tu veux sous Windows, Mac, Linux.
    Donc, plus de casse-tête sur les versions à acheter, il te suffira juste d’installer Steam sur chaque machine, et aussi le(s) jeu(x) en question (s’ils sont portés, ce n’est pas toujours le cas pour le moment). ;)

    Répondre
  • 24 septembre 2013 - 10 h 38 min

    Excellente chose que le streaming de jeux. C’est ce que nVidia compte (ou a déjà) lancer avec son “grid engine” qui a priori ne sera compatible qu’avec des tablettes Tegra 4 (ou comment tirer une balle dans le pieds du bébé avant même qu’il soit né).
    Mais si steam le propose avec tout ses jeux, et sans limitation de matériel (à part quelques capacités minimum pour éviter le lag), voila une bonne chose.
    Après, il est tout à fait possible d’imaginer une interaction plus “inter-OS”. Genre le PC sous windows avec le client steam qui soit tout à fait capable de redémarrer sous steamOS (et vice et verse) si un client distant le demande (et confirme bien la fermeture des programmes).
    En tout cas, je pense que si steam OS opte pour les même licences qu’Android, qui permet le développement de drivers propriétaires sans publication du code source (à part les interactions avec le kernel qui eux sont intégrés dans le core android), on aura bientôt droit à des drivers nVidia et AMD optimisés aux petits oignons (avec plein d’optime NDA dedans).

    Répondre
  • 24 septembre 2013 - 10 h 39 min

    Selon les performances, ça pourra peut être me permettre de faire évoluer ma Steambox vers quelque chose d’encore plus light, et si le streaming marche également sur vers client Steam ‘PC/Linux/Mac’, je ferais pareil de mon laptop de gamer, qui deviendra ultrabook :)

    Répondre
  • 24 septembre 2013 - 11 h 03 min

    Hummm ça sent bon tout ça!
    J’imagine bien un petit NUC (ou appareil de même format) avec cet OS!
    Reste à savoir quelle sera la config minimum (à mon avis très abordable car noyau Linux) et surtout s’il sera possible (à terme) de se passer du PC Streameur pour joueur.

    De plus en plus fan de Steam ! :P

    Répondre
  • 24 septembre 2013 - 11 h 33 min

    Une question que je me pose, c’est le degré de filiation entre SteamOS et GNU/Linux. SteamOS sera une distribution GNU/Linux plus ou moins modifiée ou un système à part comme Androïd ?
    Derrière cette question se cache la possibilité (plus ou moins facile) d’installer une large gamme de logiciels.
    (mon proxy m’interdit de consulter le site de steam)

    Répondre
  • 24 septembre 2013 - 11 h 44 min

    “Reste a savoir si le public suivra Valve dans cette aventure et combien de personnes seront prêtes a acheter un système pour le dédier uniquement au jeu.”

    J’étais sceptique avec la steam box et le steam Os mais si comme tu dis plus haut elle aura “des capacités de lecture multimédia complètes et pourra offrir de la lecture de films et musiques situés localement mais également l’accès à des services en ligne” ça pourrait remplacer un lecteur multimédia vieillissant avec une boite plus performante et plus versatile: multimédia, services en lignes, jeu steam et streaming de jeu steam. Reste plus qu’à espérer que la steam box soit également facilement contrôlable avec une télécommande si besoin est.

    Répondre
  • Gab
    24 septembre 2013 - 12 h 33 min

    Est ce qu’on sait si SteamOS est un dérivé d’Ubuntu optimisé (suppresion d’Unity et de pleins de petites choses) ? J’avais entendu que ca pourrait être basé sur Ubuntu 12.04
    Ou bien si c’est vraiment très différent ?
    Sur Ubuntu, on peut changer au moment du log d’interface graphique (Unity, XFCE…), si c’était possible de possible sur “SteamOS” pour être plus efficace, ca serait pas mal.

    Répondre
  • 24 septembre 2013 - 13 h 00 min

    @Gab: On n’en sait rien mais je suppose que Valve est assez malin pour s’appuyer sur la communauté linux.

    Répondre
  • 24 septembre 2013 - 14 h 24 min

    y aura office dessus ?

    Répondre
  • 24 septembre 2013 - 15 h 40 min

    il est déjà possible d’installer Steam sur les Debian GNU/Linux et toutes distros étant basés dessus (Ubuntu/Linux Mint/etc…) et de créer une session “BluePicture”. donc pas de soucis pour retrouver un bureau classique(Openbox/LXDE/XFCE/…) ou évolué(Gnome-Shell/KDE/Unity/…) à coté, je ne pense pas que Valve va réinventer la roue en se basant sur BSD ou From Scratch (genre Sony et OrbisOS) et il sera surement possible après la sortie de SteamOS d’ajouter les dépôts sur une Debian based pour profiter de leur kernel personnalisé et autres librairies. et avec le cloud computing et la puissance de Xorg puis Wayland pour streamer ça va juste être magnifique. la seule question à se poser maintenant c’est es ce que les éditeurs de jeux vont suivre. j’espère que oui.

    Répondre
  • 24 septembre 2013 - 16 h 03 min

    avec la crise du pc ,c’est une belle oportunité pour les constructeurs pour sortir des nouveaux produits.
    Ca va cartonner

    Répondre
  • 24 septembre 2013 - 18 h 15 min

    ALLEZ VALVE pour 400 auros le hardware de la ps4 ?? (bon 6 go de ram suffisent pour le jeux !!)

    Répondre
  • 25 septembre 2013 - 0 h 16 min

    “Reste a savoir si le public suivra Valve dans cette aventure et combien de personnes seront prêtes a acheter un système pour le dédier uniquement au jeu.”

    La réponse est clairement NON !

    Pour le jeu :
    Acheter un PC de jeu (donc très cher) pour en faire une simple console ? Franchement il vaut mieux acheter plusieurs consoles classiques pour en mettre dans toutes les pièces.

    Pour les medias :
    On a déjà eu des PC encombrants et bruyants dans le salon et on en veut plus. La plupart des gens on à présent un dongle Androïd totalement silencieux et discret

    Cet OS aurais été le bienvenue en 2003 ou 2004 quand on cherchait un OS pour nos HTPC. 10 ans de retard.

    Répondre
  • 25 septembre 2013 - 0 h 45 min

    Concept intéressant, qui a le mérite d’apporter une réponse à un problème et ne pas chercher à faire la quadrature du cercle, même si en sous-main, on sent la volonté de faire un OS qui deviendra plus vite qu’on ne pense un “gros machin”.
    Mais il fallait le faire. Aujourd’hui, pour s’assurer une pleine compatibilité en gaming, on doit passer par Windows. Si tout le monde joue le jeu, et c’est là que le problème va se poser, on pourra rêver enfin du cloud local, celui dont personne ne veut entendre parler car il ne rapporte rien mais qui est le seul viable aujourd’hui pour le gaming (et accessoirement la sécurité de nos données).
    Au moins, SteamOS n’est pas limité à du matériel NVIDIA pour un streaming local (suivez mon regard vers la SHIELD). La suite: clients SteamOS sur Android, Windows Phone/RT, iOS …
    Et l’ère du PC “grosse tour” sera relancée, avec une nouvelle finalité: home server.

    Répondre
  • 25 septembre 2013 - 3 h 00 min

    et voilà que ce que j’avance se vérifie =)

    http://repo.steampowered.com/hometest/pool/steam/

    c’est sûrement déjà testable, pour la meilleure compatibilité avec le dépôt il vaut mieux utiliser Ubuntu Precise et vous aurez votre SteamOS en avant 1ère ;)

    Répondre
  • 25 septembre 2013 - 9 h 31 min

    @dgrgt:

    « Reste a savoir si le public suivra Valve dans cette aventure et combien de personnes seront prêtes a acheter un système pour le dédier uniquement au jeu. »

    La réponse est clairement NON !

    Justement ça ne fera pas que du jeu et sinon pour le PC de jeu c’est clair que selon l’utilité qu’on en a il vaut mieux le laisser sous windows.

    une steam box ne sera pas un PC encombrant et vu qu’elle sera affranchi de pas mal de nécessités découlant du PC elle pourra être bcp plus silencieuse et compacte au moins aussi silencieuse que les nvelles xbox ps4. Mais la je m’avance un peu, reste a voir les steam box officielles. l’avantage aussi c’est qu’elle seront évolutives.

    un dongle android:
    – c’est pas top pour les fichiers bluray avec le son 7.1
    – y a que des petits jeux google play dessus pas des jeux steams
    – ca streame pas les gros jeux de ton PC sur ta téloche

    Répondre
  • 25 septembre 2013 - 11 h 27 min

    @maneauleau

    Oui je comprends que tu as beaucoup d’espoir dans cet OS mais tu n’as pas compris ce que j’ai écris.
    Regarde bien car il y a l’argumentation “Jeux” et l’argumentation “Medias”. Pour l’un comme pour l’autre c’est inintéressant.

    Répondre
  • 25 septembre 2013 - 13 h 58 min

    @dgrgt :

    Je doute que la plupart des gens aient un dongle Android accolé à leur TV. Loin de là.

    Eventuellement une box, là l’argument est plus pertinent.

    Mais je vois mal en quoi un autre produit est invalidé par le fait que TOUT LE MONDE ne soit pas intéressé. Faudra m’expliquer ?

    Quant à la partie jeu, encore une fois ça touchera une partie des joueurs, et ça m’intéresse sur plusieurs point.

    Remplacer ma Steambox actuelle par un modèle plus fin, discret, fanless et moins consommateur. Pouvoir remplacer mon transportable “gamer” par un ultrabook ou une machine plus light, moins cher.

    Et me service de ma tour gamer pour servir les 2.

    Répondre
  • 25 septembre 2013 - 14 h 02 min

    @cactus:

    Tu as dolphin sinon qui tourne bien sous linux pour remplacer la wii ;)

    Répondre
  • 25 septembre 2013 - 14 h 22 min

    @dgrgt:

    sisi je t’ai bien lu et tu ne m’a pas répondu, regarde je te remets que ce j’ai ecris:

    1/ Jeux:
    Rien ne nous dit encore que la steambox ne sera pas silencieuse et condensée

    2/Media:
    un dongle android:
    – c’est pas top pour les fichiers bluray avec le son 7.1
    – y a que des petits jeux google play dessus pas des jeux steams
    – ca streame pas les gros jeux de ton PC sur ta téloche

    Répondre
  • 25 septembre 2013 - 19 h 19 min

    >>>1/ Jeux:
    >>>Rien ne nous dit encore que la steambox ne sera pas silencieuse et condensée

    Puissante, silencieuse, compact… et refroidie par quoi ?

    >>>2/Media:
    >>>un dongle android:
    >>>c’est pas top pour les fichiers bluray avec le son 7.1

    Il faudra donc une machine bien loin du compact et du silence.

    >>>y a que des petits jeux google play dessus pas des jeux steams

    Ce n’est pas des medias ca ;-)
    Et puis comme je l’ai dis, il vaut mieux et pour moins cher, se procurer plusieurs PS3 ou WII (pas la X-Boite (beurk))

    >>>ca streame pas les gros jeux de ton PC sur ta téloche

    Si !
    Splashtop Remote Desktop HD, par exemple mais il y en a d’autre.

    Répondre
  • 25 septembre 2013 - 22 h 18 min

    @dgrgt:

    >>>Puissante, silencieuse, compact… et refroidie par quoi ?

    regarde les tablettes de nos jours, elles sont de plus en plus puissantes et compactes et elles n’ont pas ventilateurs non plus. Puis il y a pas mal de solutions: choix des composants gourmand ou pas, choix des matériaux, rediriger la chaleur, les dissipateurs thermiques. Ils vont sortir plusieurs boites à différents usages: qui veut une steambox plutôt media et qui stream le jeu d’un PC vers la boite n’aura pas besoin d’une bête de course.

    >>>(un dongle android c’est pas top pour les fichiers bluray avec le son 7.1) Il faudra donc une machine bien loin du compact et du silence.

    mon lecteur multimedia popcorn ne prend pas beaucoup de place et ne fait pas un bruit et stream les fichiers bluray avec piste audio hd sans problèmes.

    >>>Et puis comme je l’ai dis, il vaut mieux et pour moins cher, se procurer plusieurs PS3 ou WII (pas la X-Boite (beurk))

    La PS3 et Wii c’est un autre catalogue de jeux, ça change le débat. Je parle de solutions pratiques et élégantes pour amener les jeux PC dans le salon. En plus de nos jours quasiment tous les jeux consoles sortent sur steam (a part les exclus), et en général ils sont moins cher, plus beaux et partageables entre 10 amis et à distance.

    >>>Splashtop Remote Desktop HD, par exemple mais il y en a d’autre.

    Je ne connaissais pas merci. Ça serait donc ça ton alternative à une steambox ou au lieu de mettre un gros pc dans le salon? Et ça marche bien par wifi, pas trop de latences pour les gros jeux PC gourmand, facile à mettre en place et facile pour jouer avec la manette sur la TV?

    HS: Curieux de voir la 3eme annonce qui va avoir un rapport avec le périphérique de contrôle, un accessoire entre souris et joypad, qui sait peut être une sorte de wiimote imaginée par valve

    Répondre
  • 26 septembre 2013 - 10 h 13 min

    @dgrgt:

    Pour peu que SteamOS soit recompilé ARM (sa base linux ne devrait pas poser porblème) et tu pourras le mettre sur n’importe quelle dongle/Minibox ARM un peu solide.

    Donc niveau compacité/bruit, parfaitement justifié.

    Et contrairement à un Splashtop, tu as un OS réellement adapté à l’enjeu, vu qu’il y est dédié, et pas une “simple” appli sur Android. Tu peux aussi recycler une vieille machine, ou utiliser du X86 natif’, aucun souci.

    Répondre
  • 26 septembre 2013 - 11 h 57 min

    @Meshh:

    oui tu fais bien de mentionner le recyclage d’une vieille machine car je ne l’avais pas dit.

    Par contre c’est vrai que la solution dongle Steam OS je n’y avais pas pensé et çà pourrait être pas mal aussi.

    Merci!

    Répondre
  • 27 septembre 2013 - 9 h 44 min

    […] à des constructeurs pour développer des Steam Machines sous son propre label et sous Steam OS. Les avantages sont nombreux pour Valve comme pour les fabricants et les […]

  • 30 septembre 2013 - 11 h 40 min

    […] a continué de travailler plus ou moins dans l’ombre à un dessein plus grand : C’est Steam OS, un système d’exploitation Linux spécialisé et optimisé pour le jeu et les Steam […]

  • 16 octobre 2013 - 16 h 02 min

    […] la tête pour proposer non pas une solution qui permettrait de jouer à de nouveaux titres pour Steam OS  et ses Steam Machines mais porterait bel et bien l’ensemble de l’énorme catalogue de […]

  • 3 novembre 2013 - 20 h 55 min

    @Gab: je ne sais pas mais il semblerait que ce soit un os basé non pas sur GNU/linux mais uniquement sur le noyeau linux. Je sais par contre qu’il est possible sous ubuntu d’installer le mode bug picture de steam comme gestionnaire de bureau ( cf la doc ubuntu-fr sur steam)

    Répondre
  • 6 janvier 2014 - 12 h 36 min

    […] Les engins ne sont pas attendus avant la mi 2014 et il est agréable de constater qu’une marque comme Materiel.net s’intéresse et s’implique dans la conception de ces engins. Cela suppose non seulement un vrai travail de recherche materiel mais également l’intégration parfaite du système de Valve : Steam OS. […]

  • 29 janvier 2014 - 10 h 40 min

    […] celui d’un Windows bien établi chez les joueurs et peut être le plus naissant proposé par SteamOS. Il faudra donc rajouter un stockage dans la machine, au choix un disque 2.5 pouces ou un mSATA sur […]

  • 18 juin 2014 - 11 h 49 min

    […] sur l’Asus T100 laissent apercevoir des possibilités importantes, un passage sous le Linux SteamOS pourrait encore améliorer le rendement de certains […]

  • 16 novembre 2015 - 18 h 45 min

    […] que Valve organise sa propre concurrence en proposant non seulement son mode de jeu plein écran Big Picture sous Windows avec son client Steam classique mais également une parfaite compatibilité de sa […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *