Nexus Player : La télé selon Google et Asus

Autre machine annoncée hier par Google, le Nexus Player, première solution à embarquer le nouvel OS Android TV. Ce petit boitier qui devrait se ranger dans vos salons est une solution destinée à apporter jeux, vidéos musique et streaming à votre téléviseur.

Pas vraiment une surprise non plus, plusieurs indices avaient laissé entrapercevoir la sortie de cette petite Set-top-Box par le passé. Le Nexus Player est néanmoins un événement important pour Google puisqu’il officialise l’arrivée d’Android TV et le début des hostilité de la marque sur ce nouveau segment de la télévision sous Android.

Je ne reviendrai pas sur l’histoire de Google et de la télé, sur l’échec de Google TV et sur l’enjeu de l’Android TV, j’en ai déjà parlé et c’est probablement un des axes majeurs de la stratégie de croissance de la marque. Proposer du contenu à des téléviseurs déjà en place est évidemment une des meilleures manières de continuer à activer des tonnes de licences d’Android et, par la même, de proposer à des fournisseurs de contenus et des développeurs de jeux une très vaste manière de les rentabiliser.

Google Nexus Player

Android TV et Nexus Player, à quoi ça sert ?

On va faire simple. Internet est un tuyau qui peut délivrer des tonnes de contenus. Vous en profitez tous les jours sur votre smartphone, votre tablette ou votre PC. Sur la télé c’est la même chose sauf que l’interface télé n’a pas été prévue pour vous rendre actif, elle a été prévue pour vous laisser captif. Certes on peut maladroitement zapper de chaîne en chaîne et, pour les plus motivés d’entre nous, il est possible de profiter de solutions comme Youtube ou autres via des systèmes plus ou moins pratiques.

Avec Android TV, Google veut vous proposer de retrouver l’interactivité du Web sur votre téléviseur. D’abandonner la télé diffusée, pleine de pub et d’émissions plus ou moins débiles, pour un programme qui correspondrait à 100% à vos choix.
Pour y parvenir le moteur de recherche lance Android TV, une interface compatible Android mais créée pour s’adapter aux téléviseurs qui sont, par essence, loin de vos doigts pour être exploités via un mode tactile. La marque a également chargé Asus de créer le premier boitier destiné à accueillir ce nouvel OS.

Cela ressemble beaucoup à la Google TV non ? Oui et non, car si dans le principe le contenu web est le même, l’interface et la proposition globale sont très différents. Google TV se présentait comme la “smartification” d’un téléviseur en ce sens qu’elle apportait un moyen d’accéder à un carcan très fermé d’applications choisies par Google. Android TV c’est la possibilité de retrouver l’univers d’Android sur votre téléviseur, la formule Ecran Total de Google.

Google Nexus Player

Ma smart TV me permet déjà d’accéder au web ?

Sur des télés à 1500 € aujourd’hui, certains constructeurs ont réussi le tour de force de proposer des jeux comme le Mah-Jong, des clones de Tetris ou de Boulder Dash. Pour 1500€, vous pouvez maladroitement jouer à ces trucs et par la même occasion vous faire découvrir les joies du stress lié à l’ergonomie bancale qui vous a été vendue. On peut certes en profiter pour regarder des trucs sur Youtube via des écrans de chargement lents et maladroits. On peut également surfer avec des navigateurs parfaiement taillés pour le Web de 2002 et on ne risque surtout pas vraiment de perdre une minute à cause d’une mise à jour puisqu’il y en a jamais. Le tout est en prime aussi facilement piratable qu’un mot de passe à 3 chiffres commençant par 1 et finissant par 3. Bref, les télés connectées et autres Smart TV, c’est juste un bon moyen de vous vendre au prix fort un écran équivalent aux modèles milieu de gamme en ajoutant un peu d’effet Waouh lors de la démo en magasin. Jamais vous ne vous servirez d’un centième de ce que ces modèles savent – mal – faire.

Avec Nexus Player et surtout Android TV, Google veut corriger ce phénomène. Payer 1500€ pour un écran finalement aussi idiot que les autres est un temps révolu. Google veut que les applications se mettent à jour automatiquement, que vous ayez la possibilité de choisir celles qui vous conviennent et veut surtout une interface fluide et pratique basée sur Android. Autrement dit un système unifié, bien mieux adapté à nos besoins actuels. Après un premier jet avec la Chromecast qui permet de ne pas à avoir à se servir d’une télécommande pour exploiter son téléviseur de manière bien plus simple que par l’interface maison de son constructeur, Android TV rajoute une grosse pierre à l’édifice.

Asus Nexus Player

A l’intérieur du Nexus Player

C’est d’ailleurs le premier point fort de l’objet, il est compatible Google Cast. Il peut donc remplacer une Chromecast et offrira exactement le même service que celle-ci. Je ne sais pas si cela veut dire que toutes les machines Android TV le permettront mais c’est déjà un premier point important pour comprendre la force de cet objet. En le branchant, on pourra piloter son téléviseur de manière très simple depuis son PC, son smartphone et sa tablette; En quelques secondes, on pourra partager une photo ou une vidéo Youtube avec toute sa famille sur grand écran.

Google Nexus Player

A l’intérieur du Nexus Player, un processeur Intel Atom Bay Trail pas documenté par Intel, un quadruple coeur cadencé à à 1.8 GHz et couplé à un processeur graphique PowerVR Rogue G6430. La mémoire vive est limitée à 1 Go seulement mais Android TV n’a pas la même gourmandise que le smartphone dans votre poche. Il n’a pas  autant besoin de mémoire pour des tâches de fond et ne continue pas a surveiller votre réseau GSM, votre boite mail ou autre pendant que vous lancez un jeu par exemple.

Le stockage embarqué n’a pas été communiqué, certains indices passés indiquent qu’il sera faible. Il se pourrait qu’il ne grimpe pas au delà des 8 Go, eux même amputés de l’espace occupé par le système pour un total exploitable de 5.8 Go. C’est maigre mais c’est logique, le Nexus Player est avant tout une machine à lire du contenu en ligne. Les titres et autres jeux téléchargeables devront rester compacts.

Le Wifi est plus à l’honneur avec un module en 802.11 AC qui permettra des transferts rapides si votre réseau est évidemment à ce format. Un Bluetooth 4.0 est aussi de la partie. De quoi brancher des accessoires facilement et streamer des films sans broncher sur le petit boitier.

Google Nexus Player

 Chut, je cause à la télé

Une télécommande et une manette sont également annoncés, ce qui laisse sous entendre tout de même la présence de nombreux jeux sur la petite boite et donc de l’éventuelle présence d’un port USB ou d’un lecteur de cartes pour étendre le stockage. On voit mal comment la Box pourrait se suffire d’un si petit espace disque si l’ajout de titres phares comme Plantes contre Zombies 2, Dead Trigger 2 et Asphalt 8 occupent à eux trois presque 3 Go d’espace libre.

Google Nexus Player

La télécommande embarquera un microphone qui permettra de parler au Nexus Player : Vous profiterez de la technologie de reconnaissance vocale de Google pour lui demander de chercher une vidéo, de jouer un morceau ou de prendre un rendez vous sur votre agenda. On est loin des errements catastrophiques des Smart TV actuelles en terme d’ergonomie. Livrée par défaut avec le Nexus Player annoncé à 99$, cette petite télécommande sera donc au centre de votre activité numérique.

Google Nexus Player

C’est là le principal point d’ancrage du système de Google. Comment retourner à cette bête télévision live si je peux causer à mon Nexus Player. Pourquoi me taper la énième rediffusion d’un navet déjà bien fade alors que je peux demander à streamer un film précis à Google ? Pourquoi ne pas profiter de la manette optionnelle en bluetooth à 39$ pour jouer à un titre développé pour Android TV ? Pourquoi ne pas regarder le film que j’ai téléchargé sur mon réseau via un lecteur Android ? Pourquoi ne pas choisir dans le bouquet d’un abonnement de type Netflix ou HBO directement via leur application plutôt que de me tordre nerveusement les mains devant l’humour de nos merveilleuses séries Françaises ?

Google Nexus Player

Si par le passé le choix du streaming s’avérait trop complexe et rebutant par rapport au simple pressage de bouton de la télécommande, causer à sa télécommande pour demander  à Google de trouver un concert de Bach ou l’épisode X de la série Z est manifestement bien plus aisé. Et quand cet usage aura pris, quand les développeurs l’auront maîtrise et que l’abonnement à un bouquet de type Netflix se fera de cette manière, même l’utilisateur le plus rétif à la technologie y trouvera son compte.

Google Nexus Player

Nexus Player, une petite boîte noire sous votre télé

L’objet en lui même est d’une sobriété exemplaire, un palet rond, noir et en plastique. Il ne requiers pas d’être visible pour fonctionner, pourra se cacher derrière votre téléviseur ou dans un meuble et se pilotera sans fil, de la même manière qu’il se connectera à votre réseau Wifi. L’idée est de disparaître pour n’être qu’un service, là encore le jeu de Google est d’influencer le marché, vendre des boîtiers à 99$ ne l’intéresse probablement pas. D’autres fabricants planchent déjà sur des solutions sous Android TV. De la box d’opérateur à l’objet réellement orienté vers le jeu Android. Il est fort possible que des systèmes d’amplification Audio/Vidéo se décident à embarquer cette solution tout comme l’implantation d’Android TV au sein même de téléviseur pourrait, à terme, remplacer les interfaces archaïques des Smart TV de plusieurs marques.

Mais la vraie boite noire est évidemment pour Google. Le moteur de recherche aura, avec son Android TV, un véritable panel d’utilisation du téléviseur qu’il croisera avec ses propres informations qualifiées sur les utilisateurs de l’objet. Il va sans dire que l’exploitation du Google Play de l’Android TV sera cautionnée par une identification personnelle via un compte Google. Compte Google qui sert déjà à croiser énormément de statistiques afin de vous délivrer de la publicité plus ou moins ciblée.

L’enjeu est énorme puisqu’il vise à piquer a terme le marché de la publicité vidéo aux chaines de télé classiques. Vous lancer un spot de 15 ou 30 secondes avant un film que vous aurez choisi n’aura pas le même impact que vous balancer de la pub en vrac pour du cassoulet en plein défilé de maillots de bains 2 pièces au milieu du mois d’août. Si vous surfez habituellement sur des sites de cuisine, google pourra négocier avec un marchand de bouffe industrielle le passage de spots mieux ciblés. Cela coûtera moins cher au marchand et aura un impact plus positif que de larguer des tonnes de boites de raviolis sur vos écrans entre le journal et la météo.

On notera au passage que HBO a indiqué hier, au moment ou Google annonçait sa Nexus Player, son intention de lancer des abonnements non plus câblés mais via le réseau. Abonnements qui ouvriraient la porte à 10 millions de nouveaux abonnés et qui fermerait probablement de nombreux contrats de câble. Les utilisateurs préférant alors passer par Internet pour ce service plutôt que par un abonnement supplémentaire spécialisé. Cette nouvelle ouverture réclame des dispositifs pour lire les contenus via Internet. Si il sera possible d’exploiter un PC pour le relier à sa télé, un outil comme le Nexus Player semble bien mieux armé pour effectuer cette transition.

Google Nexus Player

Disponible bientôt, mais où ?

Google a annoncé une disponibilité en précommande sur le Play Store dés le 17 Novembre pour une livraison dans la foulée aux US, mais j’ai bien peur que l’on ne voie jamais la couleur de ce Nexus Player en France. Les partenariats actuels avec des opérateurs, la présence d’autres produits en approche et le manque d’intérêt financier à soutenir ce produit uniquement là pour amorcer la pompe Android TV font de ce Nexus Player un produit qui devrait rester réservé aux résidents d’Amérique du Nord.

Je doute fortement que l’on découvre un jour ce boitier en France et le fait qu’il n’y ait pas de distribution locale aux US, uniquement en ligne, indique également que Google veut garder la maîtrise de cet objet pour éviter la diffusion de celui ci via l’importation.

Il va donc falloir attendre le bon vouloir d’autres industriels pour qu’Android TV pénètre dans nos foyers. Cela passera probablement par d’autres solutions, pas forcément plus chères et pas forcément moins bien équipées. Juste plus lentes à arriver.

18 commentaires sur ce sujet.
  • 16 octobre 2014 - 12 h 34 min

    Ce serait une pure bêtise de ne pas la rendre disponible en Europe !
    Lecteur XBMC (Kodi) et véritable console de jeux Android dans un salon à ce prix ça ne se refuse pas !

    Croisons les doigts, ce serait LE produit de l’année.

    Répondre
  • 16 octobre 2014 - 12 h 58 min

    quel tissus de conneries !

    je cite :

    “Sur des télés à 1500 € aujourd’hui, certains constructeurs ont réussi le tour de force de proposer des jeux comme le Mah-Jong, des clones de Tetris ou de Boulder Dash. Pour 1500€ vous pouvez maladroitement jouer à ces trucs et par la même occasion vous faire découvrir les joies du stress lié à l’ergonomie bancale qui vous a été vendue. On peut certes en profiter pour regarder des trucs sur Youtube via des écrans de chargement lents et maladroits. On peut également surfer avec des navigateurs parfaitement taillés pour le Web de 2002 et on ne risque surtout pas vraiment de perdre une minute à cause d’une mise à jour puisqu’il y en a jamais.”

    Une smart TV samsung H6400 à 470€ de 2014 fait très bien son boulot. Elle vous permettra de jouer au dernier need for speed avec une qualité PS3. De lire tout vos fichiers sur NAS, PC, ou smartphone connecté sur votre réseau. Elle est doté du mirror screen, d’un tât d’applications qui ne rame pas du tout est qui sont super fluides. Par ex youtube qui fonctionne mieux que l’appli android !!

    quel honte d’écrire une ineptie pareil, l’auteur de cet article doit surement être une aigrit avec un vieux tube cathodique …

    Répondre
  • 16 octobre 2014 - 13 h 08 min

    Ce Nexus player est une grosse déception. On avait pourtant une machine parfaite avec l’ADT-1. Où est le port ethernet, le Tegra 4, le port USB et l’espace disque ?
    Ce n’est pas ce boitier qui va faire peut à Amazon.
    L’Amazon fireTV est déjà en vente en Europe, et son prix est descendu à $84 au USA.

    Répondre
  • 16 octobre 2014 - 13 h 12 min

    @Sébastien: “Merci de rester courtois dans votre commentaire.” c’est la règle ici :)

    Sinon : Un exemple > à la généralité obligatoire de ce type de billet bien entendu.

    La samsung H6400 est d’abord sortie à 1100€ et on la trouve difficilement sous les 600€ hors promotion. Là encore Exemple / Généralité.

    Personne ne renie les efforts faits par les fabricants en ce qui concerne le DLNA et autres fonctions (hormis les jeux et autres qui restent à mon sens d’une pauvreté absolue dans le catalogue et la réalisation), simplement demander à une télco de lancer Joséphine Ange gardien sera toujours plus simple que les fonctions gyroscopiques des télco de base. Que l’évolutuivité permaneente d’android est un atout face à l’immobilisme des mises à jour des OS des fabricants.

    Il faut savoir prendre un peu de recul et ne pas se sentir agressé par un article dont le but n’est pas de mettre le nez des acheteurs de Smart TV dans leur programme télé. Ici l’idée est de dire que si les constructeurs mettaient 1100€ dans le materiel d’affichage et de son de leurs télés, en confiant la partie logicielle à Android TV par exemple, ils auraient un meilleur produit.

    Pas la peine d’en faire une croisade ou d’attaquer quelqu’un pour une fierté mal placée. Personne, au delà de sa scolarité en collège, ne juge plus les gens pour les achats qu’ils effectuent.

    Répondre
  • 16 octobre 2014 - 13 h 12 min

    @Alex: Sur l’Amazon fireTV on ne peut pas stocker d’applis ailleurs que sur le stockage, bien maigre, de base…

    Répondre
  • 16 octobre 2014 - 13 h 53 min

    J’adore l’idée, mais quel choix catastrophique de processeur. Pourquoi ne pas avoir proposé un Qualcomm S 80?, un Tegra K1 ou un RK3288 à l’intérieur ?

    Répondre
  • 16 octobre 2014 - 14 h 02 min

    Un article fort intéressant qui montre un peu du potentiel du telle solution et surtout la différence, qui n’est pourtant pas évidente au premier abord, avec la Google TV qui avait fait un flop monumental.

    Attendons maintenant de voir ce que va devenir ce boitier et la façon dont il pourra être utilisé.

    Répondre
  • 16 octobre 2014 - 14 h 08 min

    @Kevin VINCENT: Probablement parce que Google veut laisser les consoles de jeux Android TV aux spécialistes type Razer. http://www.minimachines.net/actu/razer-android-tv-premiere-console-lunivers-google-19293

    Il faut également bien prendre en compte de quelle puce Intel on parle, un quadruple coeur 64 bits avec un PowerVR intégré, ce n’est pas l’Atom à la papa des années 2008-2011…

    Tant que des titres de jeu ne tirent pas parti du format Android TV (prise en charge des écrans, fin du tactile et apparition de la prise en charge manette Bluetooth), le risque es meilleur chez le voisin. Cela n’empêche pas cette version d’être rentable en téléchargement logiciel, affichage pub et streaming pour Google à court terme.

    Répondre
  • 16 octobre 2014 - 14 h 10 min

    @LBDV: La google TV avait le même travers que les smart TV : réinventer la roue là où Android faisait parfaitement l’affaire. Pour avoir depuis longtemps des TV-Box android, il est facile de voir le potentiel de ce type de bidule par rapport à une Google TV trop enfermée apr les constructeurs.

    Répondre
  • 16 octobre 2014 - 14 h 36 min

    Pour en revenir aux smartTV, la qualité des applications n’est pas complètement dépendante des constructeurs de TV mais plutôt des développeurs d’applications. L’application Netflix sur l’appstore de Panasonic est autrement plus satisfaisante que l’application android sur un modèle branché en HDMI. Et mine de rien, cela fait une télécommande de moins.

    Cette Nexus Player ne fait pas grand chose de plus que les box tv chinoises; elle en fait même beaucoup moins en se passant d’ethernet. Après, Google veut certainement ramener ce marché de niche dans le mainstream comme il l’a fait avec sa Chromecast par rapport aux dongle Android chinois. Si cela amène à avoir une partie du playstore dédiée aux applis Android TV qui répondront à un minimum d’exigences ergonomiques liées à la TV et la télécommande, cela peut-être bénéfique sur la qualité future des applications android orientées TV.

    La Nexus Player ne m’intéresse pas en tant que tel, mais si son existence permet le développement et la qualité de l’écosystème Android + TV et que cet ecosystème pourra être intégré par les futures box chinoises plus performantes et 2x moins chères, pourquoi pas.

    Répondre
  • 16 octobre 2014 - 15 h 22 min

    @curu: En fait si, Panasonic a payé des développeurs avec l’aval de Netflix pour adapter l’app à leur hardware. Sinon toutes les smart TV auraient une bonne app Netflix ce qui est loin d’être le cas.

    Répondre
  • 16 octobre 2014 - 15 h 32 min

    Ah bon j’ai du bol alors, elle est vraiment top sur le Viera Store. L’appli Youtube est pas mal couplée à un appareil android pour la piloter. Mais à ton avis Google n’a jamais proposé aux constructeurs d’embarquer directement Android dans leurs TV ?

    Répondre
  • 16 octobre 2014 - 15 h 44 min

    @Kevin VINCENT:

    C’est un nouvel atom celui là et comme le dit Pierre, il est loin de mérité la mauvaise réputation de certain de ses ainés.

    Et puis avec un GPU PowerVR g6430, tu as ce qui se fait de mieux en GPU (ou vraiment pas loin) … il équipe déjà l’A7 d’Apple. Sur les quelques tests de l’A7 comparé au S800, c’est kif-kif bourricot en perf GPU donc c’est plutôt très bon =).

    A noter également que le soc allwinner A80 comprend un g6230 soit un demi g6430 (deux core contre quatre)et n’est (quasi) jamais pris à défaut dans les derniers jeux … (voir les tests de la tablette onda v989).

    Au contraire, le choix du processeur me parait très intelligent de la part de Google. Il ne peut s’équiper que de puce de société réputée (donc limité à nvidia, qualcomm et intel) et vu la percée d’intel, il vaut mieux s’en faire de suite un partenaire privilégié, au delà des qualité intrasec de ce SoC.

    Répondre
  • 16 octobre 2014 - 16 h 28 min

    @curu: Il vient de le faire. Auparavent Google proposait la Google TV et Sony en a fait les frais….

    Répondre
  • 16 octobre 2014 - 21 h 36 min

    @Pierre Lecourt: En effet il faut savoir prendre du recule et ne pas penser que toutes les smart TV sont hors de prix et sont mauvaises sur la partie soft.

    Je suis tout de même d’accord sur un point avec toi les constructeurs devraient s’occuper du hard et google (ou autres) du soft. Mais là nous somme en fin 2014. Etant possesseur de Smart TV depuis 2011 je t’assure qu’à l’époque google ne montrait que très peu son nez sur le sujet en Europe je parle bien.

    il fallait bien faire quelque chose sur ce marché et les constructeurs l’on fait et c’est très bien. Certes sur ma vieille D5700 le soft ramait et tout était largement perfectible.

    A l’heure actuelle le soft est très fluide, la télé est multi-tâches avec un processeur Quad core, bref le tout marche aussi bien que mon smartphone sur android.

    Je ne souffre pas d’une fierté mal placée, je te rassure, mais je pense simplement que tout cela fait double emploi. Je ne vois pas l’utilité d’une box encore supplémentaire alors que les Smart TV d’aujourd’hui sont digne de leurs noms.

    Pour bien comprendre, je ne suis pas contre Google TV mais pense que cela devraient être intégrée nativement dans les TV. Ce qui ce ferra je pense avec le temps connaissant le rouleau compresseur “Google”.

    Et je pense qu’à l’heure actuelle les Set top box, qu’elles soient de Google d’orange ou d’autres sont useless, tellement les smart TV on rattrapées leurs retard.

    Dsl d’avoir peu être sur réagit mais j’ai l’impression que me faisait passer, en tant que possesseur de Smart TV, pour une imbécile finit qui a acheté un produit mal fichu à un prix exorbitant. Alors que non.

    Répondre
  • 22 octobre 2014 - 13 h 20 min

    […] à très faible prix mais plutôt de laisser le marché proposer les siens. On l’a vu, le Nexus Player est compatible Cast, il agira comme une clé Chromecast tout en promettant en plus les fonctions Android TV. […]

  • 15 décembre 2014 - 10 h 27 min

    […] et autres développeurs de produits ont déjà fait par de leur intérêt pour le système Android TV de […]

  • 24 mars 2015 - 18 h 24 min

    […] Pour en savoir plus. […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *