Test : Microsoft clavier pliable universel

Sortir de sa poche un clavier large et confortable, c’est désormais un tour de passe passe que tout le monde peut réussir avec le clavier pliable universel de Microsoft. Un accessoire Bluetooth qui permet de jongler entre deux périphériques différents tout en n’occupant que très peu de place.

Qui dit clavier portable dit concessions, si vous comptez sur une solution à la fois compacte, autonome et légère qui proposerait le même confort que votre clavier mécanique de bureau, vous vous êtes trompés de planète. Il va falloir accepter quelques concessions.

Le clavier pliable universel de Microsoft est un clavier pliant et portable. Un double handicap si on cherche un confort de frappe équivalent à un clavier standard. Attendez vous donc à des changements notables face à une solution classique, on est ici dans l’outil pratique, pas dans l’outil parfait.

14,7 cm de large et 12,5 cm de haut et 11,5 cm d’épaisseur, le clavier de Microsoft est vraiment compact quand il est plié. C’est son point fort et son atout principal. On est dans un format qui rappelle immédiatement celui d’une boite de CD classique. L’objet rentre à peu près dans n’importe quelle poche de veste et trouvera également sa place dans un sac sans soucis. Cette compacité est son véritable atout puisque avec un poids global de 200 grammes, l’objet peut vous accompagner partout.

La vraie surprise vient une fois que l’on déplie l’engin, il dévoile alors une jolie surface de 29,5 cm de large pour, évidemment, toujours la même hauteur. Un format qui rappelle les claviers des machines de 11,6 ou 12 pouces. Du confort, donc, même si il cache quelques particularités.

Microsoft Clavier Pliable Universel

La magie du MCPU

Les designers du Microsoft clavier pliable universel ont clairement du faire face à des choix importants pour concevoir l’objet. Le premier est bien entendu sa pliure centrale qui définit l’ensemble de son design. Elle a forcé Microsoft à mettre en pratique plusieurs de ses théories ergonomiques déjà vues dans le passé avec d’autres claviers de la marque.

Microsoft Clavier Pliable Universel

La plus évidente et la division du clavier en deux morceaux séparés au centre et éloignés l’un de l’autre par la charnière de l’appareil. Pour Microsoft, la jonction de l’ensemble des touches est une erreur ergonomique. Plusieurs de ses modèles de bureau ont également profité d’une séparation centrale comme le Natural Ergonomic Keyboard 4000 par exemple.

L’idée est toute bête, vos mains ont beau être prolongées par deux magnifiques bras, elles ne sont pas faites pour coller côte à côte vos pouces. Pour faciliter la frappe tout en augmentant le confort ergonomique, la solution est de diviser le clavier afin de pouvoir positionner chaque main au dessus d’une zone de frappe légèrement séparée l’une de l’autre.

Microsoft Clavier Pliable Universel

En pratique, l’idée n’est pas idiote même si elle demande forcément un apprentissage. Pour faciliter cette tâche, Microsoft a eu la bonne idée de maximiser certaines touches. A vrai dire cette solution est également dictée par l’impossibilité de juxtaposer deux mécanismes de touches dans certaines zones. On devine clairement que si le T à gauche et le N à droite ont des dimensions quasiment deux fois plus larges que les autres touches, c’est bien parce que le constructeur ne pouvait pas faire autrement. Le G et le H bénéficient dans une certaine mesure de ce même régime de faveur.

Microsoft Clavier Pliable Universel

De fait, les habitudes acquises ont la vie dure les premières minutes, voire les premières heures, d’utilisation. Certaines fois vos doigts tapent dans l’eau, en pleine pliure alors qu’ils visaient un B, un N ou un T. Heureusement la sanction est immédiatement sensible et on devine en pianotant dans le vide que rien n’apparaîtra jamais à l’écran. Un aller et retour du regard vers le clavier plus tard et on aura rectifié la chose. Au bout de quelques heures de frappe, on pianote à peu près convenablement, même si on doit constamment rester sur ses gardes pour ne pas céder à nouveau à ses réflexes.

Une belle réactivité pour des touches ultracompactes

Si on est loin d’un clavier mécanique, la course et la réponse des touches est très bonne, la frappe est agréable et réactive. Très appréciable pour un objet qui doit accompagner un utilisateur toujours et partout. Pianoter un long email, écrire des commentaires ou un texte ne pose pas de problèmes particulier. Une fois domptée, la pliure centrale devient vite un problème secondaire et on prend même un certain plaisir à utiliser le clavier pliable universel.

Beaucoup de choses ont été très bien pensées de la part du fabricant. La légère tension magnétique qui empêche une ouverture involontaire de l’objet. Une recharge via un port MicroUSB désormais universel qui permettra de tenir plusieurs mois d’affilée, une très bonne disposition des touches et des fonctions de l’engin en font un vrai outil du quotidien.

On regrettera l’habituel sacrifice des touches fléchées haut et bas qui ne prennent qu’une demie hauteur de touche et qui son situées l’une sur l’autre, pour le reste on est face à des dimensions classiques de clavier chiclet. Les touches tabulation, Majuscule, shift, Control ou Alt s’attrapent facilement tout comme la touche entrée qui, bien que étroite, est suffisamment bien positionnée pour être pianotée sans soucis. La barre espace s’étale longuement et l’ensemble est très facilement lisible. Des raccourcis bien pratiques sont également disponibles : Des éléments multimédia pour lancer ou mettre en pause un média. Avancer au suivant ou l’inverse, lancer une recherche,  monter ou descendre le volume ou éteindre le son.

Par contre, le clavier n’est pas des plus discret et sa frappe est moins étouffée que sur d’autres modèles Chiclets, un détail qui dérangera les rats de bibliothèque et autres partageurs d’espaces silencieux.

Microsoft Clavier Pliable Universel

Autonomie maximale

La question de l’autonomie se pose de manière étrange avec ce clavier, Microsoft annonce 3 mois de tranquillité ce qui est exceptionnel pour un périphérique Bluetooth. Il est probablement facile de siphonner la batterie 150 mAh plus rapidement si on a un usage très intensif de la solution.

Mais le fait que le clavier se mette sous tension à l’ouverture et s’éteigne à la fermeture permet de ne pas perdre inutilement de batterie en oubliant d’éteindre l’appareil. Ce type de solution très transparente aide à mieux gérer son autonomie.

Microsoft Clavier Pliable Universel

En réalité, le problème que pose le clavier pliable universel de Microsoft est qu’on peut oublier, faute d’habitude, de le recharger. Une petite led témoin de son allumage émet une lumière blanche à chaque démarrage et peut virer au rouge si la batterie arrive en bout de course. Il faut alors sortir un câble MicroUSB et alimenter la batterie pour repartir pour un tour. Ce qui, selon l’éternelle Loi de Murphy, donne évidemment un témoin qui vire au rouge 17 secondes après que vous soyez montés dans votre avion pour 12 heures de voyage. Penser à recharger la batterie de temps en temps est donc indispensable, à moins d’avoir avec soit une batterie portable pour un autre appareil. Cela dit, pour avoir chargé et utilisé ce clavier pendant trois bons mois régulièrement, je ne suis effectivement pas venu à bout de son unique charge. Un record pour ce type d’appareil à mon niveau, en général les batteries s’usent bien plus vite, faut d’appui sur un bouton d’extinction.

Microsoft Clavier Pliable Universel

Jongler avec les systèmes

Un autre point fort du dispositif est dans sa gestion des systèmes auquel il s’appaire en Bluetooth. Compatible avec Android, iOS et Windows (Je n’ai pas réussi a le faire reconnaître sous Linux Mint, ni sur Raspbian mais il a été fonctionnel avec Ubuntu 16.04 en exploitant la fonction Windows) il opère facilement en appuyant sur une touche permettant de jongler avec les 3 systèmes. Simple et efficace, il ne suffit plus alors qu’à faire reconnaître le clavier sur son appareil et aà pianoter le code indiqué par l’interface.

Microsoft Clavier Pliable Universel

Autre atout, la possibilité de jongler facilement d’un dispositif à l’autre. Par exemple, deux machines sous Windows mais également une configuration du type tablette Windows et tablette Android. On retrouve alors le confort de ce clavier sur les différents appareils sans avoir à passer d’un clavier à un autre. C’est assez pratique lorsque vous déléguez, par exemple, à un second appareil la surveillance de réseaux sociaux ou que vous voulez envoyer un SMS via votre smartphone en pleine rédaction sur une tablette.

Microsoft Clavier Pliable Universel

Des défauts gênants sur un produit nomade.

Le clavier pliable universel n’est pour autant pas dénué de défauts et, point très problématique, ils sont tous très liés à sa fonction nomade.

Premier point, la matière choisie par la marque pour recouvrir l’engin ne supporte pas franchement bien l’utilisation nomade. Il s’agit d’une sorte de tissu synthétique qui a comme principale caractéristique d’être rapidement salissant. Difficile de voir pourquoi Microsoft a choisi ce matériau pour le clavier. Il n’apporte rien de plus qu’un simili cuir bien plus résistant aux traces du temps. L’ensemble des touches est résistant aux projections d’eau mais il est difficile de sécher le dos du clavier alors qu’une surface plus traditionnelle se contente d’un mouchoir sec pour réintégrer son rangement. Microsoft ne livre pas de pochette de protection et toute la poussière et autres débris qui s’accumulent dans une poche ou un sac finira par venir s’agglomérer sur le clavier.

Microsoft Clavier Pliable Universel

Un défaut d’autant plus gênant que ce type de solution est avant tout fait pour un usage en déplacement. Une utilisation où le possesseur du clavier n’est en général pas trop regardant sur la surface où il pose son clavier. Transport en commun, table de café ou de restaurant, ce type d’accessoire est en général soumis à rude épreuve.

Deuxième défaut qui vient largement amplifier le premier, la solution ne peut pas fonctionner sur un support bancal. Il faut qu’il soit plat et stable, la jonction entre les deux parties du clavier n’ayant aucun système de blocage, il n’est pas possible de l’utiliser sur ses genoux par exemple. Un défaut qui n’est pas si gênant dans la pratique puisque la frappe sur les genoux s’avère souvent moins efficace que la frappe directe sur un écran tactile. Arriver à faire tenir clavier et smartphone sur ses propres jambes relève souvent de l’exploit.

Microsoft Clavier Pliable Universel

Faut t-il acheter le clavier pliable universel de Microsoft ?

Voilà une grande question qui ne laissera pourtant pas de réponse définitive. Ce clavier est très agréable, pratique avec sa très bonne autonomie et sa forme très compacte. Sa frappe est sensible, rapide et efficace et la possibilité de jongler avec différents systèmes un vrai plus pour les utilisateurs sur-équipés que vous êtes.

Mais il provoque également quelques agacements comme cette ergonomie peu pratique au premier abord du fait de la pliure centrale. Charnière qui impose également l’usage d’un support stable et plat, que ce soit un livre posé d’abord sur ses genoux ou une table. Sa surface salissante est également sujette à caution pour sa durée de vie.

Mais le principal défaut de l’appareil est sans conteste lié à son tarif. Le prix public de l’objet est de 109.90€ et si on le trouve sous les 62€ aujourd’hui, c’est tout de même un investissement conséquent face à la concurrence.

A vrai dire c’est assez logique, acheter ce type de clavier pour envoyer 3 emails par mois lors de déplacements n’a pas de sens. Si vous comptez investir, il faudra d’abord réussir à maîtriser l’appareil et sa disposition particulière. cela ne vaut le coup que si vous avez un besoin indiscutable d’une solution de saisie multi plateformes et ultra compacte.

En clair, le clavier vaut cette somme si vous comptez vous investir dans son apprentissage pour un besoin précis déjà identifié. Il s’agit ici d’un véritable outil de saisie, si vous recherchez une solution plus gadget, vous aurez l’embarras du choix sur le marché des solutions Bluetooth. A commencer par le iClever IC-BK03 testé il y a quelques semaines.

Le clavier pliable universel de Microsoft peut se trouver à 61,64€ chez Amazon aujourd’hui.

 

14 commentaires sur ce sujet.
  • 26 juillet 2016 - 16 h 29 min

    La pliure du milieu ne serait pas un problème en orthogonal bépo !

    Répondre
  • fpp
    26 juillet 2016 - 17 h 00 min

    “14,7 cm de large et 12,5 cm de haut et 11,5 cm d’épaisseur”
    … c’est bizarre, sur les photos il n’a pas l’allure d’un cube ! :-)

    Répondre
  • 26 juillet 2016 - 17 h 32 min

    Oui, c’est bizarre. Mais il n’a pas l’air en 2 dimension non plus.

    Répondre
  • 26 juillet 2016 - 18 h 22 min

    Personnellement, même si ce produit est séduisant sur certains aspects comme l’appairage de 3 appareils différents, j’ai opté récemment pour autre solution, plus légère encore, à savoir le clavier ultra plat et compact Bluetooth de Novodio.

    Plus léger encore que celui de Microsoft. – 180 grammes – ultra-plat aussi, il offre un rétro éclairage des touches à 3 niveaux, confort plus important pour moi que de pouvoir le mettre dans ma poche. Il est exclusivement associé à ma tablette Windows 10 pouces , et les deux éléments cohabitent dans la même pochette néoprène, complétés parfois d’une souris bluetooth et d’un micro chevalet pliant.

    Il est régulièrement soldé en boutique chez MacWay qui distribue celle marque. je l’y ai acheté 31 euros quand son prix de base avoisine les 40 euros. J’aurais donc pu avoir deux à trois claviers de ce type contre un seul du modèle présenté chez Microsoft.

    La frappe est de mon point de vue plutôt agréable malgré la course assez courte des touches et quelques unes d’entre-elles orientées iPad plus que PC.

    Répondre
  • 26 juillet 2016 - 18 h 31 min
  • 26 juillet 2016 - 18 h 34 min
  • 26 juillet 2016 - 18 h 39 min

    Pierre, ce revêtement type microfibre ne serait-il pas là pour mieux adhérer aux surfaces qu’un simili-cuir?
    Dommage, c’est cher… mais ce genre de “coup dans l’eau” -que seuls les gros peuvent se permettre- nous amènera quelques bonnes affaires dans quelques temps. :D

    Répondre
  • 26 juillet 2016 - 19 h 11 min

    @Pierre Lecourt

    Justement je viens de suivre le lien Amazon, c’est aussi vendu par MacWay ;-)

    Répondre
  • 27 juillet 2016 - 9 h 22 min

    Il manque un pad

    Répondre
  • 27 juillet 2016 - 15 h 20 min
  • 27 juillet 2016 - 17 h 08 min

    @Jean: J’ai mis à jour !

    Répondre
  • 27 juillet 2016 - 17 h 56 min

    Bonjour,
    Une info sur la compatible freebox?

    Répondre
  • Ano
    29 juillet 2016 - 15 h 15 min

    Dans la vidéo : je vous ai fait un petit Set up…

    C’est quoi un set up ???

    Répondre
  • 16 octobre 2016 - 23 h 04 min

    Je cherche un petit clavier pliable en filaire. Auriez vous des références à partager svp ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *