Kindle Fire HDX : Amazon sort la tablette rouleau compresseur

La Kindle Fire HDX annonce la couleur d’un 2014 qui risque de détonner : Ecran 8.9 pouces très haute définition, processeur ultra performant, capteur arrière 8 mégapixels et autonomie en hausse. L’annonce des nouvelles Kindle Fire HDX d’Amazon sonne l’arrivée de la nouvelle génération de tablettes qui se déploiera réellement l’année prochaine.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on RedditShare on LinkedInEmail this to someone
Résumé : 3 nouvelles venues dans la gamme Fire chez Amazon avec des Kindle Fire HD 7, Fire HDX 7 et Fire HDX 8.9 aux caractéristiques impressionnantes. Entre les baisses de prix et l’arrivée d’écrans très haute définition, le tout saupoudré d’une bonne dose de mise à jour de performance, la gamme 2014 du distributeur en ligne risque de bouleverser la concurrence. Mais surtout elle s’affranchi encore et toujours de son aspect materiel pour devenir non seulement un vecteur de contenus mais aussi la seule gamme de tablette capable de vous mettre en relation avec un technicien pour vous guider.

  Kindle Fire HDX

Baisse de prix pour la Kindle Fire 7 HD, un tarif de base de 139 dollars.

La Kindle Fire HD est en fin de vie, elle est remplacée par la Kindle Fire 7 HD. Amazon n’a pas voulu changer le nom de son produit phare et a la ajusté par des modifications tout aussi maigres : Même diagonale et définition d’écran ( 1280 x 800) et même processeur embarqué (Toujours un double coeur Cortex-A9 à 1.5 GHz). En fait la vraie différence c’est le ticket d’entrée puisque cette nouvelle venue passe de 199 à 139$.

Kindle Fire HDX

 

Autre changement, des dimensions un petit peu plus compactes avec 19.1 cm de large et 12.8 cm de haut. L’épaisseur est de 10.6 mm soit 0.3 mm de plus que la précédente tablette mais un poids significativement plus léger avec 345 grammes sur la balance soit 60 grammes de moins que la Fire HD. Cette version premier prix à 139$ concerne la version 8 Go avec pub de la tablette, Amazon propose en effet un écran d’accueil publicitaire sur la série Kindle Fire. Ecran qu’il sera possible de remplacer par un affichage neutre ou à votre goût à condition de débourser 15$ supplémentaires. Dans la pratique cet écran d’accueil n’est pas si gênant, il permet souvent de découvrir une application gratuite ou en promo et ne reste de toutes façon que le temps que vous débloquiez l’écran d’un geste.

Ce passage de 199€ à 139€ est important car si la première Kindle Fire HD était positionnée contre la Nexus 7 à 199€, elle distance désormais totalement la Nexus 7 2013 niveau prix. Elle est certes moins bien équipée mais certains des arguments proposés par la tablette de Google et Asus ne trouverons pas forcément grâce aux yeux du grand public.

Kindle Fire HDX

Les Kindle Fire HDX se déclinent en 7 et 8.9 pouces et tournent la page 2013

Le gros morceau vient des versions Kindle Fire HDX. 2 tablettes en 7 et 8.9 pouces qui affichent des caractéristiques haut de gamme sur ce segment. Avec un processeur Qualcomm Snapdragon 800 quadruple coeur Krait à 2,2 GHz et 2 Gigaoctets de mémoire vive, ces tablettes font entrer un nouveau niveau de puissance sur le marché très grand public.

Kindle Fire HDX

Les 2 tablettes offrent des éléments communs comme une  paire d’enceintes stéréo et une gestion Dolby ainsi qu’un wifi double bande MiMO ainsi que des options de stockage en 16, 32 ou 64 Go. Toutes deux ont de très beaux affichages adaptés à leurs diagonales : La Kindle Fire HDX 7 pouces à 229$ propose une définition de 1920 x 1200 soit une densité de pixel de 323 points par pouce. Amazon promet 11 heures d’autonomie en usage mixte et 17 heures en mode lecture. Pour autant le poids de l’engin ne s’envole pas avec 303 grammes pour la version Wifi et 311 grammes pour la tablette avec option 4G. Ses dimensions sont plus compacte que le modèle précédent avec 18.6 cm de large et 12.8 cm de haut et 9 mm d’épaisseur.

Kindle Fire HDX

La version Kindle Fire HDX 8.9 pouces affiche une densité encore plus importante de pixels malgré sa diagonale plus importante, on passe ici à 339 points par pouce, soit une définition de 2560 x 1600 pixels. De quoi afficher un texte ou une image avec une précision et une finesse impressionnante, élément qu’Amazon saura probablement très bien mettre en avant dans ses futures communications. L’autonomie de l’engin en profite pour grimper un peu plus avec 1 heure de plus pour chaque type d’usage. Cette seconde version embarque une seconde webcam dorsale 8 mégapixels en plus de al camera frontale présente sur les 2 modèles. Avec 374 grammes en version wifi et 10 grammes  de plus pour la version 4G elle sera proposée à 379$ en version 32 Go. Ses dimensions restent contenues, plus modestes que la Fire HD 8.9 pouces actuelle : 23.1 cm de large, 15.8 cm de haut et 7.8 mm d’épaisseur.

Kindle Fire HDX

Une offre logicielle qui se démarque d’Android avec fire OS 3.0

Amazon a ajusté son offre pour promouvoir du mieux possible ses propres contenus : La marque distribue désormais des ebooks mais également des films, des magazines et des comics aux US. Les afficher aussi finement sur ses tablettes rend l’ensemble plus cohérent. On voit par exemple apparaître la fonction Miracast dans le discours d’Amazon : Une fonction permettant de dupliquer l’affichage de la tablette sans fil sur un grand écran sans avoir a le relier par un câble. La volonté du constructeur est clairement de transformer les Kindle en plateforme d’achat et de diffusion des contenus qu’elle distribue, de la même manière que Google avec sa Chromecast.

D’autres applications avancées sont également présentes et montrent un véritable renforcement des fonctions de Fire OS, le système d’Amazon basé sur Android. Avec cette version 3.0 du système, les tablettes s’ouvrent vers de nombreuses nouveautés à commencer par une fonction redoutablement efficace commercialement parlant. Un bouton “Mayday” pour appeler au secours un technicien qui dialoguera avec vous au travers de la tablette pour vous guider. Avec une grande partie de la population qui a peur de se sentir perdue face à ce type de technologie.

Kindle Fire HDX

Une fois la fonction démarrée, une visio conférence s’engage, 24h/24, 7 jours sur 7 un technicien viendra à votre secours et apparaîtra dans une fenêtre de votre tablette. Lui ne verra pas votre visage mais vous entendra et  pourra “prendre la main” sur votre Kindle pour régler un éventuel soucis. Une fonction très rassurante qui ouvrira la voie à des achats simplifiés de contenus.

Les versions HDX disposant en outre d’un système de cryptage des données, une probable conséquence des scandales liés à la surveillance étroite du web aux US. Bémol, cette nouvelle version ne profitera pas aux anciennes tablettes qui devront se contenter de Fire OS 2.0, ce qui les mettra mécaniquement un peu sur la touche dés la sortie de la nouvelle version. Sortie échelonnée dans le temps aux US avec d’abord un déploiement début Octobre pour la version Kindle HD 7 pouces. Les version HDX sortiront plus tard, la 7 pouces le 18 Octobre et la 8.9 pouces le 7 Novembre. Pas d’infos pour la France…

Plus d’infos sur Amazon US

18 commentaires sur ce sujet.
  • 25 septembre 2013 - 22 h 22 min

    Et sur nos PC on se traine toujours du 1080p, pour avoir du 1440 / 1600p de qualité il faut débourser 600€, soit presque le double de cette HDX 8.9″ … il y a foutage de gueule de la part des constructeurs ou je rêve ?

    Répondre
  • 26 septembre 2013 - 0 h 45 min

    à priori compatible avec le market google ou faut il passer par le seul biais d’amazon ? Je dis ça car habitant outre-mer, j’ai la fâcheuse habitude d’avoir besoin d’appli qui ne sont “pas disponibles pour votre pays”, ce qui me fait d’autant plus rager (et je ne suis pas le seul), du coup obligé de passer par un vpn type vyprvpn et faire croire que je suis en France ou aux usa… Je ne connais pas trop l’offre d’amazon dans le domaine, donc je me tâte… par contre 379$/€ pour une tablette 9″ avec 16 go de stockage sans possibilité d’extension… et la 4G dispo seulement avec des offres AT&T ou Verizon, du coup ne vaut-il pas mieux attendre d’en trouver sur la baie 1 an après leur sortie afin d’avoir un modèle 4G pas trop cher ?

    Répondre
  • 26 septembre 2013 - 2 h 25 min

    La version 4G me plairait bien. J’ai un pote qui sera aux US en Novembre. C’est sur qu’il faudra un abonnement 4G ?
    Arg, et je viens de tilter, ca sera pas compatible 4G FR en plus, non ?

    Répondre
  • 26 septembre 2013 - 8 h 38 min

    @HoM3r17: C’est clair qu’Intel a eu à peine le temps d’annoncer sa nouvelle architecture Haswell que ça ferait presque ‘flop’ en voyant la puissance développée par ces nouvelles tablettes ARM…

    Intel saura t’il encaisser cette nouvelle surenchère de puissance des tablettes ?…

    Répondre
  • JP
    26 septembre 2013 - 8 h 58 min

    C’est mal barré pour la surface 2 …

    Répondre
  • 26 septembre 2013 - 9 h 02 min

    @gregoz: Pas de playStore.

    Répondre
  • 26 septembre 2013 - 9 h 22 min

    C’est balo ! C’est très intéréssant sur le papier mais sans Play Store, ça ne m’intéresse pas…m’enfin si ça peut tirer les prix vers le bas ! :-D

    Répondre
  • JP
    26 septembre 2013 - 9 h 25 min
  • 26 septembre 2013 - 10 h 10 min

    @Sopilou:

    Je vois pas le rapport entre ce qu’il dit et Intel / ARM
    Concernant le rapport puissance / consommation, Intel a quand même énormément rattrapé son retard ; les derniers benchmark montrent qu’aujourd’hui la différence dans un sens ou dans l’autre n’est pas énorme.

    “Les versions HDX disposant en outre d’un système de cryptage des données, une probable conséquence des scandales liés à la surveillance étroite du web aux US.”

    Etant donné qu’il a été montré que la NSA est partie prenante de la définition des standards internationaux de cryptage et s’est ménagé ses propres “backdoors”, j ene suis pas sûr que cet argument soit valable ;)

    Répondre
  • 26 septembre 2013 - 15 h 30 min

    Excellentes tablettes, mais y’a la surcouche amazone… Et ça, ça gâche tout.

    Répondre
  • 26 septembre 2013 - 17 h 22 min

    @JP: qu’est ce qui est plus craquable la nook hd+ ou la kindle ?
    au moin sur la nook il y a le playstore

    Répondre
  • 26 septembre 2013 - 23 h 13 min

    A quand une Nexus 8.9 ?…
    Je me demande comment Google va réagir,on attends tjs des infos sur la prochaine Nexus 10…

    Répondre
  • uko
    27 septembre 2013 - 14 h 30 min

    @HoM3r17:
    Question de choix sur le rapport fonction/prix et d’usages. L’écran, dans une tablette c’est LA partie la plus importante, de loin. Et pour cause: il est à la fois le périphérique de sortie et d’entrée de la machine.

    – Question de choix: Pour le même prix, sur un PC il faut compter un processeur Intel plus onéreux, un clavier complet, une connectique complète, une mécanique bien plus complexe (charnières, ventilation, etc.), un touchpad… Au bout d’un moment, pour rester compétitif les constructeurs doivent choisir sur leurs machines bas de gamme des écrans bas de gamme.

    – Question d’usages: Une tablette, c’est avant tout une solution de consultation. La lecture de web, de mails et de documents représentent 90% de ses usages. Sachant que les solutions d’iOS et d’Android pour lisser les polices sont nettement moins performantes que le Cleartype de Windows, une résolution d’écran élevée apporte un réel gain de confort en lecture. En outre, sa maniabilité rend la tablette susceptible d’être positionnée bien plus proche des yeux qu’un écran de PC, justifiant encore une fois un effort sur la finesse d’affichage.
    De plus, les OS mobiles s’adaptent parfaitement aux très hautes résolutions, ce qui n’est pas le cas de Windows et surtout de ses applications. Avec ça, ils fonctionnent aussi très bien sur des configurations modestes et peu onéreuses, là où Windows et ses applications bénéficieront de configurations plus musclées.

    En conséquences, à budget égal un constructeur PC ira probablement investir un peu plus dans la qualité du clavier, du touchpad, du processeur, de la RAM, des connectiques… que dans l’écran, qui même en 720p est raisonnablement confortable à utiliser sous Windows.

    Répondre
  • uko
    27 septembre 2013 - 14 h 44 min

    @Sopilou:
    Quel rapport avec le sujet, ou même avec le commentaire de HoM3r17 qui porte sur la qualité des écrans ?

    Les Snapdragons 800 utilisés dans ces nouveaux Kindle sont puissants mais ne sont pas une nouveauté, ils datent déjà de quelques mois et c’est à eux que sont comparés les nouveaux Atom… qui sont largement moins puissants que des Haswell.
    Ce qui est impressionnant, c’est qu’ils soient accessibles dans des machines aussi bas prix.

    Bref, tu manques une fois de plus une occasion de passer ton chemin sans la ramener. A la lecture de tes messages, je me demande parfois si tu consommes trop de stupéfiants ou s’il s’agit d’une manière candide de troller Minimachines.

    Répondre
  • 27 septembre 2013 - 15 h 24 min

    @Simon JB: C’est un argument Marketing, pas forcément un argument technique. Les gens lisent à coup sur les gros titres pas forcément les articles de fond.

    Répondre
  • JP
    27 septembre 2013 - 15 h 37 min

    Moi je comprends pas pourquoi Microsoft persiste avec le Tegra4 sur la Surface 2, pourquoi pas mettre un Atom Bay Trail comme sur la Asus T100,
    avec un vrai Windows8.1 et pas RT.
    Avec l’écran full HD, ça se positionnait bien entre la T100, et la surface pro sous I5…

    Aujourd’hui, la surface 2 “Tegra 4” devrait se situer à 200$ pour avoir un espoir de vente face à Android, pas 440$…

    Répondre
  • 16 octobre 2013 - 10 h 53 min

    […] en tant que tablette mais bien l’accessibilité des composants d’une machine. Ici la Kindle Fire HDX 7 écope d’un 3/10 en bidouillabilité à cause des choix faits par Amazon pour assembler la […]

  • 17 octobre 2013 - 9 h 07 min

    […] Pour en savoir plus sur ces tablettes et leurs spécifications vous pouvez liere ce billet. […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *