Intel rachete ZiiLabs à Creative pour 50 millions de dollars

Intel rachete ZiiLabs à Creative pour 50 millions de dollars

ZiiLabs a été un labo de recherche Creative pendant des années, là où le fabricant concevait ses puces ARM et les reference designs qu’il comptait vendre. Malheureusement pour Creative, la sauce n’a pas pris et peu de tablettes ont cherché à profiter des puces de la marque. Creative se sépare donc de ZiiLabs qu’il revend à Intel pour 50 millions de dollars.

La somme n’est pas démesurée et c’est une bonne affaire pour Intel qui récupère ainsi une équipe d’ingénieurs spécialisée dans le développement Android mais aussi une bonne collection de brevets spécifiques. Les équipes de ZiiLabs ont notamment travaillé sur la partie graphique des puces Android qu’ils proposaient.

 ZiiLabs est notamment papa d’une puce ARM Cortex-A9 double coeur, la ZMS-20 cadencée à 1.5GHz. Une puce pas très chère, fournie avec un design de référence complet, qu’il est donc possible d’intégrer facilement dans une tablette. C’est sur ce créneau que ZiiLabs a tenté de vivre, un créneau qu’ont bien saisi RockChip et Nvidia sur des segments différents : Fournir une puce et le schéma nécessaire à son intégration au sein d’une tablette ainsi que le support logiciel pour y porter facilement Android. Malheureusement le marché n’a pas suivi et les ZiiLabs n’ont pas trouvé beaucoup d’opportunité de commercialisation.

 Le design de référence Jaguar III de la marque, en vidéo ci-dessus, n’a donc pas trouvé preneur. Dommage  l’engin semblait intéressant et une marque connue aurait pu s’en emparer pour faire de belles tablettes pas trop chères.

Reste à savoir ce que veut faire Intel de ZiiLabs ? La marque a déjà fait savoir qu’elle avait une Licence ARM mais qu’elle n’avait aucun plan pour le futur sous cette technologie. Le fondeur préfère accélérer le processus autour de ses propres puces en baissant leur consommation et en visant des finesses de gravures toujours plus impressionnantes. On a vu que l’Atom passerait au 22 nano en 2014 mais le plan est bien d’augmenter la finesse pour atteindre les 14 nanomètres.  Une évolution qui devrait permettre au fondeur de proposer des puces performantes, compatibles x86 et d’une autonomie impressionnante sans système de ventilation.

Est-ce un moyen pour Intel de changer de fournisseur de puce graphique ? Zapper PowerVR pour passer à une puce qui deviendrait 100% Intel ? L’avenir nous le dira.

Source : CNET Asia 

4 commentaires sur ce sujet.
  • A
    21 novembre 2012 - 16 h 15 min

    Je mense qu’ils veulent créer leur propre gpu, en effet.
    Est-ce qu’ils envisagent de se lancer dans les puces ARM aussi? Ca m’étonnerait mais on ne sait jamais.

    Aussi, le but d’Intel est de créer des puces de 5nm d’épaisseur à horizon 2018. Ils ne s’arreteront pas à 14nm.

    Les procédés sont compliqués et difficiles:
    – Utilisation d’UEV (Extreme Ultra Violet) pour une gravure toujours plus fine.
    – Eviter l’effet tunnel des photons (ils passeraient à travers les 5nm de silicone au lieu de l’impacter)

    Mais ils sont confiants.

    Répondre
  • 21 novembre 2012 - 16 h 38 min

    @A : des photons ou des électrons plutôt ?

    Répondre
  • 21 novembre 2012 - 17 h 04 min

    @A : tu parles de silicone mais tu voulais sans doute parler de silicium n’est-ce pas?

    Répondre
  • A
    21 novembre 2012 - 18 h 21 min

    @eeegr:
    Des photons. Un laser est composé de photons. Et l’ultra violet est une fréquence de ces memes photons (ou de la lumière, elle meme composée de photons).

    @jpm19:
    LOL, Silicium en effet.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *