Cherry Trail, l’Atom 14 nano prévu pour 2015 avec de meilleures performances graphiques

L’Atom Cherry Trail c’est la promesse d’Intel de délivrer la puce créée sur mesure pour le marché des netbooks de sa réputation de processeur aux performances très entrée de gamme. Avec plus de performances de calcul, un meilleur rendu graphique et une consommation en baisse, Cherry Trail pourrait redorer le blason de l’Atom

L’Atom a clairement été sacrifié par Intel. Pendant des années, de 2009 à 2011, la puce est restée à l’abandon. Comme un projet un peu fou. Comme une expérience qui aurait bien tourné mais qui aurait finalement fait un peu peur à son créateur. Pas peur à cause de  performances incroyables ou de résultats décevants non, peur de voir l’Atom continuer à faire son trou alors qu’il était vendu beaucoup moins cher que les autres produits de la marque. L’Atom serait aujourd’hui tout à fait mort et enterré d’ailleurs si Intel n’avait pas eu un tant soit peu de concurrence.

La gerbe de fleurs était commandée pour cette gamme de puces chez Intel. Avec des Atom tout à fait préhistoriques, puisque n’ayant pas évolué ou presque sur 3 bonnes années, le projet de la marque était probablement de glisser les plans de la puce sous un tapis, de fermer la porte et de jeter la clé.

ATOM E3815

Et puis voilà que les tablettes arrivent, les tablettes massivement équipées de puces ARM qui commencent à faire salement grincer des dents Intel. Avec ses solutions les plus économes en énergie, le fondeur ne pouvait absolument pas lutter en terme de performances ni de prix face aux excellentes solutions ARM sur le marché tablette Android. Tout le monde a bien du se creuser la tête pour essayer de glisser un processeur Core dans une tablette mais sans succès. il faut dire que cela pose globalement 2 problèmes majeurs : Primo la puce coûte le prix d’une tablette entière sous ARM en face. Secundo, il faudrait une batterie de portable traditionnel pour avoir un tant soit peu d’autonomie et aurait eu donc donc le design d’une tablette steampunk fabriquée en URSS par un plombier soudeur sous-qualifié.

Le casse tête posé par cette inattendue concurrence – AMD étant parti aux fraises au moment de concevoir des puces basse consommation pour suivre les excellentes gammes Zacate – a été solutionné assez simplement : Un coup de pied de biche dans la pièce au tapis, et là où la poussière s’est accumulée, dégager ce bon vieil Atom pour le remettre au goût du jour.

Intel Atom Z3000

Le résultat ne se fait pas attendre et ce qui aurait dû arriver pas à pas, année après année, au monde du netbook finit par se réaliser pour le monde de la tablette. De nouveaux modèles sortent, les Atom Bay Trail et Moorefield : Plus efficaces, plus rapides, moins gourmands et dotés de circuits pouvant concurrencer ARM sur certains segments. Tant et si bien que, à grand renforts de subventions quand même, Intel fini par détrôner des concurrents ARM sur le marché Android. En passant, la marque permet aussi quelques belles réalisations dans le monde Windows. Des machines hybrides notamment, des engins qui tournent largement autour du pot de ce qu’était le netbook tout en proposant une performance digne de 2014.

On pourrait croire que cela se serait arrêté là, mais Intel semble avoir compris que l’heure n’était plus à la commercialisation au forceps de concepts inventés de toutes pièces. L’Ultrabook et ses 40 millions de ventes prévues sur sa première année d’existence ou autres projets très jolis sur une présentation PowerPoint mais loin des réalités du marché, sont aux oubliettes, avec la clé et le pied de biche.

Intel a donc retroussé ses manches et retravaillé ses processeurs Atom, relançant au passage des gammes plus ou moins enterrées comme les Pentium et les Celeron. Intel annonce surtout le futur de ses puces low-cost, un futur qui revient de loin donc, avec cette nouvelle gamme Cherry Trail prévue pour 2015.

Un Atom Bay Trail au travail

Alors que les Atom Bay Trail ont été d’excellentes surprises (Les Atom Z3740 par exemple) , même si la fête à été un peu gâchée par un à priori persistant sur les capacités de ces processeurs de la part du marché, l’arrivée de Cherry Trail pourrait clairement donner un coup de fouet au segment des minimachines. Intel passera en 2015 d’un processus de gravure de 22 nanomètres à une solution 14 nanomètres. Les Cherry Trail bénéficieront de ce nouveau procédé pour proposer plus de performances dans une  plus faible dépense d’énergie tout en poussant plus loin les possibilités d’intégration en terme de finesse, de poids et de fonctionnement sans ventilation.

D’un point de vue graphique, en 3D en particulier, l’arrivée de Cherry Trail doublerait les performances actuellement proposée par Bay Trail, un résultat impressionnant car ce dernier n’est pas en reste de ce point de vue. Il permet d’utiliser une panoplie assez large de jeux dans des définitions acceptables au vu du prix et des équipements des machines proposées.

Intel Atom Bay Trail

La nouvelle gamme d’Atom proposerait en outre ces résultats sans recourir à des consommations délirantes, Intel annonce une consommation plus faible que les puces actuelles. Indice qui laisse présager des machines au moins aussi autonomes que les engins actuellement disponibles.

Atom Cherry Trail

Reste a espérer qu’ARM continue à pilonner le marché de puces de plus en plus performantes et efficaces pour que plus jamais Intel ne roupille sur ses lauriers en imaginant pouvoir forger les machines à l’idée qu’il s’en fait. Si on se doute que tôt ou tard le fondeur devra arrêter de subventionner ses puces pour les vendre et les intégrer dans un marché Android super-concurrentiel, les aficionados de systèmes x86 pourront de leur coté continuer à bénéficier des excellentes retombées des travaux effectués par Intel sur l’ensemble de ses gammes.

15 commentaires sur ce sujet.
  • 16 septembre 2014 - 12 h 25 min

    En terme de prix, comment se situeront ces nouvelles puces ?

    La logique serait un prix supérieur au bay trail, mais est ce que la concurrence de ARM ne poussera pas vers une équivalence?

    Répondre
  • 16 septembre 2014 - 12 h 32 min

    @sourioplafond: Difficile de savoir, les plaques tectoniques se frottouillent les unes aux autres.? D’un côté ARM et de l’autre Intel. Le truc c’est que ARM s’émiette avec des petits bouts de plaque comme Rockchip ou AllWinner qui cassent les prix et d’autres plus gros qui commencent a regarder de plus prés le coût en R&D de nouvelles puces.

    Le marché se divise désormais en plusieurs étages également du côté d’ARM : De l’entrée de gamme et des puces plus pêchues et dans ces segments Intel peut proposer des produits concurrentiels. Alors oui cela va coller au marché ARM en terme de prix mais auquel ?

    Si Intel fait ce qu’il a acnnoncé il fera fabriquer certaines puces entrée de gamme par Rockchip pour réduire ses propres coûts et continuer a inonder la concurrence. De l’autre côté il vont proposer des puces x86 plus haut de gamme en concurrence avec des Snapdragon ou des Tegra proposés plus chers.

    Improbable que Cherry Trail lutte contre un ARM a 3 ou 4$ pièce, mais il ne devra pas s’éloigner du prix des puces haut de gamme de ce même marché.
    Attention, encore une fois, il faut bien différencier l’offre concurrente à ARM et l’offre a destination des machines purement x86 sous Windows/ChromeOS.

    Répondre
  • 16 septembre 2014 - 12 h 40 min

    ça envois du rêve et du bois :)
    Le futur informatique de ma jeunesse: toujours mieux, toujours moins cher (au lieu d’un présent avec des marques qui rajoutent des gadgets pour gonfler le prix)

    Répondre
  • 16 septembre 2014 - 15 h 38 min

    Espérons que tout ceci ne se retrouvera pas QUE dans des tablettes dont on ne fait pas grand chose a part jouer!

    Chose que Nvidia a bien senti avec sa Shield mais ils se retrouvent plombés par des titres Andoïd nivelés par le bas avec une tablette alors inutilement puissante donc trop chère.

    La même sous windows 9 dans quelque temps capable de faire tourner des titres PC (a condition que les éditeurs arrêtent enfin d’imposer d’avoir un DVD dans un lecteur!) aurait déjà plus de sens.

    Pour le reste, re-proposer des netbook 9/10″ architecturés comme un laptop traditionnel, avec SSD pouvant être changé etc… mais avec des perfs OK, un écran utilisable en extérieur (mat, contraste/luminosité OK) et un touchpad au moins aussi agréable que celui d’un feu-Eee901 en prime moins cher que le tactile.

    Répondre
  • 16 septembre 2014 - 18 h 23 min

    Enfin une concurrence a ces puces ARM que l’on trouve partout .

    L’avantage d’une puce Intel ,cela peut tourner n’importe quoi comme OS .

    La consommation électrique ,ne soient pas mesquin nous ne cherchons pas 10 ou 15 minutes d’autonomie de plus dans nos machines .

    Atom ou ARM ,cela doit consommer a peu prêt pareil au regard de la différence de gravure entre un ARM en 28 nm pour le mieux gravé et un Intel en 22 nm .

    J’ai qu’un seul reproche a faire a Intel ,c’est sa solution Graphique INTEL dans de nombreux processeur .
    Je pense qu’une solution Graphique Mali ou Power WR dans tous ses processeur dédiés au Smartphones ,Tablettes et Netbooks serai un plus .

    Répondre
  • 16 septembre 2014 - 18 h 53 min

    Vu les qualités des Atom Baytrail (je suis tjs aussi étonné de ce que j’arrive à faire avec ma T100^^), cela augure que du bon pour Cheryltrail. Par contre, faut espérer que ces puces ne soit pas castrées sur l’autel de la segmentation de marché avec des restrictions alakon (typiquement, la ram limité à 2 Go).

    Répondre
  • 16 septembre 2014 - 18 h 58 min

    Pierre as tu vu lors de l’IFA des machines sous broadwell compacte (entre 11 et 13 pouces) et pas trop cher ?

    Pour de la prise de note en fait :p

    Répondre
  • 16 septembre 2014 - 21 h 53 min

    « Espérons que tout ceci ne se retrouvera pas QUE dans des tablettes dont on ne fait pas grand chose a part jouer! »

    j’ai une tablette et je ne joue pas avec …. ah oui au fait je ne développe pas non plus des macros excel, ni des power point …

    Répondre
  • 17 septembre 2014 - 6 h 54 min

    J’utilise un quotidien un Atom N800 dans l’offre à 3€ de OVH. Je suis stupéfait de ce que j’arrive à en sortir et si Intel améliore les Atom, c’est très bien.

    Répondre
  • 17 septembre 2014 - 9 h 52 min

    une puce plus puissante et moins gourmande annoncée pour l’année prochaine (au pire à Noël, promis!) à la conférence d’Intel ? merci pour le marronnier…
    enfin l’important, c’est qu’il fasse beau :)
    LAAAA CAAAA-LIIII-FOOORR-NIIIIIE,
    LAAAA CAAAA-LIIII-FOOORR-NIIIIIE !

    Répondre
  • 17 septembre 2014 - 20 h 28 min

    A part pour les trolls de sortie (Wink @Toto et @Malak), je pense que c’est une anonce intéressante.
    Elle était attendue mais c’est à la fois une (très) bonne et une mauvaise nouvelle.
    C’est une bonne nouvelle pour nous, pour la conso de nos (mini)machines, de leur plus faible cout (grâce à a concurrence ARM/Intel, Windows/Android)… A court terme.
    Même si la conso dépend bcp plus de l’écran (luminosité, nombre de pixels…) que ces puces.
    Là, on arrive à un palier en terme de finesse de gravure. Après, cela va couter bien pus cher pour faire du 11 (plutot 9nm) voire 7nm. Et je suis même pas sûr qu’on les voit arriver avant au moins 5 ans vu qu’ARM est vraiment à la traine en terme de finesse de gravure et qu’Intel n’aura pas à trop forcer sur ce point. En tout cas pour le moyen et bas de gamme (n’oubliez pas que TOUTES les tablettes sont considérées comme du bas, moyen de gamme à tout casser à cause de marges si ce n’est faibles, en tout cas inférieures à celles de laptops haut-de gamme).

    Alors je me demande que va advenir des prix quand le marché aura maturé?
    Je pense qu’on verra une augmentation car les fondeurs ARM ne pourront pas suivre en terme d’investissement.
    Et c’est ça la mauvaise nouvelle.
    Ce qui pourrait nous « sauver », c’est qu’Intel décide d’envahir le marché des smartphones pour de bon. Et etre moins cher qu’une fabrication en interne des puces (Samsung, Huawei…) surtout que les marges sur les smartphones restent énormes. Mais j’en doute. J’espère quand même.
    Mais en même temps, ce serait très mauvais pour le moyen/long terme car cela donnerait un quasi monopole à Intel sur toutes les plateformes.
    Donc, pour conclure, je ne sais pas à quoi m’attendre pour le futur (même proche), mais cela risque d’être intéressant. ;-)

    Répondre
  • 22 septembre 2014 - 19 h 05 min

    « l’heure n’était plus à la commercialisation au forceps de concepts inventés de toutes pièces ».
    Euuuhh. Je ne pense pas qu’on puisse trouver un Bay Trail réservé aux tablettes dans un miniPc aujourd’hui. Me trompé-je ?

    Intel cherche toujours à dicter ses propres règles aux fabricants et assembleurs.
    Alors que côté ARM on fait bien ce qu’on veut.
    db

    Répondre
  • 22 septembre 2014 - 22 h 58 min
  • 23 septembre 2014 - 12 h 56 min

    […] tout architecturés autour de l’actuelle gamme BayTrail jusqu’à l’apparition de Cherry Trail. L’important pour le marché étant qu’un particulier ou un pro qui passe d’une […]

  • 15 octobre 2014 - 11 h 41 min

    […] de revenus, Quand Intel arrêtera les frais donc. Est-ce que le marché des constructeurs suivra ? Si Cherry Trail est bien la puce annoncée par Intel, si les constructeurs apprécient le travail de suivi – notamment sur Android – des […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *