Casque VR sans fil : Premiers essais convaincants

J’ai pu prendre en main la solution de Scalable Graphics dont je vous parlais il y a peu pour faire transiter un signal depuis une machine vers un casque VR. Comme prévu, il est bien question d’un transfert de données assez classique via un système sans fil Wifi 5G, comme prévu, la solution exploite bien un Intel Compute Stick… Comme prévu, les solutions de PC dans un sac à dos pour la VR sont bonnes à mettre à la poubelle.

Hier soir, Intel présentait quelques produits à la presse dans une ambiance assez détendue et dans le lot, une belle surprise puisque la marque n’avait rien trouvé d’autre que de proposer la démonstration de la solution de réalité virtuelle de Scalable Graphics.

Casque VR sans fil

Découverte il y a quelques jours, cette solution permet de faire transiter le contenu d’un PC vers un casque VR via une liaison Wifi. Pas de fil à la patte, pas de gros sac à dos contenant un PC à 1500 euros et une grosse batterie non plus…

Le concept est simple et déjà maitrisé par la petite société Française qui liste déjà plusieurs dizaines de prises de contact de la part de nombreux industriels internationaux.

Casque VR sans fil

Le casque VR sans fil présenté par Scalable Graphics est tout à fait fonctionnel. A travers un émetteur Wifi 5 GHz, la solution envoie donc un signal VR qui est réceptionné par un un Intel Compute Stick core M3-6Y301 avec 4 go de mémoire vive.

Casque VR sans fil

L’Intel Compute Stick en action.

Un matériel commercial donc, pas forcément donné d’autant que je vous  annonçais une solution à 150€ lors de la présentation de la solution il y a quelques jours. Il faut dire que la première démo postée sur Youtube montrait un autre engin en action, un MiniPC Kangaroo moins cher mais posant de gros soucis de chauffe.

Casque VR sans fil

A droite la batterie, au centre la clé HDMI et à gauche le casque HTC.

Pour plus de praticité et de compacité, il lui a été préféré un format clé HDMI. La clé comme le casque HTC Vive sont alimentés par une batterie de tablette ou de smartphone classique, qui lui offre environ 6 heures d’autonomie pour 10 000 mAh. Un excellent résultat puisque l’immersion avec un casque VR durera probablement moins longtemps. Il est toutefois tout à fait possible d’imaginer une solution avec une petite batterie 500 mAh servant de tampon pour avoir la possibilité de changer la grosse batterie 10 000 mAh par une autre et repartir pour 6 nouvelles heures de jeu.

Casque VR sans fil

La partie la plus encombrante du dispositif reste… le câble d’origine du casque HTC Vive qui s’enroule sur lui-même au côté de l’utilisateur. Pour le moment le fabricant ne peut pas fournir de casque avec un fil moins long, ce qui peut se comprendre et personne ne semble très enthousiaste à l’idée de couper et re-souder le casque dans la foulée. Il faut dire que ces engins ne sont pas donnés.

Casque VR sans fil

L’émission Wifi est faite par ce routeur en blanc, on voit en contrebas le dispositif de réception avec le casque.

Le résultat est excellent à en croire les différents testeurs qui ont positionné le casque sur leurs têtes : L’immersion est excellente et on ne déplore pas de latence entre les mouvements de tête et l’affichage de l’image. Scalable Graphics a eu la bonne idée de présenter des démonstrations où le le câble pose typiquement problème : Une exploration sous marine ou un voyage en montagne où on a envie de regarder les panoramas autour de soi font que l’utilisateur finit souvent par s’enrouler avec le fil du dispositif. Ici la liberté est totale et les avis sont très positifs.

Casque VR sans fil

Ici la liberté est totale et on peut imaginer un dispositif qui fonctionnera de pièce en pièce avec plusieurs émetteurs comme la possibilité de jouer à un titre nécessitant beaucoup de déplacements sans crainte pour la sécurité du câble. Pour les professionnels, c’est également la possibilité de pouvoir virtualiser de gros objets et de tourner autour sans avoir un fil à la patte. On imagine une réunion de travail autour d’un véhicule totalement virtuel avec un simple Casque VR sans fil sur la tête.

Pour rappel, Scalable Graphics ne vend pas de matériel, leur système est fonctionnel et ils vont le vendre sous licence à différents intervenants. Ce qui veut dire qu’un Oculus Rift 2.0 ou un HTC Vive 2.0 pourront sortir avec un processeur intégré pour prendre en compte ce type d’opération comme avec la possibilité de choisir entre un fil court ou un fil long pour se connecter à une solution portable à la ceinture créée sur mesure. Il va sans dire que les PC dans les sac à dos sont déjà morts et enterrés.

 

Notes :

  1. STK2M3W64CC
11 commentaires sur ce sujet.
  • 21 juin 2016 - 13 h 31 min

    Vis a vis du câble du HTC Vive, il est détachable sous une trappe.

    Il est donc tout a fait possible de le changer sans avoir a sortir de fer a souder ni briser sa garantie. Le seul problème viens du fait qu’il s’agit d’un câble 3 en 1 non disponible sur le marché et qu’avoir 3 câbles différents serait surement plus gênant pour la démonstration que le câble enroulé.

    Répondre
  • 21 juin 2016 - 13 h 33 min

    @fehrnah: Ben comme le câble n’existe pas sur le marché, mis à part le bricolage effectivement, je ne vois pas de solution très propre. Mais je pense que HTC va vite sortir des câbles plus courts si ce genre de solution débarque sur le marché

    Répondre
  • 21 juin 2016 - 13 h 38 min

    Et voilà déja pourquoi il ne faut pas se jetter sur la VR pendant un petit moment (à moins d’être fortung bien sur ^^)

    Répondre
  • 21 juin 2016 - 15 h 47 min

    Sans vouloir troller, pour moi ce genre de technologie sonne un peu comme les Google glass. Je n’arrive pas à y trouver beaucoup d’utilité mis à part comme dit l’article une réunion, une sorte de visio conférence, ou un Skype pour relier des familles de manière encore plus réelle.

    Répondre
  • 23 juin 2016 - 10 h 36 min

    Désolé mais dire que « Les PC dans les sac à dos sont déjà morts et enterrés » n’est pas pertinent dans la mesure où jusqu’à preuve du contraire il faudra toujours un PC, or si le casque est alimenté, disposer d’un PC portable (transportable) pour pouvoir y jouer facilement chez des amis ou en extérieur (sans éluder toutefois la problématique des trackers de mouvement) reste une bonne solution de mobilité, où même en situation de mobilité (train, hôtel, présentation de maquettes chez un client etc.)…

    Mais ce n’est que mon avis ;)

    Répondre
  • 23 juin 2016 - 12 h 20 min

    Je pense que le wifi est émis par un point d’accès Unifi plutôt que par un routeur ;)

    Répondre
  • 24 juin 2016 - 16 h 24 min

    la balle st dans le camp des développeurs de jeux et d’applis

    le matos existent , qu’ils fassent un truc qui déchirent maintenant

    en tous cas, matériellement parlant, c’est une bonne nouvelle

    Répondre
  • 19 août 2016 - 13 h 16 min

    […] à un événement Intel que j’ai pu rencontrer les ingénieurs de Scalable Graphics, les créateurs du système de casque VR sans fil piloté par une puce Intel. Leur solution était […]

  • 13 septembre 2016 - 11 h 04 min

    […] solutions de PC associées à une technologie de casque VR sans fil telle que celle présentée par Scalable Graphics sont beaucoup plus pertinentes. Pas de poids superflu sur les épaules, une batterie standard 10 […]

  • 26 octobre 2016 - 9 h 30 min

    […] va sans dire que face à la solution sans fils que propose Scalable Graphics, la solution Zotac VR Go parait un peu lourde et contraignante mais l’idée pour la marque, […]

  • Rey
    5 décembre 2017 - 13 h 26 min

    @maneauleau: Et ce faisant, les ventes ne décolleront jamais et ça fera comme dans le début des années 90 : la mort de la première tentative de VR.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *