Chromecast : Google ou le robinet magique

Chromecast : Google ou le robinet magique

J’ai été très surpris lors de l’annonce de la Google Chromecast, surpris de la réactivité de Google, surpris des commentaires qui ont suivi et surpris du potentiel de cette nouvelle pépite du moteur de recherche. La Google Chromecast est à mon sens une étape décisive dans la stratégie de Google et non pas un simple gadget comme on pourrait le croire au premier abord.

Personne n’avait vu le coup venir, tout le monde attendait de la dernière conférence Google la nouvelle Nexus 7 et la sortie d’Android 4.3. Sur ces points nous n’avons pas été surpris. Par contre l’annonce de la Google Chromecast m’a laissé entrevoir un nouvel angle d’approche pour le moteur de recherche.

Chromecast

Les premiers échos que j’ai pu lire, en direct sur Twitter ou plus tard sur des papiers plus ou moins enflammés, m’on laissé pantois. Je sais que l’habitude de tout critiquer prends souvent le pas sur l’analyse mais ce que j’ai pu lire dans les minutes qui ont suivi la présentation de la Chromecast montre a quel point poser un avis est avant tout une manière de montrer qu’on existe au delà de toute réflexion. C’est particulièrement vrai sur les réseaux sociaux.

« Avec la Chromecast Google m’a déçu ». C’est peut être la phrase la plus incompréhensible que j’ai pu lire ce jour là et pourtant elle  a été depuis répétée sous diverses formes un peu partout et par beaucoup de monde. Comment des gens qui n’avaient aucune idée de l’existence de la clé quelques minutes auparavant peuvent t-ils être déçus par celle-ci ? Je peux comprendre que l’on soit déçu d’une manière ou d’une autre par la Nexus 7 pour diverses raisons, parce qu’on attendait spécialement ce produit. Mais la Chromecast n’était pas du tout pressentie et une déception parait donc très étonnante.

 Chromecast-04

J’ai aussi pu lire de nombreux commentaires expliquant que la clé Chromecast ne servait a rien parce que « ma box ADSL fait pareil », ma « Console fait pareil », ma « SmartTV fait pareil ». Je ne sais pas dans quelles conditions vivent les gens qui écrivent cela, combien ils gagnent chaque mois, mais je ne suis pas sur qu’ils se rendent compte de la différence de prix des engins cités.

La Google Chromecast ne coûte que 35$, soit plus de 150€ de moins qu’une des consoles actuellement sur le marché et entre 500 et 2500€ de moins qu’une SmartTV. Le problème de la Box ADSL est différent puisqu’il s’agit d’une location de materiel face à un achat une fois pour toute avec la clé de Google.

Ce qui a déplu en réalité c’est la limitation du produit par rapport à l’opportunité présentée par son prix. Beaucoup de gens auraient adoré dépenser 35$ pour une Google Chromecast sous Android semblable à une clé-PC. Le fait que son utilisation soit limitée à des usages très basiques et très particuliers les en a dissuadé. En fait je suppose que tous ces déçus avaient eu le temps de se construire un schéma mental précis et rapide de la « bonne affaire », celle d’une super Clé-PC Android signée Google, proposée à 35$ avec des fonctions exclusives. Cette déception face à une extension des engins existants semble la cause de beaucoup de malentendus.

Google Chromecast

Qu’est ce que la Google Chromecast ?

La Chromecast c’est une petite clé compacte, avec un port HDMI, que l’on colle derrière un écran de télévision ou un ampli. Elle est alimentée en énergie par un port USB que vous déportez de votre téléviseur ou d’un chargeur. Elle dispose d’une connexion Wifi mais d’aucune interface de contrôle. C’est un périphérique esclave qui n’a pas de véritable solution logicielle indépendante, c’est juste une extension de vos matériels actuels qui ne réagit qu’a des ordres indirects.

Google Chromecast

En ce sens elle est très proche d’une imprimante ou d’un écran, sans un ordinateur derrière la clé ne sert à rien, on ne peut rien en faire. La Chromecast sert à afficher des contenus sur un autre écran depuis un appareil de contrôle. Que ce soit un PC, un smartphone ou une tablette. Pour le moment Google limite son usage a une exploitation de contenus en ligne que vous déporterez vers l’écran sur lequel est connecté votre Chromecast. Vous regardez une vidéo Youtube, la clé sert à la passer sur l’écran de télé de votre salon plutôt  que sur votre smartphone. Même opération si vous écoutez un album acheté sur Google Music ou un film en streaming en direct du Google Play.

Si je résume, la clé Chromecast capte via son Wifi le signal de votre connexion Internet puis affiche les contenus que vous décidez de lui envoyez, utilisant pour cela votre smartphone ou votre tablette comme télécommande.

Google Chromecast

 A qui la Chromecast s’adresse t-elle ?

Que vous soyez féru d’informatique ou non, la clé Chromecast peut vous intéresser. Il ne s’agit pas d’un engin très technique ni d’un énième casse tête informatique qui viendra creuser un peu plus les écarts qui existent entre les utilisateurs experts et les autres. C’est même tout le contraire, la Chromecast c’est un nouveau format de média au même titre que la cassette audio, le disque ou le DVD. C’est la solution trouvée par Google pour créer le pont qui manquait entre le monde d’Internet et votre salon.

Proposée à 35$ la clé est abordable, elle est conçue pour être utilisée simplement et colle parfaitement à l’actualité de Google qui propose désormais des abonnements à des offres d’écoute musicale illimitée pour moins de 10€ par mois. Le but du jeu pour Google ? Transformer votre habitude d’achat en ligne vers le tout dématérialisé.

Google Chromecast

Aujourd’hui le grand public va sur internet pour acheter des films ou de la musique sur support physique, des disques ou des DVD, afin de pouvoir les lire sur un téléviseur ou les glisser dans une chaîne hifi. Relier un ordinateur à une télé n’est pas facile et personne n’a envie de voir un câble se balader entre les deux.

L’offre de téléchargement légale existe mais elle ne fait pas l’unanimité, elle est limitée et souvent réservée à un groupe d’utilisateurs au moins « à l’aise » avec la technologie.

Google Chromecast

Mais demain ? Si on vous propose d’acheter vos films ou votre musique en ligne puis de les lire sur votre téléviseur en un seul clic, aurez vous encore envie de ces supports physiques ? Si on vous propose d’accéder à un énorme catalogue de films, de musiques ou de séries et de les lancer depuis le même outil qui vous sert à les commander sur internet ? C’est le vrai pari de Google avec cette clé, changer les comportements d’achats en rendant les supports physiques moins indispensables.

Du moteur de recherche mondial à l’ouverture d’une épicerie de quartier

Est-ce que Google va gagner de l’argent en distribuant des clé Chromecast ? Peut être, ce n’est pas sur. Une seule chose est certaine, Google s’en moque totalement. Ce que cherche à faire le moteur de recherche qui brasse des millions de dollars de revenus publicitaires jour après jour, ce n’est pas de distribuer un engin à 35$ à des utilisateurs fébrile. C’est plutôt d’imposer un nouveau système de consommation de contenu.

Chromecast ce n’est pas une clé, c’est un protocole. Google se fiche totalement de vendre des clé à 35$, son but est de refaire le coup d’Android dans votre salon. Il existe déjà une multitude de solutions sur le marché pour relier internet à votre télé, entre les câbles physiques et les offres logicielles, il n’y a que l’embarras du choix. Pour que la recette de Google fonctionne, il faut qu’il puisse réunir plusieurs dizaines de millions d’utilisateurs rapidement. Comme la marque l’a fait avec Android.

Aussi Chromecast devrait débarquer très rapidement dans la plupart des appareils connectés : Directement intégré dans les téléviseurs, les écrans, les ampli audio-vidéo et pourquoi pas les enceintes autonomes. Tout ce qui dispose aujourd’hui d’une entrée HDMI devrait pouvoir profiter d’une connexion de ce type afin d’être contrôlé avec votre Smartphone.

Mieux, Google ne va pas limiter son protocole à une liste de constructeurs triée sur le volet, la plupart des fabricants pourront s’y intéresser et le proposer directement dans leurs appareils. Là encore, la marque ne cherche pas a vendre ce système, juste à l’établir et le rendre incontournable sur le marché. On est loin de l’épicerie de quartier et de la clé à 35$, le schéma ici est le même que celui d’Android, proposer une solution qui deviendra le principal moyen d’exploiter des contenus vidéos sur un écran de télé afin de monnayer ensuite ce tuyaux.

Chromecast - we're casting!

Chromecast, Miracast, DLNA, HDMI et Smart-TV

La tâche semble a priori difficile pour Google tant les systèmes existants sont nombreux : Le nombre de Smart-TV sur le marché est important. Le choix entre un bête câble HDMI et une clé Chromecast penche financièrement en faveur du câble. Les DLNA et Miracast ou autre Widi proposent le même usage voire des solutions plus étendues…

Chromecast plugged in

Pari perdu d’avance pour Chromecast ? Pas si sur. D’abord parce que le marché des Smart-TV est souvent hors de prix pour un ensemble de fonctions réellement exploitées très limitées. Si vous avez déjà fait joujou avec un engin à 2500 € qui vous permet en théorie de piloter vos programmes grâce à une webcam, vous avez probablement remarqué a quel point cet usage est peu pratique. Dans la foule de fonctions proposées par les smart-TV je suis prêt a parier que seules quelques unes d’entre elles sont exploitées : Le surf et la lecture audio vidéo doivent comptabiliser la grosse majorité des usages.

Chromecast

Acheter une Smart-TV à 1000 euros ou plus et se dire qu’au bout de quelques années le modèle sera dépassé, voire en panne ou préférer un écran de même diagonale et beaucoup moins cher et lui ajouter une Chromecast qui offrira le service principal de consultation de données… Voilà ce a quoi va se retrouver confronter le marché actuel. A vrai dire, je suppose que la plupart des acteurs de ce marché vont rapidement rajouter, de gré ou de force, la compatibilité Chromecast à leurs matériels.

La grande force du Chromecast face aux solutions actuelles telles que les Clé-PC et autres machines exploitant les fonctions DLNA, c’est sa simplicité. Même face à une Smart-TV haut de gamme, la solution de Google exploite le même engin qui vous sert a acheter vos contenus pour les piloter sur grand écran. Je navigue sur mon smartphone ou ma tablette, je tombe sur un clip que je veux regarder, je ne le télécharge pas, je l’exporte directement sur ma télé. Pas besoin de chercher une seconde télécommande, pas besoin de trouver des chemins compliqués dans des arborescences de fichiers. On choisi, on clique et ça se lance sur la télé. C’est un produit que l’on peut conseiller a n’importe quel possesseur de tablette ou de smartphone et qu’il saura utiliser après lui avoir montré une fois ou deux la manipulation à faire.

Google et le robinet magique

Quand j’étais petit, et je suppose que la plupart des gamins font le même rêve, j’imaginais qu’un robinet magique venait apporter chez moi  ce que je souhaitais boire : Jus de fruit, soda, crème glacée. Le robinet sortait du mur et me délivrait ce que je souhaitais, quand je le souhaitais. C’est un peu le projet de cette Chromecast pour Google avec les contenus numériques.

Films, clips, musique et autres contenus en ligne directement dans votre téléviseur, un vrai robinet magique pour vous, une vraie manne pour Google. Un détail qui a son importance, les services spécialisés US qui distribuent films et séries comme Netflix et Youtube ou de la musique comme Pandora sont compatibles avec la clé. A l’inverse, Google cherche pour le moment a limiter les exploitations plus « personnelles » de la clé. Des mises à jour du système ont réduit à néant des tentatives d’exploitation de la Google Chromecast comme récepteur de données stockées sur un réseau local ou un smartphone.

Depuis la sortie de la Chromecast des outils logiciels sont apparus sur Android (AirCast, Cheapcast) pour tenter de copier son fonctionnement et même y apporter des améliorations. Notamment l’exploitation de données stockées sur un réseau local ou sur la machine qui sert à contrôler le système.

Marvell ARMADA 1500-mini

Google n’est pas contre ce type d’usage dans l’absolu, il l’a d’ailleurs fait savoir. Il s’agit à mon sens pour le moment de montrer à ses partenaires l’efficacité de son concept et la qualité des composants choisis. La Chromecast est en effet architecturée autour d’un élément important, une puce Marvell Armada 1500-Mini. Le choix de cette puce ne s’est évidemment pas fait au hasard. Celle-ci prend en charge les DRM et assurera donc la possibilité à l’émetteur de certifier la lecture de son flux vidéo via la clé Chromecast de manière sécurisée.

Chromecast Update

Pour Netflix par exemple, diffuser du contenu sur Chromecast, c’est l’assurance de ne pas le voir exploité en dehors du circuit promis par Google : Une diffusion du contenu sur une clé et rien d’autre. Les applications tierces ne pourront pas prendre en charge ces DRM et les efforts déployés par Google pour limiter pour le moment les usages de la clé sont là pour rappeler que malgré son nom, la clé tourne sur une version adaptée d’Android et qu’elle est gérée en amont par Google.

Chromecast, une petite clé matérielle mais un gros potentiel pour Google

Au final, la clé Chromecast à 35$ pièce, Google n’y attache probablement pas beaucoup d’importance. Le produit a été immédiatement en rupture de stock et depuis il n’est plus réapparu au catalogue d’un seul revendeur. Le but du jeu pour le moteur de recherche ayant été d’attirer l’attention sur l’objet et son potentiel.

Avec cette démonstration Google cherche dans un premier temps a intéresser les fabricants qui vont probablement rapidement s’emparer de cette technologie, et si les grandes marques s’y refusent dans un premier temps, certains constructeurs asiatiques le feront à leur place bien volontiers et distribueront en direct ou en marque blanche des produits qu’il faudra bien concurrencer.

Et, une fois qu’un marché potentiel de plusieurs dizaines de millions de solutions Chromecast sera établi, Google déploiera une offre de distribution directe, de l’émetteur au consommateur, de tous les contenus multimédia dématérialisés. Rendant possible au passage le déploiement de certains services et pourquoi pas l’arrivée de solutions comme Netflix dans plus de pays.

Google est déjà un acteur important de ce marché avec Youtube, lors de la conférence le moteur de recherche rappelait l’importance croissante de la vidéo en ligne aujourd’hui. Afficher des contenus publicitaire sur l’écran de votre Salon, là où il sera plus dur de les zapper, par l’entremise de la Chromecast n’est pas sans intérêt pour Google. Monnayer la diffusion de fichiers video et audio avec une solution dont la simplicité est suffisante pour en faire un nouveau moyen de consommation pour monsieur et madame tout le monde, dont le prix est tout à fait abordable, est également un atout majeur. Chromecast est aà mon sens plus qu’un gadget technologique, c’est un ancrage économique important pour Google.

56 commentaires sur ce sujet.
  • 22 novembre 2013 - 19 h 45 min

    […] Il sera donc possible de diffuser depuis votre tablette silencieuse,vers votre téléviseur, via la Chromecast à 35$, les aventures mouvementées de George R. R. Martin. Si vous êtres Américain bien entendu, l’offre n’est pas disponible en dehors des US. En attendant que Google finisse de développer ses partenariats. […]

  • 1 décembre 2013 - 10 h 04 min

    Bonjour,
    Je viens d’acquérir le chromecast.
    Il est connecté sur mon écran TV (smart tv) sur la prise hdmi.
    Par contre, j’ai deux questions :
    1) Quand je suis sur le lien http://www.google.com/intl/en/chrome/devices/chromecast/apps.html, j’ai uniquement accès à HBO (mais faut être aux USA pour lire) comment accéder aux autres applis?
    2) Est ce que le chromecast peut me permettre d’accéder aux portails interactifs des différentes chaines? Et si oui, comment?
    Merci de votre aide,

    Répondre
  • 17 décembre 2013 - 18 h 08 min

    J’ai acheté cette clé universelle dongle wifi avec sortie HDMI permettant, à partir d’un Smartphone Android ou iphone, d’un PC Windows ou d’une tablette Apple ou tablette Samsung de visualiser photos et vidéos et d’écouter de la musique sans fil directement sur un téléviseur ou tout autre appareil compatible à l’instar d’Apple d’AirPlay, de ChromeCast ou d’autres technologies.

    Cette clé permet d’éliminer tous les câbles habituellement associés au partage d’information sur téléviseur.
    Multi protocoles, ce dongle hdmi permet de remplacer à la fois des solutions telles que Chromecast, Appel Airplay, DLNA et Miracast.

    C’est un produit universel qui évite de multiplier les solutions propriétaires complexes pour chaque type d’appareil ou chaque système d’exploitation (Apple, Android, Windows).

    (Message de Mr Minimachines ! MERCI de me contacter plutôt que de vous faire passer pour un internaute et faire ainsi la pub de votre site.)

    Répondre
  • 7 février 2014 - 15 h 54 min

    […] En augmentant sa distribution Google assurera plus d’utilisateurs et de développeurs à sa Chromecast, un élément essentiel pour que la mayonnaise prenne auprés des distributeurs. Le moteur de recherche n’ayant probablement aucune intention de faire des affaires en revendan… […]

  • 5 mars 2014 - 11 h 22 min

    […] Roku compte travailler à une intégration complète de son service dans de futurs postes connectée, un partenariat avec le Chinois Hisense est annoncé. En fait, la clé se comporte comme un récepteur Wifi qui transmet le signal vers une prise HDMI après l’avoir authentifié via une puce DRM classique, il est donc tout à fait possible de l’intégrer dans n’importe quel appareil vidéo. Proposé avec une télécommande, pilotable via Android ou iOS, compatible UPnP, la petite clé reprend les avantages de la Chromecast en apportant une foule de services, de chaines et de fonctions avancées déjà établis. Une belle épine dans le pied de Google. […]

  • 19 mars 2014 - 10 h 01 min

    […] la fin de l’année, il va falloir que le reste des acteurs de ce marché suivent car, comme prévu, le robinet magique qu’est la Chromecast n’attendra pas le bon vouloir de tel ou tel fournisseur d’accès pour s’emparer […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *