Amazon Dash, le géant révolutionne tranquillement les courses en ligne

Imaginez un lecteur de code barre que vous auriez toujours sous la main pour scanner les produits dont vous avez besoin; Imaginez qu’il agisse également comme un dictaphone et que vous puissiez lui demander un bocal de cornichon. Ca serait sympa non ? Et si on vous livrait gratos le lendemain ? Bienvenue à l’Amazon Dash

On parle de plus en plus des objets connectés mais on a bien du mal à trouver des produits qui n’en remplacent pas un autre ou qui ne font pas doublon avec des machines existantes. Les Google Glass mis à part, les annonces ne sont pas spécialement révolutionnaires. Proposer une montre connectée, aussi jolie et rigolote soit-elle, n’est jamais qu’un moyen de ne pas avoir à saisir son smartphone.

Amazon Dash

L’Amazon Dash va vous faire jouer à la marchande, chez vous.

Et puis paf, voilà qu’un objet connecté nouveau et inattendu débarque sans prévenir, l’Amazon Dash. Lancé par Amazon uniquement en Californie et donc uniquement aux US, l’Amazon Dash est réservé aux clients de l’Amazon Fresh, « l’épicerie connectée » du géant de la distrib.

De quoi s’agit t-il ? D’un lecteur de  code barre Wifi avec un petit micro intégré qui reprend le concept de la télécommande dictaphone de la Amazon Fire TV qui vient de sortir. En gros, l’Amazon Dash vous permet soit de scanner les codes barres des produits de vos placards, soit de lui parler pour lui indiquer votre liste de courses. Je vous laisse regarder la vidéo.

 

Voilà, en gros, quand Junior a fini la dernière brique de lait, il prend l’Amazon Dash, scanne le code barre. Quand vous vous rendez compte que vous n’avez plus de cornichons, vous dites « cornichon » dans l’appareil. A la fin de la journée, vous allez sur votre PC dans votre compte Amazon Fresh, ou alors sur votre tablette dans l’application idoine et vous avez la liste des produits ajoutés grâce à l’Amazon Dash dans votre panier. Là vous pouvez choisir entre des cornichons fins, extra-fins, premier prix, avec ou sans Pickles ou des Malossol aigre doux suivant vos goûts.

Amazon Dash

Vous pouvez aussi les retirer du panier parce que vous êtes tellement fan de cornichons que vous avez craqué et êtes sortis à l’épicerie du coin pour en avoir tout de suite sous la main. Le lait correspond lui parfaitement à l’ancienne brique de votre frigo puisque vous avez scanné un code barre précis.

Amazon Dash

Vous faites donc vos courses, validez vos produits même ceux scannés et pourtant issus de la cage d’un caddie du supermarché du coin, et ça incrémente votre panier. vous validez votre commande, c’est débité et vous êtes livré devant votre porte le lendemain pour la plupart des produits (d’après la pub d’Amazon).

Amazon Dash
Vous avez fait vos courses, tout au long de votre journée ou de votre semaine, sans même vous en rendre compte. C’est fun, c’est simple et c’est bien mieux organisé qu’une liste de course papier ou sur smartphone.

Amazon Dash ou Amazon Bash ?

-Allo ? Monsieur Carrefour ?

-Oui ? C’est vous Jean-Eudes ? Qu’y a t-il mon petit ? Vous me réveillez là ? Il est 2H30 du matin et on est Samedi Jean-Eudes !

– Monsieur Carrefour faut vous lever, ça va pas du tout !

– Quoi Il y a le feu ? Quelque chose de grave ? Un magasin important ? Un braquage ? Un concurrent ?

– C’est le problème Monsieur Carrefour, c’est un peu tout ça à la fois.

Bon j’extrapole un peu mais vous  avez compris le principe. Ça se passe comment en ce moment ? Là, de suite ? Aux US chez les détaillants, épiciers et autres grandes surfaces type WallMart ? Après l’annonce de cet Amazon Dash survenue il y a quelques minutes seulement ? C’est la panique ou bien tout le monde fait sa Poker Face en mode serein ?

Parce que dans la pratique, ce bidule est tellement simple, il sonne tellement comme une évidence, qu’il peut faire du système de livraison Amazon Fresh la première épicerie Californienne très rapidement. Puis faire tache d’huile ensuite et se répandre partout où Amazon se jugera assez bien implanté.  L’objet est pour le moment totalement gratuit, réservé aux abonnés d’Amazon Fresh et sur « parrainage » seulement. Une première mise en jambes qui pourrait à moyen terme mettre à mal tout le système de magasins en dur de la région.

Amazon Dash

Le clip vidéo est explicite, voix d’enfants, mères aux foyers, papas gâteau… Des gens qui préfèrent l’Amazon Fresh pour passer plus de temps en famille plutôt que de faire des courses, être coincés dans les bouchons et oublier la moitié des trucs parce que la liste de courses est restée sur le frigo. L’Amazon Dash c’est aussi un objet ludique que les enfants seront heureux d’utiliser. Je n’ose imaginer le changement dans les familles qui l’emploieront, avoir une liste toujours à jour, bien ordonnée et faire ses courses en quelques clics sans même à sortir sa carte bleue..

Amazon Dash

Enfin il permet de faire ses courses à tête reposée et de savoir le montant du caddie avant de l’avoir fait bipper par la caissière. De reposer un ou deux pots  de cornichons au cas où… Ah j’oubliais,  si vous êtes abonné à l’Amazon Prime, le service annuel de la marque, la livraison est gratuite.

Les avantages pour Amazon sont nombreux, il connaîtra rapidement les habitudes d’achat des familles, pourra donc stocker et commander en conséquence pour chaque entrepôt. A priori quand une famille boit 6 litres de lait par semaine, il est rare qu’elle passe à 12 la semaine d’après. Avec un bon algorithme, monsieur Amazon va rationaliser au max. Il n’aura pas besoin d’avoir une grande surface ouverte de 8H à 22H, ni de nettoyer les dégâts du maladroit qui fait tomber la pile de bocaux de cornichons en tête de gondole. Amazon n’aura pas besoin de payer des caddies, d’entretenir des toilettes ou de surveiller un parking. Ni même de payer des caissières, c’est vous qui jouez à la marchande. Les économies se ressentiront dans le caddie ou dans la livraison.

Les conséquences en matière d’emploi seront dramatiques, la gestion humaine du personnel d’Amazon posera probablement problème mais la tête de Monsieur Carrefour à l’heure où il regardera la vidéo est quand même assez rigolote à imaginer.

Amazon Dash

Pour le fun, l’Amazon Dash ya quoi dedans ?

Pour le  fun parce qu’on s’en fout, c’est un objet connecté un vrai et donc on ne pourra ni le mettre à jour ni le faire évoluer, patcher son système ne sera pas possible et en fait, au même titre qu’un ouvre boite ou une télécommande, on en aura pas franchement besoin.

Il s’agit donc d’un petit ustensile Wifi, avec d’un coté un lecteur de code barre laser, de l’autre un anneau pour le suspendre. Il embarque quelques boutons dont un étrangement similaire à la télécommande de la Amazon Fire TV (De là a comprendre qu’un jour on pourra Dasher avec sa TV-Box il n’y a qu’un pas que je fait allègrement en sautillant en imaginant en prime la chaîne de télé Amazon-Shopping avec Maryse et Pierre Bellemare.).

L’objet est prévu pour être solide et résister aux assauts répétés d’une main plein de farine ou autre tripotages de cuisine du genre. Il se connecte via Wifi à votre réseau et communique vos scans comme votre voix pour une analyse via les services d’Amazon. Analyse qui se traduit par un ajout dans votre liste Amazon Fresh.

J’aime bien ce genre de surprises toutes pleines de décalage horaire.

Source: Engadget et Amazon

28 commentaires sur ce sujet.
  • 5 avril 2014 - 0 h 28 min

    C’est énorme ! Malheureux.. mais c’est, peut être l’avenir. Google Glass, Oculus rift, Amazon Dash … j’ai l’impression que depuis quelques années on est en train de réaliser pleins de rêve de film SF :D Et personnellement, j’adore ça :D

    Répondre
  • 5 avril 2014 - 0 h 44 min

    pas mal sur certains points.

    Mais je pense qu’un Smartphone pourrait faire la même chose avec une application, vu qu’il peut déjà lire les code barre avec l’appareil photo.

    Il suffirait de sortir une application pour un magazin particulier.

    D’un autre coté comme Google,
    Amazon m’inquiète s’il s’impose en tant que magasin, puisqu’il pourrait devenir un monopole si les autres grandes enseignes ne réagissent pas à temps.

    Répondre
  • 5 avril 2014 - 0 h 55 min

    @mum1989: C’est vrai.. Mais il faut l’infrastructure derrière pour le gérer. J’aime bien le format de l’Amazon Dash, ce côté objet dédié… A mon avis ça sera offert par Amazon pendant un moment. Le truc sympa c’est que tu peux aller demander à un enfant de scanner un truc pour toi :)

    Répondre
  • 5 avril 2014 - 1 h 10 min

    Autant je n’aime pas trop cette boite et leurs méthodes…
    J’avoue que leur abonnement aux paquets de 200 couches,….
    Autant je reste toujours ‘séduit’ par leur outils, mêlant ‘bon sens’ et technologie.
    Dans mon autre vie pro,j’ai joué avec les premiers serveurs ‘cloud’….
    Mais qui connait la place de marché ‘mechanical türk’ ?

    Répondre
  • 5 avril 2014 - 2 h 16 min

    Rien de très révolutionnaire la-dedant, l’appli Leclerc drive propose déjà le scan des codes barres et le reste. Et la livraison à domicile, ça existe depuis longtemps aussi. La reconnaissance vocale, rien de bien extraordinaire non plus.

    Répondre
  • 5 avril 2014 - 4 h 45 min

    ça risque de faire l’amalgame avec la lessive Dash
    imagine un jour, ça pourrait y arriver un erreur à cause de ce nom
    par exemple l’amazon Dash est dans le lave-linge en cours ! une VDM en vue haha

    Répondre
  • 5 avril 2014 - 7 h 50 min

    Moi qui achète souvent chez eux, ça commence à me faire peur car ils ont plein de bonnes idées et arrivent à les imposer… Le rip mp3 inclus quand tu achètes un cd, les achats mensuels, le service prime (du moins outratlantique), le SAV (même si on comprend rien à notre interlocuteur, comme chez les autres, à la fin on est remboursé) et maintenant ça…
    C’est pas Google qui va dominer le monde, c’est Amazon…
    Effectivement, comme dit plus haut, Aux concurrents de saisir la perche maintenant et de faire leurs applis mobiles pour la même chose avant qu’amazon débarque avec la livraison gratuite…

    Répondre
  • 5 avril 2014 - 10 h 13 min

    @mum1989 : je pensais à la même chose. Application iPhone / iPad ou Android, synchronisée, ce qui fait que si tu penses à un produit à acheter et que tu n’es pas chez toi, il te suffit de l’ajouter depuis ton smartphone et tu retrouves la liste le soir sur la tablette familiale…

    Et puis ça fera comme la télécommande de la TV : mais où est elle encore passée ? :)

    Répondre
  • 5 avril 2014 - 11 h 18 min

    Super.

    Mais… si on n’aime pas les cornichons, ça marche aussi?

    Répondre
  • 5 avril 2014 - 11 h 30 min

    Même chose que Marco, ça n’a rien de révolutionnaire. Comme Leclerc, beaucoup de magasins proposent de faire ses courses en ligne via une application smartphone/tablette.
    C’est en plus bien mieux implantés en Amérique du Nord, où la livraison est la plupart du temps gratuite. Bref, pas sûr que ça fasse tant bouger les lignes que ça (même si ça peut les tirer vers le haut).

    Répondre
  • 5 avril 2014 - 11 h 37 min

    Mon reve: un gizmo dédié pour les listes de courses. Bientot on va avoir droit a un appareil dédié pour la gestion de planning, un autre pour les messages… pour Skype, ca existe deja (une webcam Logitech avec Skype dedans. Plus cher qu’un PC Android + webcam).

    Pour moi l’interet du smartphone c’est que ca a remplacé ebook, mp3, télécommande, et lecteur de DVD portable; et que ca va intégrer tous les trucs super géniaux genre ce machin, la. Après, c’ets mon avis, je suis sur qu ey’en a qui sont ravi d’ajouter une brosse a dents a leur collec. d’électronique.

    Sinon pour le service, perso je gere deja ma liste de course sur smartphone+PC, sync via cloud, reco vocale… Me marier a Amazon pour … faire la meme chose, version prorietaire, simplement pour eviter la pahse « je relis et valide ma liste » qui est de toutes façons nécessaire…

    Tiens, une question a Pierre: dans ton foyer, c’est toi qui fais les courses ?

    Répondre
  • 5 avril 2014 - 11 h 45 min

    Quand la technologie me retire mon libre arbitre, je deviens méfiant.
    Surtout que la stratégie est toujours la même: On gagne les parts de marché grâce à un service doublé d’un prix ultra-compétitif. Lorsque le besoin est bien implémenté, le client est piégé.
    Plus besoin de fidéliser le client s’il est captif à l’insu de son plein gré.
    Je préfère rester indépendant et maître de mes choix.
    Et puis, je suis old school. J’aime discuter avec le maraîcher au marché, celui qui fait les produits que je vais consommer. Je les regarde, les touches, les goûte.
    Et en plus, je ne mange jamais la même chose parce que j’aime la découverte.

    :)

    Répondre
  • 5 avril 2014 - 12 h 38 min

    Je reste très mitigé ….

    Autant c’est super qu’enfin qqn face quelquechose d’interfacer correctement pour le grand public, autant ca n’apporte rien de neuf sous les tropiques.

    Le principe de ****-Drive marche très bien, avec classification clair des promos toussa … avec un peu d’organisation (obligatoire de toute façon) on arrive au même.
    Ca me fait un peu penser à de l’approche Apple : on invente rien mais on fait penser au gens que c’est super simple alors que finalement c’est similaire.

    Je serais nettement plus interesser par une ampli android/iso qui scanne les codes barres et avec de la reconnaissance vocal et (surtout) une interface avec les gros distributeurs pour que le consommateur puisse comparer / choisir / ne pas être emprisonné du système Amazon … Ca fait quelques années que c’est echniquement parfaitement possible, je ne comprends pas que cela n’existe pas déjà.

    Je me vois bien en train de faire la liste de course sur mon tel et le brancher au téléphone, je lui précise quel produit je veux exactement et hop => il me sort un devis pour le***rc, c**a, ca****ur …

    Sans doute trop utopiste …. cela entrainerait de la concurrence dont le seul bénéficiaire serait le consommateur :p.

    Répondre
  • 5 avril 2014 - 15 h 16 min

    Dash… Debian almquist shell?
    Ah non, un nouveau truc de la diversification d’Amazon!

    Pierre, je ne serais néanmoins pas aussi affirmatif sur le succès du truc: J’ai fréquenté les supermarchés en ligne (super pratique quand on a des enfants en bas age, vu que les journées ne feront jamais 48h00)… mais pour le gros et le non périssable, car j’ai un marché pas loin 3xsemaine à moins de 500m et j’y faisais encore plus le complément que d’habitude.

    Les denrées périssables je pense que ce n’est pas demain la veille qu’on renonce à les choisir de visu.

    De plus les tarifs sont généralement les mêmes qu’en magasin, mais on ne bénéficie d’aucune promotion…

    Dans le domaine de la distribution, le gros progrès que peut apporter le web serait à mon sens pour que les producteurs puissent toucher plus directement la clientèle sans engraisser Mr Carrefour et Jean-Eudes.

    Le grande distribution est née des abus du petit commerce qui se gavait, elle mourra de faire de même.

    Mais la place de marché capable de fédérer un peu tout cela reste il est vrai à créer.

    Répondre
  • 5 avril 2014 - 15 h 16 min

    JE me joint aux premiers mots de DotNet: un point moyen de fidéliser avec un service gratuit de prix compétitif… enfin au début, apres avec cette lobotomie consomatriciell, il n y aura pas difficile a vous faire payer du lait ou tout autre chose à des prix « delirant » et qui n ayant plsu de recule pour le consomateur sont normaux….

    Perso je suis un adepte convaincu du Drive: je fais mes courses en ligne on me les charge et cela depuis le premier drive implanté pres de chez moi, SAUF que je ne prend jamais de produit périssable rapidement: mes viandes, poissons, légumes c’est MOI et mes petits commerçant. On garde contact humain, on paye peut etre plus cher qu en super marché mais le produit est la , mais aussi surtout le CHOIX.

    même si l idée est seduisante, je craint fort une perte du pouvoir d achat par une augmentation des prix « invisible » pour le consommateur sans recule, et une perte du choix ou le magasin donnera le produit a meilleur marge au lieu d une autre marque…

    Répondre
  • 5 avril 2014 - 15 h 57 min

    Je suis du même avis que beaucoup de commentaires écrits ici.
    Je suis client de Leclerc Drive, Chronodrive et Carrefour drive (selon d’où je viens pour rentrer chez moi. Avec le système de liste qui s’affinent au fur et à mesure des achats, la prise en photo des codes barres. J’ai l’impression d’avoir la même chose que ce que propose amazon la livraison en moins et la liberté de choisir le vendeur en plus.

    Néanmoins, il faut noter que dans certaines régions aux usa, se faire livrer les courses est quelque chose de normal et peu cher (à 3$ de l’heure le boy ça se comprend…) alors qu’en France nous avons plus une habitude de retrait ou de VPC totale (maximo, thiriet, …)

    Répondre
  • 5 avril 2014 - 20 h 14 min

    @yann: je suis accro au leclerc drive et à son appli android, mais je continue à utiliser le tableau blanc sur lequel chacun note les choses à acheter, qui ne s’achètent pas forcément sur le drive d’ailleurs.
    Cela dit, je n’ai pas encore regardé s’il existe aussi des drives en Californie où je vais bientôt emménager….

    (je précise pour je ne sais plus qui que amazon premium, ça existe bien en France)

    Répondre
  • Jay
    5 avril 2014 - 20 h 15 min

    C’est tout bonnement génial !

    Vivement qu’ils exportent ça sur notre vieux continent !

    Comme beaucoup l’ont dis, cela va sans aucun doute poser plusieurs problèmes :
    – emplois : la concurrence risque de devoir s’accrocher
    – monopole : on achètera tout chez amazon, même plus besoin de sortir de chez soi !

    Mais je n’y vois que des avantages. Certes ça existe déjà sur smartphone etc, mais d’avoir un objet dédié, qui ne semble pas sensible ni fragile (la scène de la « cuisine / cookies, le père a les mains pleines de farines. Chose que je ne ferais pas avec un smartphone à plusieurs centaines d’euros).

    Suffit de programmer ses achats de la semaine pour tel ou tel jour, pis tu reçois tout ce que tu as scanné sur la semaine. C’est génial. Où est-ce qu’on signe ?

    Répondre
  • 6 avril 2014 - 13 h 32 min

    Apparement, il est impossible d’utiliser la page contact du site. Comme j’ai pas twitter et autre truc. Je signale ici.

    Répondre
  • 6 avril 2014 - 14 h 57 min

    @Fifi: La page contact fonctionne pour moi. Que se passe t-il ?

    Répondre
  • 6 avril 2014 - 23 h 49 min

    Finalement, c’est bon oui :)

    La page restait blanche durant une petit période.

    Répondre
  • 7 avril 2014 - 12 h 30 min

    6$ la boite de cornichons!!!!! lool

    Répondre
  • 7 avril 2014 - 16 h 22 min

    Et bien, c’est marrant mais mon sujet de partiel de « Stratégie de Distribution » porté sur ce sujet aujourd’hui. Indirectement, certes, mais parlé des nouvelles technologies au service du marketing et de la distribution sur le point de vente (en gros) et j’ai pu parlé du Dash. D’ailleurs pour l’info, j’avais un document (extrait d’un magazine spé distribution je crois) qui évoqué déjà une certaines craintes des géants de la distri (leclerc, auchan, carrefour,…) concernant les magasins Amazon Fresh outre Atlantique, en 2013 (au sujet d’une implantation en France et des risques de concurrence déloyale)

    Bonne aprem’ :)

    Répondre
  • 8 avril 2014 - 11 h 45 min

    @nisya: +1000, 6$ les 100 grammes de cornichons en plus de l’abonnement annuel de 300$ c’est hors de prix ! Carrefour et Leclerc sont pas morts demain. Eux aussi ils avancent et c’est pas ça qui va les traumatiser. S’il y a un secteur où les frenchies ne sont pas ridicules c’est bien la grande distribution.

    Répondre
  • 11 avril 2014 - 12 h 08 min

    […] Bienvenue à l'Amazon Dash, la douchette laser-secrétaire qui fait les courses à votre place.  […]

  • 29 avril 2014 - 13 h 15 min

    […] de la marque mais également dans de nombreuses autres machines comme les Kindle Fire TV ou l’Amazon Dash. Mais c’est un processeur plus spécifique encore que vise Amazon, la marque […]

  • 1 avril 2015 - 16 h 03 min

    […] du quotidien : Lessive, café, couches, rasoirs. Un véritable gadget qui complète l’Amazon Dash déjà […]

  • 17 mai 2016 - 14 h 18 min

    […] renouveler rapidement. Peut être verront nous ce produit chez nous plus tard dans l’année, contrairement aux boutons Amazon habituels, il n’est pas lié à la présence d’un service particulier et peut être […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *